• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Appel en faveur du journaliste turc Hrant Kasparyan

Appel en faveur du journaliste turc Hrant Kasparyan

Appel en faveur du journaliste turc Hrant Kasparyan

Dans plusieurs de mes précédents articles publiés sur AGORAVOX, je faisais état de la situation générale des droits de l’homme dans la Turquie d’Erdogan. Je souhaite parler aujourd’hui d’un cas particulier. Il s’agit du journaliste Hrant Kasparyan, membre de la Ligue turque des droits de l'Homme.

Comme nombre de ses compatriotes, il a dû prendre le chemin de l’exil, suite à la tentative de coup d'État et de la répression croissante qui a suivi.

Le régime d’Erdogan a, depuis le coup d’État manqué de juillet 2016, profité pour accentuer la répression contre les minorités du pays et les militants des droits humains. Le président Erdogan et le parti islamiste qu’il dirige (l'AKP) concentrent de plus en plus entre leurs mains tous les pouvoirs et exercent un contrôle réel et total sur la vie du pays : la presse libre (ce qu’il en reste) est harcelée et réduite à l’impuissance ; la justice est au pas, la police et l’armée également. Le totalitarisme interdit toute velléité d’expression de la différence.

Ce n’est un secret pour personne : la Turquie vit une vague de répression sans précédent contre les militants des droits de l’homme, contre les journalistes, etc.

Dans ce climat de persécution, Hrant Kasparyan, ancien collaborateur du quotidien pro kurde Özgur Gundem, du quotidien Taraf (fermé depuis en raison de ses liens avec la confrérie Gulen), du site Demokratik Haber et de l’hebdomadaire arménien d’Istanbul, Agos, a vu sa vie basculer dans la foulée de la tentative avortée du coup d’État de juillet 2016. Il s’est résolu, à contrecœur, à partir, comme tant d’autres… Il est actuellement en Allemagne dans un centre pour réfugiés, en attente d’examen de sa demande d’asile politique par les autorités allemandes.

Homosexuel, Hrant Kasparyan milite également sans relâche pour la défense des droits des LGBT. Il milite aussi pour la reconnaissance du génocide arménien dans son pays – la Turquie.

La décision des autorités allemandes devient urgente ; il s’agit d’une question vitale pour Hrant.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Christ Roi Christ Roi 18 décembre 2017 18:56

    Ce journaliste est payé par la CIA pour détruire son pays, qui va défendre un monstre pareil ?


    • Jelena Jelena 18 décembre 2017 19:10

      >> Appel en faveur du journaliste turc Hrant Kasparyan
       
      Je veux bien mais bon... « Kasparyan » ce n’est pas turc. Quand aux « droits de l’homme », ils sont « précieux » seulement quand ça concerne les amerloques et leurs serviteurs.


      • Vraidrapo 19 décembre 2017 09:15

        @Jelena
        « Kasparyan » ce n’est pas turc

        Et Balkany, Moscovici, Polac, Hamburger.. c’est français ?...


      • Jelena Jelena 19 décembre 2017 10:15

        @Vraidrapo : Moins les taupes au service des germano-ricains seront présentes en Turquie, mieux ce sera pour les voisins (et ce aussi bien coté afro-arabe, que coté balkans).


      • Vraidrapo 19 décembre 2017 09:10

        Turquie : Le gouvernement d’Erdogan aurait retiré 140.000 livres des bibliothèques.
        Parmi les quelque 139.141 livres détruits figureraient des œuvres de Baruch Spinoza, Albert Camus ou Louis Althusser, entre autres. Ils sont accusés d’avoir fait partie d’organisations considérées comme terroristes...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



-->