• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Christian Labrune

Christian Labrune

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 06/02/2012
  • Modérateur depuis le 31/07/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 10 7834 516
1 mois 0 270 0
5 jours 0 38 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 603 224 379
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Christian Labrune Christian Labrune 18 février 18:27

    elle va couper les couilles de Jupiter !
    ...................................................................... ................
    @kelenborn
    Il faut les couper et les recouper, et sans tarder. J’ai souvent représenté à des gens qui avaient fait la sottise de fonder une famille qu’ils devaient faire chaponner les garçons. Sur l’enseigne des barbiers de Naples qui, jusqu’au XVIIIe siècle, s’occupaient à fabriquer des castrats, on lisait souvent : « ici, on améliore les petits garçons ». Tous, il est vrai, n’ont pas une belle voix, mais on n’aurait plus besoin de recourir à des interprêtes qui se torturent les cordes vocales pour chanter dans la tessiture des soprani. Les choses en deviendraient plus naturelles. Et, à l’âge adulte, ils ne risqueraient plus de se comporter, odieusement, comme un certain nombre de ceux que vous avez cités. La pureté des moeurs y gagnerait grandement. C’est l’essentiel.



  • Christian Labrune Christian Labrune 18 février 18:13

    il choisira automatiquement le plat le plus copieux, même s’il est manifestement pas bon.
    ...................................................................... .............
    @HELIOS
    Ce que vous écrivez me rappelle l’aventure des Jésuites en Chine au XVIIe siècle. Il y allaient pour convertir les Chinois. Comme ils avaient appris la langue, qu’ils étaient fort habiles, ils disaient aux Chinois : le christianisme, c’est à peu près comme le confucianisme - ce qui n’était pas tout à fait vrai, et Rome finit par s’en émouvoir !- mais en plus, nous vous apportons le salut personnel et la vie éternelle en paradis, ce que les religions de l’extrême-Orient ne prévoyaient pas. L’offre était beaucoup plus alléchante et les conversions furent nombreuses. Jusqu’à ce que l’Empereur se rendît compte que le Dieu des chrétiens siégeait bien au-dessus de lui, ce qui n’était pas du tout acceptable dans les conceptions politiques de l’Empire du Milieu ; on le fit bien voir -et assez durement !- aux Jésuites comme à ceux qu’ils avaient réussi à convertir.

    Il faut dire que les soixante-douze vierges du Paradis d’Allah, c’est assez tentant, mais il reste un doute sur la traduction - ce n’est pas moi qui trancherai !- certains disent en effet, qu’il s’agirait plutôt de soixante-douze grains du plus beau raisin.
    Dans une telle hypothèse, le raisin étant très laxatif, la perspective de passer l’éternité au petit coin devrait quand même faire réfléchir. Pauvres jihadistes !



  • Christian Labrune Christian Labrune 18 février 17:53

    Pourquoi pas ? Tous les dieux sont par définition immortels et les deesses aussi
    ...................................................................... ......................
    @C BARRATIER
    En tant que dévot de la déesse Hathor, surtout quand elle prend l’apparence de Sekhmet, je suis scandalisé de cette façon d’ostraciser les dieux de l’ancienne Egypte. Il y meurent aussi bien que les hommes. L’un des plus considérables d’entre eux est Osiris, et Osiris est un dieu mort, tué par son frère Seth. Au reste, Il est souvent représenté enserré dans des bandelettes, comme une momie, et il règne sur le royaume des morts, la Douât, que la barque du soleil traverse toutes les nuits. Vous néantisez Osiris qui est au centre de ma religion, et pour moi c’est presque un blasphème.



  • Christian Labrune Christian Labrune 18 février 17:40

    Impossible. Dieu à la 1000G et est connecté sur Paradis Télécom.
    ...................................................................... .....................
    @McGurk
    Je ne comprends pas votre objection. Mon provider, c’est Numericable, mais je peux communiquer sans difficulté avec des gens qui dépendent de Free ou d’Orange ; je ne vois donc pas ce qui m’empêcherait d’appeler Dieu sur ParadisTelecom.fr

    Vous dites qu’il « a la 1000G ». Je ne comprend pas. J’ai bien entendu parler de 4G, mais mon téléphone, dont je ne me sers pour ainsi dire jamais, est tout à fait rudimentaire. Une fois par an en moyenne je suis témoin d’un accident sur la voie publique m’obligeant à appeler les pompiers, mais je puis vous assurer que ça marche à tous les coups.

    J’ai l’impression que vous êtes en train de me faire marcher. Vous l’avez, le téléphone de Dieu, ou ne l’avez-vous pas ? Là est la question. Si l’avez, ne croyez pas que je puisse entrer dans une espèce de marchandage pour l’obtenir, pas même pour un euro.

     



  • Christian Labrune Christian Labrune 18 février 17:28

    Bach m’a fait trouver la foi.
    ...................................................................... ...
    @Pascal L
    Je déteste absolument l’oeuvre de Cioran, mais de temps en temps, il a des formules assez heureuses, et je suis bien obligé de le reconnaître. Il écrit quelque part, peut-être bien dans Les syllogismes de l’amertume, que la dette de Dieu vis-à-vis de Jean-Sébastien Bach est immense, et il n’a pas tort s’il faut en croire ce que vous venez d’écrire.

    De fait, si on supprimait des siècles de musique religieuse sublime, toutes les cathédrales gothiques et des dizaines de milliers de peintures géniales qui nous FONT VOIR les personnages de l’histoire sainte, la scène de la crucifixion et même Dieu et ses anges in paradisum, je doute fort qu’il pût encore se trouver des gens pour adhérer à ces fictions qui ne diffèrent en rien de celles, plus complexes et plus fascinantes encore, de la religion des anciens Egyptiens.

    Or, il ne me faut pas plus de vingt minutes pour être au Louvre et VOIR à profusion des anges, la Sainte-Vierge et son nourrisson, Sainte-Catherine ou Saint-Denis à qui on coupe la tête, Jésus sur sa croix, etc. Quand je suis là-devant, j’y crois, mais plus du tout quand, étant sorti, j’attends sur le quai l’arrivée du premier métro : le réel n’est pas la fiction.
     

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès