• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Mefrange

Formations de géographie, histoire, géopolitique. Adepte de la simplicité volontaire et de la vie gouvernée par les lois naturelles. Observateur et témoin lucide de l'Occident "fin de partie".
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 21/02/2012
  • Modérateur depuis le 23/03/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 42 250 1206
1 mois 1 16 21
5 jours 1 14 21
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 502 322 180
1 mois 34 17 17
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Christian Tallon 8 mars 2012 19:23

    Oui, c’est exact. Les illusions Medvedev de la « reset policy » se sont dissipées après l’épisode Libyen. Poutine qui n’était pas en charge de la politique étrangère russe a réagit comme premier ministre ... en doublant les crédits militaires à la force stratégique. C’est un langage qui est compris aux États-Unis et même respecté. 

    Il semble que l’attitude de Madame Clinton ait considérablement évoluée. Probablement sincère au début mais rattrapée par la logique intrinsèque au système et soumise à des « pressions ».

    Quelques jours après l’élection de Poutine, des militaires du pentagone osent tenir tête à Obama et une brochette de militaires de haut rang à la retraite et libérés du devoir de réserve lui demandent solennellement dans une tribune libre au Washington Post d’arrêter ses guerres. http://www.niacouncil.org/images/content/pagebuilder/NIAC-Washington-Post-Ad-ful.jpg

    La balance est donc en train de pencher en faveur de la paix. On imagine sans peine l’extrême difficulté où se trouveraient ceux qui ont intérêt à la guerre si la France avait simplement son attitude traditionnelle. Dans cette affaire, la France n’est pas un petit pays spectateur impuissant mais un pays qui a le pouvoir de faire pencher la balance du côté de la paix ou de la guerre. Les candidats devraient se prononcer très clairement au sujet de l’OTAN et de l’utilisation des services secrets. Si les français pouvaient devenir sérieux et même grave au moins sur une question : la question nucléaire ! 



  • Christian Tallon 8 mars 2012 13:34

    Les élections françaises sont certaines quant à leur résultat. Ce sera un allié du système. UE, FMI, OTAN. L’empire n’est contre quelques spécificités locales et exotiques. Le vote russe lui, est un vote d’indépendance nationale. 



  • Christian Tallon 22 février 2012 16:16

    Je ne partage pas du tout ce point de vue à mon sens trop étroitement monétariste mais le respecte. L’expression de la pluralité des opinions fait la richesse de la démocratie
    Ps : on ne peut par définition pas savoir l’avenir. L’intelligence ne consiste non pas à le prévoir (on se trompe à tous les coups) mais à le rendre possible. Vendre ou privatiser le domaine public n’est pas très malin.



  • Christian Tallon 22 février 2012 11:57

    C’est déjà fait !



  • Christian Tallon 22 février 2012 11:29

    C’est la raison pour laquelle on ne trouve pas ce non argument dans mon texte. C’est d’ailleurs étonnant de trouver ça sous la plume d’un néerlandais puisque la Hollande et la Frise sont de pur produits de l’acharnement des hommes. Sans parler de la Suisse ou du défi géographique russe. Pour la France, aux traitres politiques, il faudra ajouter les traitres économiques : en 1970, la France avait le réseau de routes et de chemins de fer parmi les plus denses du monde. L’élite technocratique, au lieu d’entretenir sagement ce capital national inestimable en se disant que peut-être un jour sous d’autres conditions techniques (lévitation électromagnétique) ou économiques (prix du pétrole insoutenable pour une partie de la population ) il redeviendrait rentable l’a tout simplement détruit, arraché ou privatisé pour une bouchée de pain, A moins de retourner au moyen-âge avec des routes défoncées et des péages tous les 30 km, il faudra d’une façon ou d’un autre que les français redeviennent un peu sérieux avant qu’il ne soit trop tard et qu’ils reprennent le contrôle de leurs biens commun.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès