• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Syrie : Israël s’emmêle (2)

Syrie : Israël s’emmêle (2)

En mars 2017 ce blog publiait l’article « Syrie : Israël s’emmêle » (1), traitant de la situation entre ces deux pays dans le contexte des présences russe et iranienne en Syrie, des attaques régulières de l’aviation israélienne contre des convois iraniens à destination du Hezbollah libanais, et des accords de non agression entre Russes et Israéliens. En résumé : les Russes laissent les israéliens voler au-dessus de la Syrie, quitte à ce que les Syriens se défendent avec les armes anti-aériennes dont ils disposent. Armes bien moins sophistiquées que celles détenues par les Russes, les fameuses batteries S-400 qui seraient un très réel danger pour les F-16 israéliens. 

golanL’objet du contentieux entre Syriens et Israéliens est le plateau du Golan, territoire syrien gorgé de pétrole conquis par Israël lors des guerres des Six Jours et du Kippour, et annexé unilatéralement par Israël malgré l’opposition de l’ONU (résolutions 242 (1967) et 497 (1981)). On évite de trop le dire dans nos médias, mais l’annexion du Golan par Israël s’oppose au droit international, et reste bien entendu inacceptable aux yeux des Syriens. En plus du Golan, l’aide apportée par l’Iran – déclaré ennemi n°1 d’Israël – au Hezbollah (faction chiite du Sud Liban), qui transite par la Syrie, est un excellent prétexte pour des manœuvres d’intimidation dans le ciel syrien vu les faibles capacités de défense anti-aérienne de l’armée d’Assad. Enfin jusqu’à aujourd’hui.

Le premier coup de semonce syrien avait eu lieu en mars 2017 avec le tir de missiles syriens S-200. Apparemment sans dommages pour les jets israéliens, mais les Syriens ont un temps prétendu en avoir abattu un et quoi qu’il en soit les pilotes israéliens ont dû avoir chaud aux fesses. C’est d’ailleurs suite à cela que Netanyahou est allé voir Poutine, afin de s’assurer que les Russes n’allaient pas pousser leur aide à Assad jusqu’à la confrontation directe avec Israël. Apparemment pas, et l’incident de cette semaine, qui a vu l’écrasement d’un F-16 israélien en mission au-dessus de la Syrie, ne semble pas être le fait d’un missile « moderne » mais de tirs d’artillerie anti-aérienne « classique ».

Le point de départ de cette dernière crise semble être le survol du Golan par un drone syrien d’origine iranienne. Golan qui pour les Syriens (et l’ONU) ne relève pas de la souveraineté israélienne, un territoire disputé qui devrait faire l’objet de négociations. On ne peut donc pas vraiment parler d’une violation de l’espace aérien d’Israël au sens du droit international, même si c’est évidemment le cas du point de vue d’Israël et de ses alliés. C’est par contre très clairement une provocation, et Israël y a répondu en force avec une première sortie aérienne et la perte d’un appareil. Choqués par ce revers (leur première perte depuis 30 ans…), les Israéliens ont lancé une seconde attaque sur une douzaine de cibles en territoire syrien.

Tout ceci se passe à la frontière Sud de la Syrie, alors qu’en même temps sur sa frontière Nord, autour d’Afrin, la Turquie tente de s’approprier un morceau de territoire Syrien tenu par les Kurdes du YPG. Sur ce front-là, on observe actuellement une alliance entre forces turques, forces islamistes d’Al-Qaïda et, selon certains témoignages, de résidus des forces de feu l’Etat Islamique, contre les forces kurdes théoriquement soutenues par les USA face à l’EI.

Le jeu turc a toujours été trouble, ayant longtemps permis l’écoulement du pétrole de l’EI par sa frontière dans un sens, et l’approvisionnement en djihadistes et matériels vers l’EI dans l’autre sens. La transformation à marche forcée de la Turquie d’Erdogan en une dictature islamique de plus rend crédible l’intégration dans leurs rangs de mercenaires affiliés à Al-Qaïda et EI, partageant tous la même idéologie de base (sunnisme radical), se battant entre eux pour la suprématie régionale mais capables d’alliances ad hoc quand c’est nécessaire.

Ah oui il faut aussi nommer l’alliance entre Turcs et l’Armée Syrienne Libre, présentée comme la force rebelle anti-Bachar el Assad. Cette force a bien existé au début du conflit syrien, mais ses membres se battant pour l’instauration d’une démocratie en Syrie sont morts depuis longtemps et l’ASL n’est plus rien d’autre qu’une force islamiste de plus aujourd’hui inféodée à Erdogan. Il suffit d’écouter le discours de ce membre de l’ASL sur le front d’Afrin, recueilli récemment par RFI : « Nous sommes de la même nation, de la même armée et nous sommes tous musulmans. Dieu merci. Nous sommes frères de religion, l’islam, et nous partageons la même terre, grâce à Dieu. Les Kurdes des YPG et du PKK sont des mécréants, des infidèles, des traîtres. Si Dieu le veut, le bien va l’emporter et nous vaincrons ! » (2)

Ceux qui voient encore dans l’ASL des « rebelles se battant pour la démocratie » sont soit aveugles soit bien naïfs. Tout ceci fait évidement le jeu d’Israël, dont les relations avec la Turquie sont plutôt bonnes car visant le même ennemi : l’axe chiite Iran-Syrie-Liban allié à la Russie. En effet, comme expliqué dans l’article « Jérusalem, la fin des oliviers palestiniens » (3) relatif à la non-réaction du monde arabe face à la décision de Trump de reconnaître de facto Jérusalem comme capitale d’Israël, il existe désormais une alliance entre l’axe sunnite (mené par l’Arabie saoudite et la Turquie) et Israël et les USA face à l’axe chiite+ Russie.

Israël a donc tout intérêt à ce que le front du Nord affaiblisse encore plus la Syrie, attire l’Iran et le Hezbollah dans des provocations auxquelles Tsahal ne demande qu’à répondre aussi bien militairement que politiquement, et – cerise sur le gâteau – ne finisse par lasser les Russes dont les ressources sont déjà tendues à l’extrême. Pour Wassim Nasr, expert sur la question du Moyen-Orient, « les Syriens ne sont plus maîtres de leur destinée » (4).

Cela dit, Vladimir Poutine occupe de fait une place qu’il affectionne, celle d’arbitre. Il a les moyens de mettre à mal la stratégie anti-Hezbollah des israéliens en vendant aux Syriens (voire aux Iraniens) des missiles anti-aériens S-400 contre lesquels les F-16 israéliens ne pourraient pas grand chose. C’est certainement la plus grande crainte des Israéliens. D’un autre côté, la Russie n’a pas envie de voir la Syrie devenir un simple protectorat iranien, et veut limiter la présence iranienne dans ce pays – rejoignant ici la position israélienne. Russes et Iraniens sont de fait les alliés d’Assad dans le combat contre les rebelles/islamistes en tous genres, mais ils sont en même temps dans une guerre d’influence pour orienter la politique syrienne.

Idem sur le front Nord, où les Russes en se mêlent pas de l’action turque contre les Kurdes, pour autant que cela ne se transforme pas en une invasion du territoire syrien menaçant leurs propres intérêts. En fait tout le monde (Israéliens, Turcs et Iraniens) parle à Poutine afin de savoir jusqu’où ils peuvent aller avant que l’ours ne leur mette des claques.

La question est alors de savoir combien de temps peut durer ce petit jeu et si les USA de Trump, en mal de guerre, ne vont pas se lancer – avec Israël et peut-être les Turcs et les Saoudiens - dans une bagarre contre l’Iran sur le territoire syrien et terminer le boulot de destruction des islamistes. Partie de poker qui pourrait vite partir en vrille si les Russes décidaient de réagir…

 

Notes :

(1) https://zerhubarbeblog.net/2017/03/21/syrie-israel-semmele/

(2) http://www.rfi.fr/moyen-orient/20180129-offensive-afrin-front-ypg-kurdes-soldats-turquie-syrie-reportage

(3) https://zerhubarbeblog.net/2017/12/07/jerusalem-la-fin-des-oliviers-palestiniens/

(4) http://www.rtl.fr/actu/international/syrie-on-entre-dans-une-phase-tres-complexe-du-conflit-previent-wassim-nasr-7792194106


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • Massada Massada 12 février 10:06

    Concernant la perte de notre F16 qui s’est écrasé dans la région de Harduf
    Il n’a pas été touché par un missile antiaérien. L’avion a été touché par des éclats d’obus provenant d’un missile antiaérien qui a explosé près de lui - obligeant les pilotes à abandonner l’avion.


    Le pilote a tout d’abord pensé à tenter d’atteindre Ramat David et à atterrir à la base, mais il comprit qu’ils devaient s’éjecter .

    Juste avant de quitter l’avion, le pilote a largué les munitions de l’avion pour éviter des explosions secondaires pendant l’écrasement. 

    • Gatling Gatling 12 février 11:21

      @Massada


      Israël n’est pas viable sans la destruction des nations dans sa région.
      Soutenir DAESH et ensuite les kurdes, envahir probablement une 3 éme fois le Liban et risquer une guerre avec la Syrie et l’Iran, c’est suicidaire, Massada.
      .

      Suicidaire/Massada ... jeu de mots là  smiley 

    • leguminator 12 février 11:34

      @Massada

      « Touché par un éclat... »
      Ben c’est juste le fonctionnement normal d’un tel missile...
      Pourquoi tant de méandres au lieu de dire les choses simplement ?


    • oncle archibald 12 février 12:32

      @leguminator : ce que Massada explique c’est que si le missile avait directement touché l’avion il aurait explosé en vol sans délai tandis que l’éclat qui l’a touché a laissé aux pilotes le temps de larguer les munitions non utilisées et de s’éjecter .... Renseignements que je lis pour la première fois ... Massada semble très bien informé.


    • Zolko Zolko 12 février 12:55

      @Massada : "Il n’a pas été touché par un missile antiaérien. L’avion a été touché par des éclats d’obus provenant d’un missile antiaérien qui a explosé près de lui"
       
      oui, c’est le principe des missiles anti-aériens. Toucher un avion avec un projectile unique est très difficile, tandis qu’exploser et propulser des milliers de shrapnels est plus efficace contre des avions peu blindés. Notez que ca ne marcherait pas contre un A-10. Un peu comme on ne tire pas sur les oiseaux avec des balles, mais avec des cartouches. C’est aussi ce qui est arrivé à l’avion abattu par un Buc au dessus de l’Ukraine.
       
      La seule exception sont les missiles à guidage infrarouge, à courte portée, trop petits, mais venant de derrière ils visent directement les moteurs.
       
      C’est donc ça la ligne officielle de défense Israelienne : ils ne nous ont pas vraiment abattu, ils nous ont loupé, c’est juste un manque de chance. En fait vous confirmez qu’il s’agit d’un missile à guidage radar à longue portée, bien plus sophistiqués que les manpads.


    • mmbbb 12 février 22:48

      @ massada «  obus def Larousse
      Projectile de calibre égal ou supérieur à 20 mm et de forme généralement cylindro-ogivale, lancé par une bouche à feu » Votre F16 faisait du rase motte , Votre explication est tordue Un missille antiaerien passe les mach 3 et c est sa force cinétique qui en fin de course peut encore abattre un avion . un eclat d obus blesse un fantassin ou le tue mais un eclat d obus provenant d un missile ,est un non sens


    • doctorix doctorix 12 février 23:56

      @Massada
      Le coup du drone est trop beau : il tombe juste au moment ou votre président si merveilleux et si intègre est sur le point d’être mis en examen pour corruption :


      Quand à votre missile qui tire des obus qui explosent à proximité de vos avions, vous réinventez l’art de la guerre aérienne...
      Jehovah est avec vous et vos pilotes sont des saints, mais quand même, vous poussez le bouchon.

    • doctorix doctorix 13 février 00:03

      « Le Premier ministre israélien est accusé d’escroquerie, de corruption financière, de complot, de fraude et d’abus de confiance. Des proches de Netanyahu, dont son épouse, sont également soupçonnés de corruption et d’abus de biens publics. D’autres membres du clan Netanyahu ont été interrogés à plusieurs reprises sur des malversations sur des achats frauduleux. »


      Oui, vraiment, ce drone est tombé à pic pour qu’on parle d’autre chose...
      Mais n’espérez pas trop, Massada : on finira par en parler quand même.

    • eau-du-robinet eau-du-robinet 13 février 06:00

      Bonjour Massada,
      .
      Selon le commandement syrien, plusieurs avions israéliens auraient été touchés. Israël n’a reconnu que la perte d’un seul, ajoutant que les deux pilotes ont réussi à s’éjecter, tous deux étant hospitalisés, l’un deux dans un état grave. Connaissant la capacité du commandement militaire israélien à minimiser via ses communiqués officiels ses pertes, on peut effectivement se poser la question si seulement un avion ait été abattu par la DCA syrienne, ou à défaut d’être abattu comme le premier — mis hors d’état de nuire. En tout cas, le budget israélien peut désormais calculer les pertes mais surtout analyser la fameuse question : est-il encore maitre du ciel régional  ?
      .
      Par ailleurs et au-delà du F-16 abattu, la DCA modernisée de la République arabe a détruit durant ces derniers jours plusieurs dizaines de missiles israéliens tirés contre son territoire.
      https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201802111035100550-dca-syrienne-israel/
      .
      Le mardi 6 février 2018, c’est l’ancien ambassadeur américain en Syrie, M. Robert Ford, qui a jeté un autre pavé dans la mare, en déclarant devant le comité des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, que l’administration américaine a dépensé pas moins de 12 milliards de dollars ces quatre dernières années pour déstabiliser le gouvernement de Damas.
      http://www.mei.edu/content/article/syriawhich-way-forward-testimony-amb-robert-s-ford
      .


    • Alren Alren 14 février 13:49

      @eau-du-robinet

      Au prix où ils coûtent et même s’ils ont pu rentrer à leur base, la réparation et le contrôle des appareils modernes, si complexes, est exorbitant, demande des pièces de rechange, un personnel hyper compétent, du temps.

      Si les appareils israéliens étaient aussi invulnérables que les disent les autorités de ce pays, les raids n’auraient pas cessé.
      Or il semble qu’il n’y en ait eu qu’un, avec donc très mauvaise surprise pour Israël.


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 février 17:07

      Bonjour Massada,
      .
      Faute de commentaires officiels de la part de l’État hébreu, des experts militaires s’efforcent de comprendre pourquoi Israël n’a pas utilisé ses chasseurs F-35 dans ses récentes opérations aériennes en Syrie.
      .
      On suppose que c’est Washington qui a empêché Israël d’utiliser les F-35 par crainte de fournir aux spécialistes russes et iraniens présents en Syrie une occasion de recueillir des informations sur le portrait radar de cet appareil.
      .
      Ce qui est devenu pourtant clair, c’est que Tsahal a sous-estimé les capacités de la DCA syrienne qui a infligé un coup sévère à l’image de l’invincible aviation israélienne, qui n’avait pas perdu un seul avion de combat depuis 36 ans.
      https://fr.sputniknews.com/international/201802151035163188-israel-syrie-avions-f35/


    • Massada Massada 12 février 10:13

      petite précision sur les S-400.

       
      Dans leur configuration en Syrie les S-400 ne sont pas capables d’intercepter des missiles largués par des chasseurs-bombardiers israéliens sur la région de Damas. 
       
      Ce n’est pas pour ce genre de mission qu’ils ont été programmés, et deuxièmement les Israéliens ont développé et mis en œuvre les contremesures nécessaires à neutraliser le système S-400.
       
      Enfin un réseau sophistiqué de communications a été établi entre Tsahal et le contingent de Poutine en Syrie afin, précisément, d’éviter des incidents entre les deux pays.

      • leguminator 12 février 11:38

        @Massada

        « ... neutraliser le système S-400. »
        Et donc pas fichu de neutraliser une menace « moindre » que représente un système plus ancien ?

        Quand on met bout à bout vos messages, on ne peut que constater qu’il s’agit de propagande basique qui n’apporte aucune information, ni ne relève le débat.

        Et non je ne suis pas un gros méchant : tout événement de ce genre ne me fait jamais ni rire ni plaisir.


      • oncle archibald 12 février 12:35

        @leguminator : si j’ai bien compris c’est le tir simultané d’une dizaine de « vieux » missiles antiaériens S200 qui a pris en défaut par saturation le système de protection des F16.


      • sls0 sls0 12 février 14:35

        @Massada
        On peut théoriser sur les qualités intrinsèques des S200, S400, du F16 voir du lance-pierre. Dans la pratique il y a un F16 au sol.


        Déjà en 73 un militaire français faisait la remarque qu’un simple berger sans éducation équipé d’un SAM pas trop couteux abattait un mirage coutant des millions et conduit par quelqu’un d’un niveau ingénieur.
        On peut plus facilement saturer avec des bergers que des ingénieurs, dans la régions les premiers ne manquent pas les seconds si et il faut envisager le coût aussi. 

        S’il est facile de gagner une bataille avec la technologie, ça ne suffit pas pour gagner la paix.

        Les USA ont une grande avance technologique, hormis l’ile de la Grenade je ne vois pas de réussite coté finalisation réussie.

      • sacha 12 février 17:20

        @sls0
        C’est ce que les américains ont fait en fournissant des Stinger aux « Afghans » contre les Soviétiques qui s’y sont cassé les dents.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 février 19:18

        @Massada
        Sinon, qui a autorisé Israël a intervenir en Syrie ?? La Syrie aurait-elle déclaré la guerre à Israël ?? La Charte des Nations Unies interdit toute ingérence dans un pays qui n’a déclaré la guerre à personne...

        Mais peut-être que Netanyahu, empêtré dans des affaires de corruption, essaye de détourner l’attention des mougeons israéliens ??


      • mmbbb 12 février 23:00

        @sls0 un mirage francais a ete abattu lors de la guerre du Kosovo, il y eut un retard dans la mise en oeuvre des leurres ou de la detection depart du missile Missile basique avec detection infrarouge mais d une bonne efficaite si les contre mesures ne reagissent pas a temps Un mirage F 1 s est fait aussi descendre au TCHAD Ce missile etait porte par des troupes rebelles .Un F 35 israelien aurait été aussi abattu Mais l etat major de ce pays ne l ebruite pas parce cet avion vaut une fortune et vol comme un fer a repasser si de sucroit l electronique ne suit pas , il vaut mieux ne pas faire de publicite l argument avance par l etat major Quelques heures après l’incident avec la Syrie, les médias israéliens ont rapporté que le chasseur multirôle furtif F-35 de l’armée de l’air israélienne s’était mis hors service à la suite d’une collision présumée avec un oiseau lors d’un vol d’entraînement. L oiseau devait porte des chaussures de secuite !


      • eau-du-robinet eau-du-robinet 13 février 06:07

        Bonjour Massada,
        .
        "Dans leur configuration en Syrie les S-400 ne sont pas capables d’intercepter des missiles largués par des chasseurs-bombardiers israéliens sur la région de Damas."
        — fin de citation —
        .
        C’est Faux ! 
        .
        Par ailleurs et au-delà du F-16 abattu, la DCA modernisée de la République arabe a détruit durant ces derniers jours plusieurs dizaines de missiles israéliens tirés contre son territoire.
        https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201802111035100550-dca-syrienne-israel/


      • sacha 13 février 12:56

        @eau-du-robinet
        Les déclarations des médias officiels de Damas ne sont pas vraiment des références. Cela fait déjà dix fois qu’ils ont déclaré (après chaque attaque israélienne, peu ou prou) avoir abattu des avions et des missiles israéliens. Je les comprends, leur fierté en prend un coup à chaque fois. Là c’est la première fois que c’est avéré. Mais en comparaison des déclarations officielles, cela montre la crédibilité de cette source. Un avion abattu ou des missiles interceptés, cela laisse des preuves, ce que Damas n’a jamais fourni (détrompez-moi si j’ai manqué un épisode)


        Par contre c’est tout à fait juste de mentionner que, depuis 2010, les Russes ont annoncé que le S400 disposait d’une capacité anti-missiles, mais cela dépend de la version installée à Hmeimim, et surtout des opérateurs russes. J’ose croire qu’ils ont intérêt à sanctuariser leurs bases (attaquée récemment par essaim de drones - avec technologie fournie par la Turquie) et à laisser faire Israel jusqu’à un certain degré (qui garantit que Moscou reste faiseur de rois)

      • QAmonBra QAmonBra 13 février 14:52

        @sacha


        (. . .) « Les déclarations des médias officiels de Damas ne sont pas vraiment des références. Cela fait déjà dix fois qu’ils ont déclaré (après chaque attaque israélienne, peu ou prou) avoir abattu des avions et des missiles israéliens. » (. . .)


        Alors avec le temps, jusqu’à plus ample et prouvée information, les infos données par les syriens et/ou les libanais du hezbollah, ont autant de valeurs que celles des $ionistes et/ou les merdias à leur solde. . .

      • sacha 13 février 16:22

        @QAmonBra
        Sérieusement, combien d’avions israéliens ont été abattu (preuve à l’appui) et combien d’avions israéliens ont été prétendu avoir été abattus par les médias de Damas ?

        CQFD sur la validité de ces merdias.

        Sur la prétendue défaite, si vous suivez al Manar, Nasrallah avait déclaré fin 2006 qu’il ne pensait pas que la réplique israélienne serait aussi violente et qu’il n’aurait pas mené l’opération d’enlèvement à ce moment. Les multiples enquêtes, officielles et internes, publications sérieuses, ont depuis des lustres mis à mal la théorie de pertes immenses subies par Tsahal. 
        Et depuis plus de dix ans, le hezbollah qui prétend détruire Israel n’a pas encore commencé le début du quart d’une initiative, signe que le coup qu’il a pris a été suffisamment sérieux. De même que le Hezbollah est resté muet pendant les confrontations de Tsahal et du Hamas. Preuve encore que la raclée a été prise par le Hezbollah. La propagande de bas étage sur une prétendue défaite israélienne est simplement ridicule. Le Hezbollah a été défait c’est tout.
        Qu’Israel ait des buts de guerre confus, que la réalisation d’objectifs opportunistes ait sérieusement grossi les pertes matériels et militaires est une autre chose mais on est bien loin, dans les faits, du petit boulot de propagandiste docile que vous servez là. 
        Continuez à fouiller les mêmes poubelles, cela n’en fera pas un plat comestible.

      • QAmonBra QAmonBra 14 février 00:35

        @sacha


        $ioniste ou $ionisé ?

      • njama njama 12 février 11:07

        Massada toujours au taquet dès qu’un article parle d’Israël smiley

        L’avion a été touché par des éclats d’obus provenant d’un missile antiaérien qui a explosé près de lui
        C’est prévu dans les missiles pour pallier aux manœuvres d’évitement. Que le missile aurait touché directement ou non sa cible, son objectif a été atteint
        et boum ! pffff... 50 millions de dollars partis en fumée

        Les S-200 ont été (bien) mis à jour. Les batteries de S-400 servent à dissuader la coalition dont Israël fait partie d’entreprendre une attaque aérienne massive sur la Syrie. La preuve que ça marche ni les US ni Israël, ni la France ou l’Angleterre n’ont encore osé s’y aventurer ça serait mortel pour beaucoup de leurs aéronefs


        • Zolko Zolko 12 février 12:59

          @njama : « Massada toujours au taquet dès qu’un article parle d’Israël »
           
          grâce aux alertes GIYUS (Give Israel Your United Support). Agoravox doit être surveillé comme le lait sur le feu par ces gens-là.


        • njama njama 12 février 11:14

          @ Massada
          et la photo du (soi-disant) drone iranien qui aurait violé l’espace aérien syrien abattu (soi-disant) par un hélicoptère de combat, les journaux israéliens ne la publie pas ?


          • njama njama 12 février 11:25

            Israël pratique toujours l’inversion accusatoire, il serait toujours la victime et jamais l’agresseur ...

            Ce qu’il y a de comique avec les menteurs, c’est que Netanyahu accuse les iraniens, alors que batteries de S-200 et autres missiles DCA sont de fabrication russe, et font partie de l’arsenal syrien depuis de nombreuses années

            Et si Israël lançais sporadiquement des attaques contre la Syrie juste pour entretenir sa propagande iranienne ? faute de pouvoir atteindre directement l’Iran, il ferait passer la Syrie pour un proxy iranien ...


            • njama njama 12 février 11:32

              sa propagande anti-iranienne


            • njama njama 12 février 11:31

              Massada nous donnera-t-il la chronologie des attaques aériennes syriennes contre Israël ?

              Chronologie des attaques israéliennes contre la Syrie depuis 2013

              L’occupation israélienne a plus d’une fois violé le territoire syrien durant la crise qui a débuté en 2011 :

              5 mai 2013 : frappe aérienne contre un site militaire à Jabal Qassioune, près de Jamraya, le gouvernement syrien a indiqué qu’il avait ciblé un centre de recherche scientifique.
              30 janvier 2014 : Raid contre un centre de recherche scientifique de Jamraya dans la campagne de Damas.
              3 mars 2014 : un site militaire syrien bombardé à al-Jawal.
              3 mai 2014 : Un raid contre un camion de transport humanitaire. Selon l’ennemi israélien, il transportait des armes au Hezbollah.
              18 janvier 2015 : Un raid sur deux voitures dans la province de Quneitra, provoquant la mort de six membres des cadres de la résistance islamique, dont Jihad Moughniyeh et un haut officier iranien.
              - 20 mai 2015 : Assassinat d’un commandant du Hezbollah, Samir Qintar , lors d’un raid contre sa résidence à Jaramana.
              – 7 décembre 2016 : l’aéroport militaire d’Al-Mazzeh a été visé avec un certain nombre de roquettes.
              - 22 janvier 2017 : bombardement de l’aéroport militaire de Mazza pour la deuxième fois.
              22 février 2017 : raids contre les montagnes de Qatifah dans la campagne de Damas.
              17 mars 2017 : bombardement d’un site militaire sur la route de Palmyre (Tadmor) dans la campagne de Homs, la DCA syrienne riposte.
              - 23 avril 2017 : Raid contre un dépôt de munitions appartenant à l’armée syrienne par deux missiles dans la région d’Al-Fawwar à Quneitra.
              - 27 avril 2017 : Un site militaire au sud de l’aéroport international de Damas a été bombardé par plusieurs roquettes tirées depuis l’intérieur de la Palestine occupée.

              Source : AlManar


              • njama njama 12 février 11:39

                DCA syrienne
                le gouvernement israélien veut faire croire que les syriens seraient si stupides pour les utiliser qu’ils ne sauraient le faire sans l’aide iranienne

                RusNavy Intelligence (20 mai 2013) fait remarquer que :

                "il ne faut pas oublier que d’autres systèmes anti-aériens ont déjà été livrés ...
                - 36 à 50 systèmes mobiles anti-aériens Pantsir-S1 (courte et moyenne portée), dont la livraison doit s’achever d’ici la fin de l’année 2013
                - 8 systèmes anti-aériens mobiles polyvalents 9K40 Buk dont la livraison s’est étalée sur 2010-2012
                - 2 batteries de défense côtière Bastion dont la livraison a été réalisée en 2010-2011 avec la livraison de 72 missiles anti-navires Yakhont (SS-N-26)

                Si la commande des S-300 n’apparaît pas dans les registres du SIPRI, celles des missiles anti-navires apparaît bien et la livraison aurait déjà été réalisée, rendant le système opérationnel dès la fin 2011, notamment pour protéger Tartous où se trouve un point naval de support logistique russe.

                http://www.rusnavyintelligence.com/article-quelle-activite-navale-russe-en-mediterranee-117931211.html


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 février 19:33

                  @njama
                  IRAN : « Les États-Unis nous ont bannis et voulaient nous paralyser, mais nous avons progressé, et aujourd’hui, à partir de maintenant, nous pouvons détruire toutes les bases américaines dans la région et créer un enfer pour les sionistes. »


                  Les Iraniens commencent à en avoir un peu ras le bol, des provocations...
                  Ils promettent l’enfer aux sionistes - Poutine met en garde Netanyahou.

                  Ils font remarquer, à juste titre, qu’ils sont en Syrie, comme les Russes, sur invitation du Gouvernement syrien. Donc tout à fait légalement du point de vue du Droit International.
                  Ils ne font pas de l’ingérence, eux.
                  •  

                  « Les allégations concernant la fuite d’un drone iranien et l’implication de l’Iran dans l’attaque d’un avion de combat sioniste sont si ridicules qu’elles ne méritent aucun commentaire », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qassemi, tout en affirmant que les responsables iraniens ne sont que des conseillers pour les Syriens » à la demande du… gouvernement légitime et légal « .

                  De plus, toute « action agressive » d’Israël déclencherait une réponse sérieuse de la part de l’Iran, déclenchant un « enfer pour les sionistes » selon le brigadier-général Hossein Salami, chef adjoint des gardiens de la révolution iraniens". (...)



                • sacha 12 février 23:40

                  @Fifi Brind_acier
                  Soyons sérieux, avez-vous comptabilité combien de fois l’Iran promet l’enfer aux sionistes.. et que l’entité sioniste est rayée de la carte à chaque fois très bientôt... Et pareil des rodomontades israéliennes sur le retour à l’âge de pierre pour le Liban ou l’Iran.. Je me demande où ils pensent encore qu’ils sont crédibles..

                  Le problème de la légalité de l’intervention doit être poussé jusqu’au bout : la Syrie choisit-elle exactement ce que font les Iraniens ou les Russes sur le terrain ? Les bombardements indiscriminés sur les zones civiles des régions rebelles sont-ils légaux (armes à sous munition, barrel bombs, chlorine...) ? 

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 février 06:50

                  @sacha
                  et que l’entité sioniste est rayée de la carte à chaque fois très bientôt...

                  La différence entre les discours iraniens et les bombardements israéliens, c’est que les rodomontades iraniennes font 0 mort... .
                  L’Iran n’a déclaré la guerre à aucun pays depuis 1945.
                  Comparaison entre les guerres iraniennes et américaines.


                  Ensuite, ce qui se passe en Syrie ne vous regarde pas, de quoi vous mêlez-vous ? C’est un Etat souverain. Mêlez-vous donc de vos oignons, en ce qui concerne le respect des Droits de l’ homme, et de respect du Droit International !!
                  « Depuis 1947, liste des résolutions des Nations Unies qu’Israël refuse d’appliquer ».

                  Et puis, c’est ballot, mais le gaz contre la population syrienne est un Fake News. 
                  "Le Secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a reconnu vendredi 2 février 2018 que les États-Unis d’Amérique n’ont jamais eu la moindre preuve démontrant que le gouvernement syrien avait utilisé du gaz toxique contre sa propre population, qu’il s’agisse de la tragédie de la Ghouta survenue en août 2013 ou de la tragédie de Khan Cheikhoun survenue en avril 2017." (...)

                • sacha 13 février 13:39

                  @Fifi Brind_acier
                  Bonjour,

                  1 Déclarer la guerre ne veut pas dire ne pas mener des guerres. Mis à part la guerre initiée par l’Iraq en 81, il ne faut pas ignorer 
                  1 le projet d’exportation de la révolution islamique revendiqué par le régime, constitutif de l’essence même du régime,
                  2 le corps des gardiens de la révolution qui contrôle l’essentiel du pays et représente le fer de lance de la militarisation à marche forcée 
                  3 la doctrine officielle qui consiste à sanctuariser le pays et à mener la guerre chez l’adversaire (d’où la volonté par exemple d’implantation de nouvelles milicies shiites à l’est du Golan).. 

                  Et au passage les morts se cumulent, citons l’attentat de 94 à Buenos Aires, en France (http://journals.openedition.org/conflits/129) dans les années 80, sans parler du soutien au Hezbollah, au Hamas.. 

                  Donc on ne peut pas prétendre qu’il n’y a aucune victime de la politique étrangère iranienne, comme vous le prétendez. La doctrine iranienne est cohérente, efficace et inventive, utilisant les guerres par procuration (Hezbollah), mais au mépris des droits de l’homme en Iran. Ne me faites pas le couplet sur la propagande anti-iranienne en Occident, je suis déjà allé trois fois en Iran, un pays que j’aime beaucoup, ce qui n’empêche pas de qualifier ce régime criminel pour ce qu’il est.

                  Et non, cela ne sert à rien de comparer USA et Iran, autre politique, autre dimension, autres enjeux. On ne va pas évaluer la politique d’Israel à l’aune de la France ni celle du Japon à l’aune de la Nouvelle Zélande. L’iran se bat à tort ou à raison, avec ses moyens et selon sa propre finalité. C’est cela qui m’intéresse, pas les tentatives vaines pour faire croire que l’Iran serait victime du grand Satan.

                  2 Quand on sait que l’ONU dispose d’une majorité automatique anti-israélienne, l’objectivité de l’institution est proche de zéro. Combien de condamnations contre les bombardements indiscriminés contre les civils en Syrie ou au Yemen ? Contre les opérations en Libye ? Contre la Birmanie ? contre les bombes à sous munition ou incendiaires type RBK 500 ZAB larguées par la Russie en Syrie ou le bombardement d’hôpitaux ? Vous devez distinguer les résolutions contraignantes des simples votes de l’Assemblée générale. Et la résolution contraignante 1701 est violée au quotidien par le Hezbollah, au mépris de la souveraineté libanaise.. Donc passez à un autre argument plus sérieux.

                  3 Quant à l’utilisation récurrente d’armes chimiques pensez vous que HRW va mentir ? https://www.hrw.org/news/2018/02/03/chemical-weapons-resurface-syria&nbsp ;
                  De même la collaboration de la Corée du µNord et de la Syrie (et de l’Iran) n’est plus à démontrer en matière d’armement chimique et de technologie nucléaire et balistique. https://www.reuters.com/article/us-northkorea-syria-un/north-korea-shipments-to-syria-chemical-arms-agency-intercepted-u-n-report-idUSKCN1B12G2&nbsp ;
                  Les USA ne sont pas à leur coup d’essai de bobard et rétropédalage (cf Colin Powell).. 



                • spearit 13 février 17:06

                  @sacha
                  « Soyons sérieux »
                  C’est avec votre commentaire que ça risque de l’être... sérieux


                • spearit 13 février 17:07

                  @spearit
                  pas avec


                • Matlemat Matlemat 12 février 12:45

                   Le gouvernement syrien fait vraiment preuve de retenue car il est probable qu’Israel souhaite une réplique pour pouvoir envahir le reste du Golan. Ils ont gagnés les précédentes guerres contre l’Egypte et la Syrie grace aux renseignements US. Pour affaiblir l’Iran ils doivent premièrement éliminer le gouvernement pro-iranien en syrie.


                  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 12 février 12:57

                    Désolé pour les qques coquilles orthographiques dans l’article, j’ai visiblement recopié la version N-1 de mon article. Le rôle central de la Russie est confirmé par les interviews d’experts qui passent actuellement à la radio. Il semble évident que tout le monde craint les S-400, y compris les USA. Israël a bien entendu intérêt à maintenir un climat tendu en Syrie et ainsi éviter que l’opinion internationale se penche trop sur son cas. C’est le panier de crabes opportunistes où tout le monde joue la carte syrienne en fonctions de ses propres intérêts.


                    • Massada Massada 12 février 12:59

                      Le cabinet de sécurité a communiqué qu’Israël continuera de frapper les installations iraniennes en Syrie.

                       
                      Suite aux menaces de l’Iran, si Tel Aviv était attaqué par des missiles iraniens, Téhéran sera attaqué par des missiles israéliens.

                      • Massada Massada 12 février 13:01
                        Conséquence de l’incursion du drone iranien en Israel. 
                        L’aviation israélienne a mené plusieurs frappes.
                         
                        L’aéroport T4 syrien a été mis hors service et sa tour de contrôle a été détruite. 

                        Une base militaire sur l’autoroute Beyrouth-Damas, à al Dimass, à 4km à l’est de la frontière libanaise a été lourdement bombardée. 
                        De même que l’aéroport de Mezzé et sa base militaire ont été visés à deux reprises par Tsahal. 
                        Un entrepôt de Scuds entre Sakhnya et al Kiswah, à 9km au sud-ouest de Damas, à proximité duquel les Iraniens avaient commencé à reconstruire une base militaire a été détruit.
                        Une aile de l’aéroport international de Damas a subi le même sort.
                         
                        Les avions israéliens ont aussi attaqué des bases militaires dans le désert central syrien qui abritent des Iraniens, des soldats gouvernementaux et des miliciens du Hezbollah libanais.
                         
                        Concernant la perte d’un F16, c’est la guerre, il faut bien s’attendre à perdre un avion tous les 40 ans. L’important est qu’aucun israélien ne soit mort alors que l’ennemi a perdu au moins 300 soldats [alaouites, iraniens et libanais réunis], ainsi que la quasi-entièreté de leur système de défense antiaérienne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->