• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > De quelques idées reçues sur le chômage (2)

De quelques idées reçues sur le chômage (2)

II POURQUOI LE TAUX DE CHÔMAGE NORMAL EST-IL SUPERIEUR A CE QU’IL ETAIT AU DEBUT DES ANNEES 70

 

A cette époque, il y a en France 250 000 chômeurs et Pompidou déclare que si ce chiffre devait doubler on aurait une explosion sociale !

Il est vrai qu’à cette époque, la génération du Baby Boom est juste en train d’arriver sur le marché du travail et que les taux de croissance sont de 5-6 % par an ! En 1970, le Commissariat général au plan prévoit d’ailleurs une croissance de 6% pour la durée du VIème plan ! Tous ces gens la sont morts et n’auront pas à rougir tout comme d’ailleurs les annonciateurs de la catastrophe climatique de l’inanité de leurs prévisions.

 

Or, aujourd’hui, on constate qu’alors que les statistiques du chômage ont explosé, des entreprises ne trouvent pas à embaucher dans certains métiers ou certains secteurs. Deux raisons l’expliquent.

 

1L’existence indubitable d’un chômage volontaire :

Il existe et ne doit pas pour autant être associé à l’image du fainéant qui profite du système qui prospère chez certains Dupont-Lajoie. On pourrait même dire que le chômeur volontaire est un produit tout à fait conforme à la théorie néolibérale que déployaient des allumés comme Becker ( celui qui vous expliquait que celui qui avait une maîtresse mettait en équation le plaisir partagé à faire la bête à deux dos avec celle-ci et les risques qu’il courrait si sa moitié l’apprenait )

Dans le document que j’ai publié sur mon site, figurent deux tableaux. Le premier entendait démontrer qu’il valait mieux, plutôt que travailler au SMIC, vivre du RSA et il présentait l’exemple d’une famille de cinq personnes. Martin Hirsch, qui n’est pas n’importe qui et qui est même un collègue de promotion est intervenu pour corriger les erreurs. Et après correction, justice est rendue : Il reste à celui qui travaille et est rémunéré au smic 171 euros de plus par mois qu’à celui qui est au RSA !

On se pose clairement la question : cela vaut-il la peine de se lever le matin à 6 heures, de se prendre une prune parce que l’on a roulé à 85 km/h, de s’emmerder au boulot et de rentrer crevé à la maison alors que l’on peut faire la grasse matinée et se faire un petit boulot au noir ? Je ne parle même pas de trafic de shit !

D’ailleurs, les familles qui ont des gamins, plutôt que de payer une nounou homologuée qui va les faire chier en réclamant congés, formation et tutti quanti ont intérêt à payer de la main à la main la voisine comme cela se faisait autrefois !

Alors évidemment, il ne manque pas de têtes d’œuf à Bercy et même de neurones sous la flamboyante crinière de madame Pénicaud pour trouver le bon équilibre qui permet à lui qui travaille d’avoir des raisons de le faire ! Cela ne doit pas être simple car, personne n’a trouvé la potion magique ! Et surtout pas ce pauvre Hamon et son revenu universel, qui ressemble plus à la soupe au vermicelle qu’avale l’oncle de Boris Vian dans la Java des bombes atomiques, et encore moins le révérend père Grapillon dont les discours moralisateurs sont plus orientés vers les pécheurs que cers lui-même !

Bon cela dit c’est intouchable ! On ne va pas supprimer le RSA et plonger dans la pauvreté absolue des millions de gens en même temps que les membres des associations caritatives (eux souvent bien payés) feront la grève de la fin ! Mais il faut se faire à cette idée : une partie du chômage est volontaire et il faut donc considérer que cela fait partie du paysage sans forcément piquer une crise de nerf et élucubrer avec Poutou !

 

 

2 L’existence d’une population impropre à l’emploi

Il y a encore 40 ans quand on sortait de l’école sans même le certificat d’études, il restait une large gamme de métiers manuels pour donner du travail à ceux qui n’étaient doués ni pour les tables de multiplication, ni pour la rédaction. La pelle, la pioche, la faucille, le marteau permettaient à cette population de gagner sa vie dans une société où l’activité faisait largement appel à la force physique. Et pour les femmes restaient les serpillères, le fil et les aiguilles ou la vaisselle et le ménage. Au dessus les secrétaires avaient déjà un travail plus noble :

La mécanisation d’abord, la désindustrialisation en suite, l’informatisation enfin ont mis fin à tout cela. Même les secrétaires irremplaçables pour taper les lettres à la machine ou faire de la sténo sont en voie de disparition et ne parlons pas des cantonniers qui creusaient les tranchées à la pelle.

Dans le même temps, même si des doutes subsistent sur le niveau mais il concerne surtout certaines populations, le nombre de diplômés à explosé mais, si certains savoir-faire techniques demeurent et si certains employeurs ont des difficultés à trouver preneur, il existe une fraction importante de la population qui est devenue impropre à l’emploi.

C’est la qu’est le piège :

Car il ne manque nullement de talents du côté des associatifs et autres faiseurs de morale pour expliquer que cette population, déjà victime d’un rejet par un système scolaire trop exigeant ne peut être en plus stigmatisée une seconde fois en étant mise à l’écart. Et l’imagination ne manque pas pour leur trouver toutes sortes d’occupations qualifiées bien sûr de métiers évidemment utiles. A ce jeu les écolos sont absolument les champions : entre les Bayard exterminateurs de mauvaises herbes à la binette, les fées Clochettes qui seront les nounous des jeunes abeilles, les lanceurs d’alerte si les musaraignes devaient attraper la diarrhée et les vestales chargées du culte de Gaia, la panoplie est immense et intarissable !

Que tout cela est beau aurait dit Mr Jourdain, oui, sauf que la boite de Pandore est ouverte : car il va falloir évidement des gens pour encadrer ces braves gens pleins de bonne volonté, des éducateurs car il faut garder espoir (pourquoi un trisomique ne pourrait-il avoir une licence de sociologie ? ) des psychologues car leurs conditions sont difficiles et il faut les écouter, des sociologues pour les entendre, des statisticiens pour analyser leurs parcours et des associations pour faire une bonne symphonie toujours inachevée. On a d’ailleurs inventé le terme d’ « acteurs » pour désigner ce spectacle de guignol évidemment facturé, in fine, au contribuable !

Vous vouliez savoir pourquoi le PIB non marchand augmentait : Vous le savez maintenant et devez en éprouver un bien-être accru !

Ne soyons cependant pas cyniques : cette question est un défi auquel seront confrontées nos sociétés dans les prochaines années.

On a jusqu’à présent assisté à un débat un peu lunaire entre les tenants du revenu universel dans leur version la plus stupide (Benoit Hamon) qui, non seulement voudrait distribuer un gâteau dont il a déjà jeté les ingrédients à la poubelle mais soutient que le travail est en train de disparaître. A l’opposé, nous avons des gens qui soutiennent que le travail qui disparait sera remplacé par un autre comme les fabricants de fiacre ont été remplacés par des fabricants d’automobile. Ils seraient crédibles si leurs convictions n’étaient avant tout motivées par des ressorts religieux : le travail est le prix à payer sur terre pour mériter le royaume de Dieu !

Il est malheureusement possible que les choses se passent autrement. J’ai entamé la rédaction d’un manuscrit de 250 pages que je ne parviens pas à terminer et qui s’intitule « votre fille sera bonne à Pékin » ! Au train rapide où l’Europe nous entraine vers le sous-développement durable, il est possible que l’accès à l’emploi des gens sans qualification soit ainsi résolu !

 

MK 

http://kelenborn.e-monsite.com/pages/nouvelles-1/les-aventures-de-macroleon/un-metier-d-avenir.html


Moyenne des avis sur cet article :  1.63/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 6 février 11:03

    « le sous-développement durable » ! Carrément !


    De quoi la population a besoin  ? D’eau potable (37 500 employés qui gèrent ça en France), de nourriture (1 million d’agriculteurs), de transports pour acheminer cette nourriture (quelques milliers d’emplois), de professionnels de santé (1 million), d’énergie (600 000 emplois).

    Soit moins de 10% des actifs. Le reste, c’est du bonus, c’est du confort. La répartition des chômeurs, des jobs qui servent à rien, des jobs dans le luxe, du PIB, des fonctionnaires, et j’en passe, en quoi ça pourrait être inquiétant ?

    • kelenborn kelenborn 6 février 12:43

      @bibou1324
       C’est quoi ou c’était quoi ton job ?


    • bibou1324 bibou1324 6 février 14:57

      @kelenborn
      Actuellement, j’ai un job extrêmement bien payé pour ce que je fais, dans les services, j’ai même appris récemment que je faisais partie des 1% plus riches du monde.


      Mais oui, c’est un job qui crée du confort, et qui ne répond pas à un besoin primaire. Et si demain mon job (et mon confort quotidien lié à mon salaire) disparaissait, tant que j’ai accès aux besoin vitaux, je ne vois pas le problème.

      Vous avez déjà fait un tour dans le tiers monde ?

    • Le421 Le421 6 février 17:14

      @bibou1324
      Il paraît que Bill Gates « himself » vient de temps en temps sur Agoravox*.
      Je comprends mieux certains intervenants.

      Je sens que je vais filer sur un forum un peu plus « gauchiste », genre Figarovox !!  smiley

      *Je cherche son pseudo...


    • kelenborn kelenborn 6 février 18:04

      @bibou1324
      Bravo et...je suppose que ton fric que tu gagnes indûment..

      .tu le refiles au Tiers Monde (lol)

    • kelenborn kelenborn 6 février 18:06

      @Le421
      Ah non ! va sur Atlantico ! la t’auras 98% de vrais mecs de droite !!!et quand tu les lis , je t’assure t’as envie d’être de gauche !


    • gogoRat gogoRat 6 février 19:48

       STOP !
       Arrêtons d’inverser les perspectives !
       
       ’il existe une fraction importante de la population qui est devenue impropre à l’emploi.’ ???
       >>>
       ben NON,
       ce qu’il faut savoir percevoir c’est plutôt  :
       ’il existe une fraction importante de l’emploi qui est devenue impropre à la population.’ !!!
       
       Ce n’est peut-être pas un hasard s’il a fallu que ce soit un logicien de renom qui ait su écrire, depuis déjà de très longues décennies son fameux ’In paise of idleness’ !
       
       
      Si aucun des ’importants’ n’a su depuis comprendre cette prise de hauteur pourtant lumineusement claire et accessible, c’est peut-être un signe de déclin cognitif de notre (in_)humanité ?


    • kelenborn kelenborn 6 février 23:11

      @gogoRat
      Ah ben c’est marrant !!!! je ne vois pourquoi tu dis non car les deux propositions sont vraies 

      1.il y a effectivement une fraction de la population qui est inemployable avec les technologies actuelles
      2 Oui il existe des emplois qui sont refusés car il vaut mieux toucher le RSA que de se faire chier à bosser pour gagner le SMIC !
      C’est exactement mes deux sous parties !
      Merci et...poste pour dire à Farfouille que je ne t’ai pas soudoyé pour le dire !

    • HELIOS HELIOS 7 février 00:50

      @kelenborn

      Je ne suis pas d’accord avec vous sur l’analyse que vous faites et surtout le sous-entendu portant sur votre point 2 :  il existe des emplois qui sont refusés car il vaut mieux toucher le RSA que de se faire chier à bosser pour gagner le SMIC !


      Cette phrase semble vraie, est vraie si l’on considère qu’il n’y a pas d’alternative c’est soit le RSA, soit le boulot au SMIC.

      En fait, ce sont les conditions concurrentielles dans un systeme ouvert qui posent problème lorsque tout le monde ne joue pas le même jeu, n’a pas les même règle.

      Je m’explique... si demain, vours retablissez une forme de douane, restaurant cet equilibre concurrentiel, et au passage si la fiscalité favorise equitablement la part financiere et la part travail, alors vous verrez que l’objectif des entreprises ne sera plus de payer la force de travail qu’elle souhaite au SMIC, mais a sa vraie valeur opérationnelle...

      Et là vous verrez que ces mêmes entreprises, qui disent ne pas trouver de personnels pour certaines fonctions et taches seront enfin pretes a payer le vrai salaire et non pas le SMIC, et les candidats au boulot feront la queue.

      Je ne sais pas ce que vous faite, mais si apres 3 ans d’etudes ou si avec 10 ans d’experience ou encore pour un boulot 3x8 la nuit et jours feries, on vous propose le SMIC, vous ne bossez pas dans ces conditions. Et ceux qui refusent ont raison.


      Il y a peut etre quelques tire au flanc, mais la loi du marché s’applique pour ces marchands de SMIC quand ils vendent leurs produits, mais quand il s’agit de payer, il n’y a plus personne, ils changent de paradigme.
      Si le travail a un cout, alors faisons jouer l’offre et la demande, payons l’emploi a son vrai prix.

    • Pierre Balcon 6 février 12:03

      Quel cynisme dans cet article .

      La seule chose dont on soit à peu près certain c’est que quand on sort de l’ENA on est encore plus con que quand on y est entré .
      La seule différence  c’est qu’à l’entrée on vous place dans la remorque et à la sortie  on vous passe le volant .

      Et puis ce grand paradoxe mythique  : il y a du chômage certes , mais les employeurs ont des difficultés  à pourvoir dles postes .
      N’allez pas leur demander comment ils aboutissent à cette conclusion  : 
      C’est souvent du niveau café du commerce  ou  congrès du MEDEF , à la pose déjeuner .
      Ca permet de déculpabiliser les fautifs : c’est la faute des chômeurs qui n’avaient qu’à mieux se former ou qu’à rabattre leurs prétentions salariales .
      Parfois le message est repris par les pouvoirs publics .
      Pôle Emploi est alors appelé à la barre .
      Ce qu’ils oublient de vous dire c’est que  ces statistiques des pseudos « métiers en tension » sont « bidons »
      D’abord Pôle Emploi ne traitent que moins du 1/3 des demandes.
      Ensuite  Pôle Emploi , paresseusement classe dans les postes non pourvus des postes pourvus par d’autres canaux ou des offres fictives auxquelles l’offreur n’a pas donné suite 
      Surtout n’allez pas demander à ceux qui avance cette -thèse de sortir les dossiers individuels . Je l’ai fait  et alors  on m’a opposé le secret.

      Quant à mettre dans la balance RSA et travail , encore un autre mythe .Les calculs sont toujours foireux  : et que je vous ajoute les frais de transport par ci et le coût du déjeuner par là , le tout pour donner l’avantage au RSA évidemment ..

       Comptablement il ne fait aucun doute qu’un travail à plein temps est largement plus rémunérateur qu’une allocation , écart amplifié par la création de la prime d’activité.
       Mais surtout dans cette « balance » faudrait ajouter côté travail , la dignité qui n’a pas de prix 

      • kelenborn kelenborn 6 février 12:50

        @Pierre Balcon

        Ecoute ! soit tu es vraiment con (ce que suggère ton nom) soit tu fais le con et quand on fait l’âne pour avoir du son on finit par récolter du ... Baton
        Où est le cynisme dans ce que j’ai écrit ? 
        On peut évidemment se coller de la merde dans les yeux mais désolé , dans une économie comme la nôtre où on ne garde plus les moutons, où les machines lavent le linge...il n’y a pas de place pour quelqu’un qui ne sait ni lire ni écrire ni compter ! Or le système scolaire en produit de plus en plus !
        Quant aux propos café du commerce on sent que tu as du être souvent au comptoir car tu en connais un rayon !

      • Pierre Balcon 6 février 13:55

        @kelenborn


        Les US figurent parmi les pays où l’on compte le plus d’illettrés .
        Le taux de chômage n’y est pourtant pas aussi catastrophique qu’en France,  même avec les multiples correctifs méthodologiques.

        Je persiste  et je signe  : vous n’êtes qu’un cynique qui se donne des airs « dégagés » mais qui vit sans doute au crochet de la république

        Quant à mon nom 
        Je suis Breton et j’ en suis fier .
        Tout rapprochement consonnantique avec le français est abusif . 
        Peut être avec l’Allemand .
        Cherchez du coté de Falc’hun
         

      • foufouille foufouille 6 février 14:33

        @Pierre Balcon
        aux USA, tu as 46 millions de personnes qui reçoivent des bons alimentaires.


      • Le421 Le421 6 février 17:17

        @kelenborn
        Il est certain que si on parle de « dignité du travail », cela doit vous paraître « complètement con ».

        Vous vous connaissez bien avec Pierre ? Je vois qu’on est « à tu et à toi »...  smiley

        Bon, je sors !!  smiley


      • Le421 Le421 6 février 17:20

        @kelenborn
        Relancer la fabrication du ZyklonB pour éliminer les tarés de la société...
        Y avez-vous pensé ?
        Ça ferais du travail en usine.
        Plus, les bâtiments à construire !!
        Bayer a du garder la recette...


      • foufouille foufouille 6 février 17:27

        @kelenborn
        "On peut évidemment se coller de la merde dans les yeux mais désolé , dans une économie comme la nôtre où on ne garde plus les moutons, où les machines lavent le linge...il n’y a pas de place pour quelqu’un qui ne sait ni lire ni écrire ni compter !"

        c’est pareil pour les sales invalides ?
        tu les envoies à auschwitz ?
        il faut en discuter avec ton ami Hirsch ............


      • kelenborn kelenborn 6 février 18:08

        @Pierre Balcon

        Dis donc, j’ai eu comme collègue un certain Raymond Balcon, brestois et...franchement breton version nord 29 si tu vois ce que je veux dire ! Ils sont quand même nettement moins fins que les bigoudens !
        De ta famille ? 

      • kelenborn kelenborn 6 février 22:35

        @foufouille

        MAIS enfin mon pauvre Gargouille c’est pathétique ! Non seulement tu ne comprends rien , non seulement ce que tu racontes ne veut rien dire mais en plus t’as des TOCs ! Tu peux pas trouver un autre mur pour lever la patte ? Ou alors on te pique ? parce que c’est pas la SPA qui va te prendre, t’es vraiment trop chiant et en plus t’es même pas capable de mordre le facteur ! 
        Si encore tu faisais comme Balthazar dans la BD de Reiser, ce serait une fin digne mais...

      • foufouille foufouille 7 février 10:43

        @kelenborn
        tu as 2% de débile en france donc il faut assumer tes propos.


      • Le421 Le421 7 février 15:04

        @foufouille
        2% ??
        J’en ai compté beaucoup plus que ça aux présidentielles...  smiley


      • Ruut Ruut 6 février 12:21

        Le travail ne manque pas en France, c’est son financement qui pose problème.
        La main d’œuvre ne manque pas, c’est la formation en entré dans l’entreprise qui pose problème.
        Les travailleurs ne sont pas des fainéants, ils demandent simplement des conditions de travail adapté aux travaux qui leur sont demandés.

        Finalement le problème est souvent au niveau de la direction (Y compris dans les services public) qui prend des décision totalement déconnecté de la réalité des travailleurs faute de compétences dans le domaine ou elles prennent des décisions.


        • kelenborn kelenborn 6 février 12:55

           Tout à fait mais...je n’ai pas dit que les travailleurs étaient des fainéants : il y a des gens inemployables car, dans une économie de marché , personne ne veut les embaucher même au SMIC ! Il faut donc rechercher des solutions du côté de la formation quand c’est possible ou du revenue universel mais certainement pas en copiant le modèle soviétique ! Dans les hôtels en URSS il y avait à chaque étage une « dejournaya » une brave dame qui comptait les gens qui entraient et sortaient de l’étage !!!!!


          • Alren Alren 6 février 18:18

            @kelenborn

            Il y a donc d’après vous des emplois très qualifiés, par exemple de techniciens supérieurs, ou même de techniciens, inoccupés faute de personnes qualifiées pour les exercer.

            Expliquez-moi alors pourquoi il y a des techniciens supérieurs et des techniciens au chômage ?

            Il est possible que ce problème se pose en Allemagne, pays dont vous devez sûrement admirer la structure sociale après les lois Hartz, mais pas en France, malheureusement car cela signifie un sous-investissement des capitalistes français (cf. STX à St-Nazaire), aboutissant un terrible gâchis humain et économique.


          • foufouille foufouille 6 février 18:31

            @Alren
            il aime hartz, il rêve que les femmes de sa famille aient droit à une offre raisonnable d’emploi comme prostituée virtuelle.


          • kelenborn kelenborn 6 février 22:41

            @Alren

            Sinistre crétin à roulettes !
            Ai je écrit que la cause unique du chômage était la sous qualification ou le chômage volontaire ? Si tu lisais les quatre articles dont j’ai mis le lien sur mon site tu comprendrais peut être !!! Les gens qui ne vont pas avoir les emplois promis par la construction de Notre Dame des Landes n’appartiennent à aucune de ces catégories qui ne représentent pas la totalité du chômage. Eux sont victimes du concubinage honteux de nos politiques avec l’obscurantisme vert ! 
            On se retient de pisser..enfin ...on essaie à tout le moins de se lever de la table pour le faire !

          • Rincevent Rincevent 6 février 13:24

            Je ne parle même pas de trafic de shit ! Mais si, parlons-en ! http://www.boursorama.com/actualites/l-insee-integre-le-trafic-de-drogues-au-calcul-du-pib-22034855797384a449f8952cb83fa1bd Bel exemple du cynisme de cette société de marché.

            les membres des associations caritatives (eux souvent bien payés)
            . Si vous parlez de gens comme votre camarade de promo, c’est probable. Pour ceux qui sont sur le terrain, la réalité est toute autre : http://www.atd-quartmonde.org/qui-sommes-nous/ethique-et-finances/extraits-de-la-charte-dethique-financiere-internationale/ Mais, si vous avez connu le premier, il semble que vous ne fréquentiez guère les seconds…

            mais soutient que le travail est en train de disparaître.
            Évidement qu’il va disparaitre ! Dans votre liste, vous avez oublié le dernier avatar du progrès et pas le moindre : l’Intelligence Artificielle. Et là, ça ne va pas toucher des gens peu qualifiés mais le niveau ingénieur (au minimum). Ça nous donnera l’occasion de voir de probables modifications du discours actuel des CSP+ : comment continuer à être du côté du manche quant il n’y a même plus de manche ?

            Bref, un billet d’humeur, écrit sur le coin de la table, par un tenant du système qui préfère que ses impôts continuent d’alimenter ce modèle qui va droit dans le mur, plutôt que de servir à un vivre ensemble, si c’est encore possible…


            • kelenborn kelenborn 6 février 18:16

              @Rincevent

              Mais quand on veut lire de travers on y arrive toujours 
              S’agissant des associations il se trouve que traînant mes guêtres dans une ville de l’Ouest dans une agence bien connue , j’avais un bureau en face duquel, dans le couloir il y avait la Ligue contre le cancer. La porte étant restée entrouverte, j’aurais volontiers échangé mon bureau contre le leur ! (aquariums, plantes vertes luxuriantes etc...) Un jour, sortant de mon bureau , je vois arriver un type qui me jette un regard mauvais alors même que je n’avais jamais eu affaire à lui et qui entre dans le bureau de la LCC : c’était un certain......CROZEMARIE , sorti de prison après avoir dirigé l’ARC. Pourtant la LCC a déclaré ne jamais avoir travaillé avec cette ordure
              Pour info, en Afrique, les hôtels 4 étoiles sont occupés par des gens de ...l’Humanitaire !!!

            • Jao Aliber 6 février 14:09

              Votre deuxième point est faux.Voulez-vous dire que dans les années 1930 et après la récession de 2009, le taux de chômage s’est élevé parce que le taux de débile dans la population s’est élevé ?

              Si vous apprenez l’histoire vous verrez que le chômage est un produit du capitalisme que les sociétés fondées sur le servage ou l’esclavage ne savent pas ce qu’est le chômage bien que le niveau de vie y soit fort médiocre.

              Les hommes incapables d’exercer la plupart des emplois y compris intellectuels sont très rare(handicapés physiques ou mentales).Mais lorsqu’on met les hommes en concurrence dans les écoles et que les places sont limitées forcément les moins intelligents seront éjectés du circuit. cela ne signifie pas qu’ils sont impropres aux emploise aux mais que le système est débordé et ne peut les intégrer.


              • kelenborn kelenborn 6 février 22:45

                @Jao Aliber
                « Si vous apprenez l’histoire vous verrez que le chômage est un produit du capitalisme que les sociétés fondées sur le servage ou l’esclavage ne savent pas ce qu’est le chômage bien que le niveau de vie y soit fort médiocre. »

                Vive les sociétés fondées sur le servage et l’esclavage !!! Coupez !
                Rien que le fait d’écrire de telles âneries explique que vous soyez au chômage et si vous ne l’êtes pas ben c’est que j’ai tout faux et qu’il y a encore des entreprises en France capables d’embaucher un mec juste pour souffler dans le cul des poules !


              • foufouille foufouille 6 février 14:31

                "Or, aujourd’hui, on constate qu’alors que les statistiques du chômage ont explosé, des entreprises ne trouvent pas à embaucher dans certains métiers ou certains secteurs. Deux raisons l’expliquent."

                on veut tes nombreuses offres non pourvues et ton calcul sur le RSA.


                • foufouille foufouille 6 février 17:44

                  @foufouille
                  http://kelenborn.e-monsite.com/pages/nouvelles-1/canailles-escrocs-et-bouffons/quelques-reflexions-economiques/offre-et-demande.html

                  les deux calculs sont idiots.
                  1300€ par an eau et edf est débile. pareil pour les frais de transports.


                • kelenborn kelenborn 6 février 18:19

                  @foufouille
                  Ben ça mon Gargouille , faut le dire à Martin Hirsch , qui a pris la peine de corriger le tableau !!!!

                  Tu sais, fais pas trop d’effort pour démontrer que tu es un blaireau gratiné ! tout le monde l’a compris !
                  T’as ou t’avais quoi comme job ? Contrôleur à la SNCF ? 

                • foufouille foufouille 6 février 18:27

                  @kelenborn
                  le sien comme le tien sont faux.
                  mis à part le dealer, le mec qui bosse au black ce qui est impossible tout le temps, personne n’a envie de rester au RSA.

                  en ce moment, je « bosse » sur la conception d’une imprimante 3D FDM précise et stable.
                  ce sera certainement non rentable de la vendre.


                • kelenborn kelenborn 6 février 22:48

                  @foufouille

                   d’abord c’est pas mon tableau et le second c’est le même corrigé par Hirsch !!! 
                  Mais tu te lis et relis ? Tu relèves de la camisole, Gargouille ou alors oui.... Gargouille sur le haut d’une cathédrale !! personne n’ira te licencier !

                • zygzornifle zygzornifle 6 février 15:02

                  II POURQUOI LE TAUX DE CHÔMAGE NORMAL EST-IL SUPERIEUR A CE QU’IL ETAIT AU DEBUT DES ANNEES 70...


                  dans les années 70 on était tout juste 3 milliards d’individus la on est 7,5 milliards....

                  • kelenborn kelenborn 6 février 18:20

                    @zygzornifle

                    Ja volkommen richtig !!!

                  • Buzzcocks 6 février 15:25

                    Maitre anarchiste, j’ajoute un 3 pour expliquer le chômage (si vous le permettez car je ne veux pas contredire votre génie rayonnant).

                    3/ Le manque de mobilité spatiale des Français.

                    Il est très difficile de changer de régions et donc d’aller habiter dans les régions les plus dynamiques. 
                    3.1 - les centres villes sont hors de prix
                    3.2 - les locations ne sont accessibles que si on a un dossier en béton armé et donc il est simplement impossible pour un ardennais d’aller s’installer en région parisienne sans falsifier des papiers pour faire un faux contrat de travail, ou s’inventer des parents multi millionnaires qui se portent caution. Ou alors de squater chez un éventuel ami (ce que font les immigrés où l’entre-aide est plus développé).

                    C’est aussi pourquoi les gens refusent de bouger pour des contrats courts. on ne va surement pas galérer une première fois pour un CDD de 15 mois à Metz pour revivre la même chose pour un prochain poste dans une autre ville.

                    J’ai connu un consultant indépendant niçois qui venait bosser à Nancy, le mec vivait dans un camping car avec raccordement d’eau dans les bureaux de la boite qui avait besoin de son expertise. Le mec disait ne plus essayer de chercher des locations alors que le type se faisait facturer 750 euros/jour.

                    Du coup, vous vous retrouvez avec des zones géographiques peu dynamiques, et des habitants qui ne peuvent s’y soustraire en allant chercher un boulot ailleurs.

                    En m’excusant d’avoir dérangé sa Seigneurie. (ancien de l’ENA tout de même).


                    • kelenborn kelenborn 6 février 18:28

                      @Buzzcocks

                      D’abord Sa Seigneurerie te colle un doigt la où tu le mérites
                      Ensuite, je te signale que situation du marché de l’emploi et dynamisme économique vont évidemment de pair mais qu’il existe aussi des régions où le taux de chômage est faible alors même que les prix des loyers le sont aussi ! J’habite un département où il y a trois vaches pour un habitant (tu peux tenter ta chance aux législatives) et où le taux de chômage est de 6-7% avec un loyer moyen mensuel de 6 euros le m2 !!! 
                      A l’inverse , il ne fait sans doute pas bon habiter la Lorraine et les Hauts de France où l’industrie a été dévastée
                      Mais au fait, à part aboyer ( il est vrai maintenant en faisant le beau et en donnant ta patte) je ne vois pas pourquoi tu la ramènes ! Tu voulais dire quoi ?

                    • foufouille foufouille 6 février 18:35

                      @kelenborn
                      « J’habite un département où il y a trois vaches pour un habitant »

                      merde alors ! c’est un château ton logement de fonction ?
                      un énarque bosse à paris avec un appart de 200m2 ............


                    • Buzzcocks 6 février 19:10

                      @kelenborn
                      Je voulais juste vous dire que votre étude sur les origines du chômage est bâclée et qu’avec un tel exposé, vous n’auriez sûrement pas été pris à l’ENA... quoique si le jury est de votre niveau avec promotion de l’entre soit, ça n’a pas du être compliqué d’y entrer. 
                      Merci pour le doigt en tout cas. C’est vrai qu’un anarchiste qui balance des gros mots, ça fait vraiment zadiste rebelle.. Je suis mega impressionné.

                      A tous les lecteurs, si vous voulez vraiment une étude des causes du chômage, y a des blogs économistes d’un autre niveau que ce paltoquet : econoclaste.org, Etienne Wasmer, Olivier Bouba Olga, captaine éco etc.... Ne perdez pas votre temps avec un énarque, on a déjà Macron pour ça.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->