• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un grand oral pour le Baccalauréat ?

Un grand oral pour le Baccalauréat ?

C'est certain : il faut réformer le Baccalauréat devenu un examen trop lourd, trop complexe à organiser.

Une simplification s'avère sans doute nécessaire : davantage de contrôles continus, moins d'épreuves de fin d'études.

Une autre nouveauté est aussi envisagée : en 2021, le Baccalauréat pourrait comporter un grand oral qui compterait pour 15% de la note finale.

Cet oral de 30 minutes aurait lieu au mois de juin, devant un jury de trois personnes : un professeur du lycée d'origine, un enseignant d'un autre lycée et un non enseignant.

L'examen porterait sur un dossier préparé par l'élève dans deux matières principales pendant l'année de terminale.

Un exercice difficile pour des lycéens de 18 ans, confrontés à un jury de 3 adultes...

Toutes les grandes écoles ont ainsi leurs grands oraux d’entrée, et les formations à la prise de parole en public se multiplient notamment dans les entreprises. 

Le verbe est, ainsi, à l'honneur !

Il s'agit de valoriser l'oral... mais quand on connaît les difficultés des élèves à l'écrit, il serait d'abord judicieux de renforcer cet enseignement dès l'école primaire... Renforcer l'apprentissage de l'orthographe, des conjugaisons, de la grammaire...

Les conjugaisons devraient être apprises dans leur intégralité, dès l'école primaire... or, ce n'est pas le cas... on néglige l'apprentissage du passé simple, du mode subjonctif.

 

Il est vrai que l'oral est à la mode, à notre époque, ceux qui s'imposent, ce sont ceux qui ont le verbe haut, la parole facile...

Si l'oral doit avoir sa place dans les épreuves du Baccalauréat, il ne devrait pas s'imposer au détriment de l'écrit.

Certains élèves sont facilement intimidés à l'oral, certains perdent leurs moyens, ont des difficultés à réagir, à s'exprimer et ne sont pas à l'aise.

De grands hommes connaissent aussi des défaillances à l'oral : il suffit d'écouter Patrick Modiano ou Michel Houellebecq pour comprendre qu'ils n'ont pas une éloquence facile.

Patrick Modiano est passé maître dans l'art de la phrase inachevée.

Michel Houellebecq est, quant à lui, un adepte de la lenteur dans l' élocution.

Ainsi, l'oral ne doit pas être un critère de sélection trop important : il a déjà sa place dans les épreuves du Baccalauréat, notamment en français.

Pourquoi vouloir lui donner une place plus importante ?

Un effet de mode, sans doute...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/02/un-grand-oral-pour-le-baccalaureat.html

 

Documents joints à cet article

Un grand oral pour le Baccalauréat ?

Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Graal 13 février 12:04

    @Rosemar

    Pourquoi décrier d’emblée un projet avant même qu’il soit finalisé ?

    « Il s’agit de valoriser l’oral... »  Seulement ? Avez-vous bien compris de quoi il s’agit ?

    Cet oral consisterait, semble-t-il, en la présentation d’un « dossier » interdisciplinaire au choix du candidat (https://www.marianne.net/societe/reforme-du-bac-2021-dates-epreuves-filieres-voici-les-idees-sur-la-table). La « soutenance » orale aurait-elle, alors, une importance exclusive ?

    "Certains élèves sont facilement intimidés à l’oral, certains perdent leurs moyens"

    Certes, mais les jurés (et je le sais pour l’avoir été dans d’autres domaines) savent, toujours, en tenir compte. Il ne s’agit pas d’émission télévisuelle avec des journalistes à l’affût du moindre lapsus ou hésitation.

    « on néglige l’apprentissage du passé simple »

    Combien de fois allez-vous nous le ressortir sans le moindre à-propos ?


    • rosemar rosemar 13 février 17:08

      @Graal

      C’est un fait qu’on a délaissé l’enseignement de la grammaire et de l’orthographe : on en voit les résultats...

    • Graal 13 février 22:11

      @rosemar

      C’est tout ce que vous trouvez à répondre ?
      Cessez donc un peu de radoter.

      Et ce n’est pas la peine de m’indiquer le lien vers votre papier simpliste sur l’insulte. Tout le monde en rigole.

      PS : concernant la CPA, vous ne m’avez pas répondu…


    • rosemar rosemar 13 février 22:54

      @Graal

      Mais quand avez vous pris votre retraite ? Vous semblez ignorer la situation actuelle de l’enseignement ?

    • rosemar rosemar 13 février 22:56

      @Graal

      Lisez le dernier commentaire de Totrob...

    • Graal 13 février 23:13

      @rosemar
      Comme toujours, vous êtes à côté du sujet.
      C’est pourtant le votre. Je me permets de vous le rappeler : un oral où l’élève doit présenter un dossier interdisciplinaire préparé par ses soins.
      Oubliez un peu vos idées fixes.


    • rosemar rosemar 13 février 23:14

      @Graal

      Vous ne répondez pas à ma question : pourquoi ??

    • Graal 14 février 08:48

      @rosemar
      Pourquoi quoi ?!?! Quelle question ,


    • Graal 14 février 10:21

      Pardon. Quelle question  ?


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 13 février 13:27

      Et gnagnagna, et blablabla...
      Rosemar, c’est comme dans ma TV. C’est plein de vide entre les pubs !


      • rosemar rosemar 13 février 13:54

        @Robert Lavigue

        Et pourquoi vous venez lire ce « vide » sidéral ??

      • Robert Lavigue Robert Lavigue 13 février 14:31

        @rosemar

        Et pourquoi vous venez lire ce « vide » sidéral ??

        J’suis comme les zautres, je vous lis d’une oreille distraite en diagonale (la lecture en diagonale, pas l’oreille).
        Et puis, la Ligue des Champions sur BeIN (être dedans ?) ce n’est qu’à partir de 20h45 ce soir... Je passe le temps en attendant.


      • rosemar rosemar 13 février 17:06

        @Robert Lavigue

        Si vous lisez en diagonale, vous risquez de ne pas comprendre le message...

      • Robert Lavigue Robert Lavigue 13 février 18:40

        @rosemar

        Eh les potes, y’a la prof qui me demande de comprendre le message, alors qu’elle m’a pas envoyé de SMS !
        Quelqu’un peut me souffler la réponse... Sinon, j’vais encore louper son bac !


      • Diogène diogène 13 février 13:34

        La plus grande arnaque dans l’histoire de l’école républicaine a été de pabtiser « baccalauréat » des « attestations » qui ne sont même pas des diplômes, et encore moins des qualifications pour faire croir aux électeurs socialistes que la révolution était faite à partir du moment où tout le monde avait son parchemin en poche.


        A partir de là, on parle que quoi ? De l’entrée à l’université ? De la recherche d’emploi ? D’évaluation de compétences ? On ne sait plus. Le ministre actuel pas plus que la précédente.

        Pour savoir comment réformer le bac, il faudrait déjà savoir ce qu’il sanctionne. Sinon, ça revient à colmater les brèches en haute mer pendant une tempête : ça permet de reganer éventuellement la côté, mais après il faut passer en carénage.

        • rosemar rosemar 13 février 13:53

          @diogène

          Le Baccalauréat a perdu de sa valeur, c’est sûr... c’est pourquoi, il convient de commencer par les bases dès l’école primaire et le collège : en français, notamment, rétablir de véritables cours de grammaire, d’orthographe...

        • Diogène diogène 13 février 14:14

          @rosemar

          La réification du savoir est cette habitude qu’ont les enseignants de considérer les composantes d’un apprentissage comme des objets immuables et extérieurs, existant par eux-mêmes et devant être transmis, acquis, mémorisés puis restitués le plus fidèlement possible lors des épreuves de connaissance ou de contrôle. Tant que le ministère aura la même optique, il ne faut pas attendre de progrès dans l’enseignement, bac ou pas bac.


        • rosemar rosemar 13 février 16:51

          @diogène

          Le fait est que de nombreux élèves arrivent en terminale avec de grosses lacunes en français : pourquoi ? On a délaissé l’apprentissage de la grammaire, des conjugaisons, de l’orthographe...
          Vous ne pensez pas qu’une bonne maîtrise de la langue est indispensable ?

        • Diogène Diogène 13 février 16:55

          @rosemar

          j’abandonne...
          c’est désespérant...

        • rosemar rosemar 13 février 16:59

          @Diogène

          Ce n’est pas un argument... on voit que vous n’avez jamais eu à corriger des copies d’élèves de seconde.

        • Diogène Diogène 13 février 18:06

          @rosemar

          avec un élève de seconde, on peut estimer qu’il reste un espoir !

        • Alren Alren 13 février 19:32

          @rosemar

          "il convient de commencer par les bases dès l’école primaire et le collège : en français, notamment, rétablir de véritables cours de grammaire, d’orthographe...« 

          D’après mes discussions avec des professeurs des écoles, il y a toujours bien des cours »classiques" d’orthographe et de grammaire à l’école primaire.

          Mais les adultes qui maîtrisent le français ne réalisent pas à quel point une langue aussi riche que la nôtre, riche d’usages passés bien souvent irrationnels, leur a demandé de temps et d’effort. S’ils ont gardé leurs cahiers d’écoliers ne voient-ils pas combien ils commettaient de fautes ?
           En fait c’est au lycée qu’il serait le plus facile d’assimiler les règles d’accord du participe passé, qui sont si complexes qu’elles ont fait l’objet d’opuscule dédié !

          Le vocabulaire orthographique ne s’acquiert que la lecture d’innombrables textes. Avec l’explosion des sources d’information et de loisir audiovisuelles, qui lit encore suffisamment aujourd’hui, chez les plus jeunes ? 

          Le phénomène est d’ailleurs mondial : pire encore dans le monde anglophone avec une langue encore plus irrationnelle que le français.


        • rosemar rosemar 13 février 22:40

          @Diogène

          Il faut savoir qu’en seconde, il n’y a plus de cours de grammaire ni d’orthographe : comment rattraper des lacunes qui se sont accumulées ?

        • rosemar rosemar 13 février 22:44

          @Alren

          Au lycée ? Mais au lycée, les élèves n’ont plus de cours d’orthographe.... c’est au collège et en primaire que ces règles doivent être apprises.

        • ZenZoe ZenZoe 13 février 14:31

          Je pense moi que ce grand oral n’est pas une si mauvaise idée.
          L’expression orale compte autant que l’écrit dans la vie professionnelle et même la vie tout court. Entretien d’embauche, soutenance de thèse, présentation de projet, discours divers, et même rendez-vous amoureux, mieux vaut ne pas bafouiller pour convaincre ! Ceux qui réussissent dans la vie sont souvent de bons orateurs - mais bien sûr, on peut aussi penser que l’école n’est pas du tout là pour préparer les jeunes à la vie....


          • rosemar rosemar 13 février 16:55

            @ZenZoe

            Oui, les bons orateurs s’imposent mais il ne faudrait pas que ce soit le règne de l’esbroufe... de toute façon, l’oral est déjà présent dans les épreuves du Bac... il ne faudrait pas céder à la facilité et il faut conserver des exigences pour l’écrit...

          • Decouz 13 février 14:39

            Dans ce cas il faut prévoir un entrainement à l’oral, ce qui demanderait des heures d’enseignement en plus, dans la préparation aux oraux des concours il existe cette préparation particulière, en plus de la connaissance de la matière. Entrainement à l’oral, pas simplement un cours magistral d’oral, si la capacité à s’exprimer oralement est évaluée, elle doit être enseignée.


            • ZenZoe ZenZoe 13 février 14:50

              @Decouz
              Vous avez raison, mais sans parler de cours magistral, il peut déjà y avoir un entraînement informel et un encouragement à s’exprimer sans être jugé. Par exemple, un pays scandinave (je ne sais plus lequel), fait parler les enfants en primaire tous les matins. Ils doivent présenter pendant quelques minutes un petit sujet qu’il ont préparé. Et ce n’est pas noté. Et ça ne coûte pas plus cher.


            • rosemar rosemar 13 février 17:01

              @ZenZoe


              Il faudrait donc commencer dès le plus jeune âge cet entraînement à l’oral, mais sans pour autant négliger l’écrit.

            • Choucas Choucas 13 février 14:54

               
               
              A LA TÊTE DU COLON .....
               
               
              Après les classes de 15, un autre privilège colonial
               
               


              • Jeekes Jeekes 13 février 15:35

                ’’il faut réformer le Baccalauréat devenu un examen trop lourd, trop complexe à organiser’’
                 
                Pourquoi ?
                Les 99,99 % de réussite ne sont pas atteints ?
                Merde alors !
                 
                Ce BAC, ’’votre BAC’’, ne vaut plus rien qu’un rouleau de papier cul.
                Moins même, parce avec un rouleau de papier cul, on peut se torcher bien plus longtemps qu’avec un diplôme, qu’il soit du BAC, peut importe.
                 
                Vous devriez plutôt militer pour qu’on envisage de refiler des BAC+5 à 99, 55 % des analphabètes qui peuplent vos locaux, ça permettrait éventuellement de remonter leur niveau jusqu’aux quatre opérations de base.
                 
                Pour la lecture et l’écriture, on pourrait alors envisager BAC+7, qu’est-ce que vous en pensez ?
                 
                Bon, remarquez, si on essayait d’y inclure les options ’’réseaux sociaux’’ et autres branlettes smart-phonesques, on finirait peut-être par avoir quelques résultats tangibles.
                Hmmm, sauf que là, c’est les z’enseignants qui risqueraient d’être largués.
                Déjà, qu’ils ont un sacré putain de paquet de métros de retard.
                 
                Faut dire à la décharge d’aucun(e) qu’avec le temps qu’il(s)elle(s) passent à écrire des inepties sur des machins genre AVox, on peut pas non plus leur en demander trop. S’pas ?
                 
                Au fait, votre réforme (quand je vous lis pleurnicher pour la ré-introduction des ’’langues mortes’ et autres babioles ’’absolument essentielles’’), j’ai du mal à imaginer comment elle pourrait rendre cette plaisanterie ’’moins lourde et moins complexe’’.
                 
                Mais c’est vrai que j’peux pas comprendre, j’suis pas enseignant...
                 
                 

                 


                • rosemar rosemar 13 février 17:04

                  @Jeekes

                  C’est bien parce que le Bac a perdu de sa valeur qu’il faut le réformer... Vous ne pensez pas ?
                  Il convient aussi de revoir le niveau d’exigence, en commençant dès l’école primaire...

                • Jeekes Jeekes 13 février 18:02

                  @rosemar
                   
                  Là vous tournez en rond.
                   
                  Avant tout, notez que je ne vous en veux pas personnellement. Mais il faut que je vous dise...
                   

                  Vous vous plaignez sans cesse, vous êtes débordée, vous n’arrivez plus à gérer vos élèves qui ne vous respectent pas, qui ne font rien qu’à se lobotomiser sur leurs écrans...
                   
                  Dans le même temps, vous plaidez pour réintroduire l’enseignement des langues anciennes, mais vous vous plaignez des classes surchargées...
                  Vous êtes-vous aperçue que vos élèves ne savent ni lire, ni écrire, ni compter ?
                  Avez-vous réalisé que ça ne les intéresse pas et qu’ils n’en n’ont rien à foutre ?
                  Sur leur smartphone il tapent avec les pouces et ils ont SIRI...
                   
                  Vous estimez que vous travaillez trop et vous passez votre temps à pondre un grand nombre de nullités sur ce site (revoyez un peu votre ’’discographie’’)...
                   
                  Vous votez micron dès qu’il vous passe un peu de pommade...
                   
                  Et vous voudriez qu’on redonne à cet examen un minimum de substance.
                  Laissez-moi vous dire, Rose-Marie, faudrait redescendre sur terre, ce temps est fini.
                  Votre BAC ne vaut même pas un Certificat d’Etudes Primaires des années 1930. (*)
                  Et c’est dans l’air du temps !
                   
                  Enfermée dans votre milieu coupé du monde, vous n’avez toujours pas compris que le but des politiciens (tous) est juste d’éviter une arrivée trop précoce de tous ces mômes sur un marché du travail qui se réduit comme peau de chagrin et qui bientôt n’existera même plus ?
                   
                  Peu importe qu’ils soient formés, instruits, diplômés.
                  Vous croyez qu’on a besoin de millions d’ingénieurs, de millions de BAC+c’que vous voudrez ?
                  Putain, redescendez sur terre, mettez le nez à votre fenêtre !
                   
                  Du boulot, y’en a plus !
                  Je ne sais pas dans quelle langue il faut vous le dire.
                  Le reste c’est que pipeau et baratin.
                   
                  Vous vous faites plaisir.
                  Ou vous essayez de combler autant que faire ce peut le vide de votre vie ?
                  Illusions perdues ou lévitation transcendantale ? 
                   
                  Bref, pour répondre à votre question.
                  A quoi bon réformer un examen qui ne sert plus à rien ?
                  Comprenez que ce monde est élitiste, que seuls ceux qui sont ’’issus de’’ auront à terme une possibilité de s’en sortir.
                  Si vous saviez combien j’ai connu, au fil de ma carrière, de crétins prétentieux, aussi incultes qu’incompétents devenus hauts dirigeants, juste parce qu’ils étaient fils de, neveux de, cooptés par...
                  Dites-moi combien de fils de sans-dents occupent des postes à ’’haute responsabilité’’, combien sont élus dans nos chambres ’’démocratiques’’ ?
                   
                  Et les autres, ah ben, les autres....
                  Alors, votre BAC, comment dire...
                   
                  (*) Pour rire, j’aurais bien à votre disposition un relevé des épreuves du CEP 1930. Je salive d’avance à l’idée du nombre de ’’diplômés’’ actuels capables de réussir cet examen. Oh putain, comment je me marre d’avance !


                • V_Parlier V_Parlier 13 février 19:17

                  @Jeekes
                  « Vous croyez qu’on a besoin de millions d’ingénieurs, de millions de BAC+c’que vous voudrez ?
                  Putain, redescendez sur terre, mettez le nez à votre fenêtre ! Du boulot, y’en a plus ! Je ne sais pas dans quelle langue il faut vous le dire. Le reste c’est que pipeau et baratin. Vous vous faites plaisir ».
                  -> J’avoue que j’aime ce passage !

                  « A quoi bon réformer un examen qui ne sert plus à rien ? »
                  -> De la com’ je pense. A chaque gouvernement il faut un truc nouveau dans l’EN afin de montrer qu’on y travaille. Avec NVB c’était ça https://youtu.be/Eay47L-jVio?t=3m23s et maintenant c’est la réforme du bac...


                • waymel bernard waymel bernard 13 février 17:20

                  Le bac, un examen trop lourd et trop complexe mais surtout sans valeur. Il faut le supprimer, le remplacer par une attestation de fin d’études (avec notes et relevé d’absences in justifiées) et laisser les universités sélectionner leurs étudiants, comme le font déjà les STS, les IUT, les classes prépas et bien d’autres formations.


                  • V_Parlier V_Parlier 13 février 19:18

                    @waymel bernard
                    Bof, si un établissement veut être bien coté il n’aura qu’à donner des 20 à tout le monde comme Jacques Martin (et ne me dites pas qu’ils n’oseront pas).


                  • Louise Louise 13 février 20:20

                    Apprendre aux enfants à s’exprimer oralement me parait très important.

                    Leur apprendre aussi à ne pas se moquer des autres qui osent s’exprimer...
                    Certains enfants sont de vrais trésors d’idées nouvelles , personnelles. Il est très important d’être capables de les écouter, de leur donner la possibilité d’être entendus.

                    • rosemar rosemar 13 février 21:41

                      @Louise

                      Cet entraînement à l’oral existe déjà : exposés, intervention des élèves pour répondre aux questions des enseignants... je pense qu’il doit commencer très tôt.

                      Mais ce grand oral du Bac risque de favoriser surtout les élèves issus de milieux aisés.
                      Et les modalités avec un jury de 3 personnes sont très intimidantes.

                    • Trelawney Trelawney 14 février 16:56

                      @rosemar
                      Mais ce grand oral du Bac risque de favoriser surtout les élèves issus de milieux aisés.

                      Parce que vous pensez que des personnes comme Djamel Debbouze ou Omar Sy n’auraient pas leur chance à l’oral du bac ?
                      Dans un oral, l’important n’est pas vérité, l’important c’est d’avoir raison !
                      Et lorsque vous allez défendre un projet devant une assemblée qui ne rêve que de vous crucifier ou lorsque vous allez demander un crédit au banquier, l’oral est primordial

                    • totrob 13 février 22:44

                      Ma fille est prof dans un lycée ,quand je suis chez elle pour voir ma petite fille , des fois elle corrige des copies , et je regardes pour m’amuser , oh putain le désastre , des élèves de 2nd de 1er , ils sont quasiment illettrés , faut le voir pour le croire. Alors qu’on leur donne le bac et qu’on en parle plus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->