• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bitcoin : une tulipe en fin de vie

Bitcoin : une tulipe en fin de vie

Un jour de 1929, un riche contrebandier du nom de Joseph Kennedy (père du futur président des États-Unis) se faisait cirer les chaussures par son cireur habituel. À un moment, le bonhomme leva la tête et lui dit : « M. Kennedy, j’ai un tuyau remarquable à vous donner, sur une action... » Kennedy écoute l’homme mais se dit immédiatement que si les cireurs de chaussures se mettaient à boursicoter, alors il était temps de tout vendre. Le marché était arrivé à son plus haut niveau. Kennedy vendit ses actions juste avant le krach, et devint l’un des hommes les plus riches de l’Amérique des années 1930.

Le bitcoin présente les mêmes symptômes. La frénésie gagne nos contrées rongées par la crise économique, provoquant partout des sécrétions collectives de dopamine et de sérotine, depuis la veuve de Carpentras jusqu’au retraité au comptoir du café de Darien, au fond du Connecticut.

Cette « crypto-monnaie » suscite une grande agitation dans l’ensemble de la presse financière et des médias, face à son envolée spectaculaire ; en effet, alors qu’elle ne valait que quelques cents à sa création, en 2009, son prix était en août dernier de 4 000 dollars, pour atteindre près de 20 000 à la mi-décembre ! Et, alors que la Chine, le Maroc et la Corée du Sud ont mis en place des mesures pour l’interdire, le Japon l’a légalisé et les institutions financières internationales en font la promotion. Aux États-Unis, la Bourse de Chicago a inauguré le 10 décembre le premier marché à terme sur le bitcoin. Le 7 décembre, la banque Goldman Sachs s’est dite prête à servir d’interface entre acheteurs et vendeurs de produits financiers liés à la monnaie virtuelle. Et on s’attend déjà à son introduction au Nasdaq en 2018.

Alors, s’agit-il d’une bonne idée de cadeau de noël pour votre grand-mère ?

Crimes, fantasmes et cupidité

Dans le monde orwellien d’aujourd’hui, où l’on parvient à faire croire que le noir est blanc, ou que l’injustice est juste, de la même façon on a fait croire que le bitcoin (ainsi que d’autres crypto-monnaies) représentait une alternative au « système », alors qu’il n’en est qu’une des expressions les plus extrêmes et les plus perverses. Il est tout à fait cohérent avec le projet libertarien inspiré par l’un des concepteurs de l’ultra-libéralisme moderne, Friedrich von Hayek, promoteur des monnaies « privées » indépendantes de tout État. Faire des crypto-monnaies l’alternative à un système dans lequel les monnaies ont justement été retirées du contrôle des États, pour passer entre les mains des « faux-monnayeurs » des banques centrales et des banques privés, c’est quand même un comble !

De plus, le bitcoin n’a aucune base réelle. Une équipe de chercheurs australiens vient de réaliser une étude, intitulée « Sex, Drugs and Bitcoin », montrant que près de la moitié des transactions en bitcoin sont associées à l’achat ou la vente de biens et services illégaux, dont les drogues, les armes et les logiciels piratés ; et que, d’un autre côté, la grande majorité des utilisateurs légaux ne font qu’acheter et garder le bitcoin, attendant que son cours monte, comme le cireur de chaussures de Joseph Kennedy.

Des militants de Solidarité & Progrès se sont rendus la semaine dernière au 35, rue du Caire, à Paris, devant la Maison du Bitcoin, et avons pu prendre la mesure de la fièvre de cupidité que la « monnaie magique » crée chez le quidam moyen. « Le tout, c’est de se retirer au bon moment ! » entend-on ici. « Le bitcoin, c’est déjà has been, investissez dans la monnaie Ripple », entend-on là. « Je suis envoyé par le gestionnaire de fortune de ma patronne qui est une vieille dame ; je viens prendre des infos », nous explique quelqu’un. Un trentenaire ayant investi dans le bitcoin, alors qu’il ne valait encore que quelques centimes, venait tout retirer ce jour-là, devenant millionnaire. À la question « Êtes-vous cupide ? », il a répondu : « bien sûr, et c’est grâce aux naïfs [les derniers arrivants] que les initiés comme moi empochent le magot ! »

Le détonateur du grand krach ?

Avec une valeur suivant de près la course folle de la bulle des tulipes de 1637 en Hollande, les analystes évoquent de plus en plus de la possibilité d’un krach. Et ce krach pourrait déclencher une crise de l’ensemble du système. Car, comme Ambrose Evans-Pritchard l’écrit dans le Daily Telegraph le 14 décembre, « la bulle globale [« the everything bubble »] est sur le point d’exploser ».

Les solutions existent, et il ne tient qu’aux citoyens de s’en emparer. Ne faisons pas la même erreur que Jean-Luc Mélenchon qui, sur le plateau de l’Émission politique de France 2, a bien évoqué le fait qu’il allait y avoir « une nouvelle crise parce que la bulle financière va de nouveau exploser », mais rate l’occasion d’apporter les remèdes.

Notre mobilisation se poursuit auprès des députés et sénateurs, afin d’ouvrir un débat sur la si nécessaire séparation bancaire (Glass-Steagall) ; en ce moment-même, plusieurs centaines de citoyens vont au contact de leur élu pour le pousser à agir, avec en main notre proposition de loi de « moralisation de la vie bancaire ». Joignez-vous à eux !

 

Source : Solidarité & Progrès

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Spartacus Spartacus 22 décembre 2017 13:58

    On rigole bien de cette niaiserie répétée en boucles des Keynésiens qui ne comprennent rien à la valeur d’une monnaie d’échange....


    J’en ris encore, en 2013 suite à un article sur Agoravox ou un souveraino-gauchiste sortait ce même genre de niaiseries je mis des actes en face de ma pensée et mes réponses face à l’ignorant....

    Pour vulgariser j’ai acheté juste pour former et vulgariser ma famille offert à chacun de mes enfants 1Bitcoin chacun à 125€ l’unité comme cadeau de Noel......

    Aujourd’hui chacun d’eux a 13000€ de valeur grâce à papa qu’ils vendrons quand ils auront besoin.
    Et chacun d’entre sait comment ça marche et rigolons devant ces articles diabolisant aussi bêtes que stupide face à une monnaie dont ils ne comprennent pas comment elle fonctionne...

    Les arguments sont cons et donné par la caste de ignorants et les références sont des amalgames biaisés de niaiserie partisanes stupides....
    La blockchain permet de suivre toutes les échanges, même la plus petite faite il y a 10 ans....

    Evidemment il peut y avoir des échanges pour des trafics illégaux, comme n’importe qu’elle monnaie et c’est marginal.

    Evidemment la base réelle n’existe pas comme n’importe qu’elle monnaie ou billet de banque...
    La valeur d’une monnaie étant la confiance....
    Les Keynésiens sont barbouillés de ne plus sortir leur bible de manipulation de la monnaie puisque celle ci est faite uniquement en fonction de l’"offre et la demande sans possibilité d’interventionnisme...

    Quand à l’explosion prétendue du Bitcoin, comme le Bolivar sa valeur peut varier....

    Allez expliquer a des Keynésiens endoctrinés, que la terre est ronde eux qui vivent dans un monde ou tout les rapproche d’un raisonnement idéologique ou la terre est plate......

    Rassurez vous la faillite du Bitcoin n’est pas pour la semaine prochaine...
    Même si les épouventails sont de sortie

    • Gatling Gatling 22 décembre 2017 14:43

      @Spartacus
      Vous dites que le bitcoin est basé sur la confiance,

      d’autre part quantité de gens achètent du bitcoin pour spéculer.

      Certains en sont déjà sortis fortune faite

      Il n’a pas une contradiction entre confiance et spéculation ?


    • Roosevelt_vs_Keynes 22 décembre 2017 16:26

      @Gatling

      Vous avez raison. C’est comme la presse occidentale qui s’enflamme de la bulle financière chinoise... alors que les chinois investissent des milliers de milliards de dollars dans de... l’infrastructure !

      Jamais un actif financier ayant pour sous-jacent une infrastructure ne « s’effondrera ».

      Par contre, si Wall Street s’intéresse au Bitcoin, c’est bien que c’est une bulle. Et une bulle ça éclate.

      En effet : jamais la confiance en une infrastructure qui permet à des villes et des entreprises de prospérer, ne « disparaitra » (ou s’effondrera). Par contre, un « machin » qui n’a de valeur que parce qu’on la lui fait porter (cette valeur), s’effondrera inexorablement. Et baser un avenir sur ce « machin » relève de l’idéologie.

      En vision monde : l’occident vit dans son idéologie spéculative. L’Asie vit dans la confiance de milliers de milliards investis dans les Nouvelles Routes de la Soie. L’un est bâtit sur du vent, l’autre sur de la pierre.


    • sleeping-zombie 22 décembre 2017 18:00

      Pour vulgariser j’ai acheté juste pour former et vulgariser ma famille offert à chacun de mes enfants 1Bitcoin chacun à 125€ l’unité comme cadeau de Noel......Aujourd’hui chacun d’eux a 13000€ de valeur grâce à papa qu’ils vendrons quand ils auront besoin.

      Mon papa nous avait offert à mon frère et moi un paquet d’actions Eurotunnel.
      Il était très fier 1 ans plus tard quand le cours de la bourse lui disait que le portefeuille d’action de ses enfant avait triplé depuis son acquisition.

      qu’ils vendrons quand ils auront besoin

      .. ou pas, parce qu’ils seront toujours tentés d’attendre, jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Ton histoire, cher Spartacus, fonctionne tout aussi bien avec les bulles spéculatives.


    • Spartacus Spartacus 22 décembre 2017 19:04

      @Gatling
      Il n’a pas une contradiction entre confiance et spéculation ?


      Le mot « spéculation » est comme le Bitcoin « diabolisé ».
      Tout le monde spécule sans en avoir conscience... Tout le monde sans aucune exception.
      Spéculation vient du latin « spéculare » qui veut simplement dire « anticiper ».
      Quand vous vous mariez vous « spéculez » que ce sera la femme de votre vie...
      Spéculer veux simplement envisager les choses à long terme face à ceux qui vivent au jour le jour.

      Voyez les monnaies comme des consommables. Et le Bitcoin juste l’une d’entre elle en concurrence avec les monnaies étatiques.
      Il y a autant voire plus de risques avec l’euro ou du dollars d’une bérézina.

      Le Bitcoin étant simplement une « autre monnaie » qu’une monnaie étatique.

      Le Bitcoin dans chaque pays se retrouve donc en concurrence dans chaque pays face à la monnaie du pays. Donc a des monopoles à 90% de monnaies manipulées par des politiques Keynésiennes...

      Il est la solution aux monnaies manipulées... Le Bitcoin au Venézuéla au Zimbabwé est une solution à la gabegie d’impression monétaire..
      Solution aussi au monopole de la coercition des états sur vos biens comme ce fut le cas à Chypre...
      L’ensemble des monnaies d’état sont « manipiulées » en fonction des groupes de pression.
      Voila pourquoi la confiance au Bitcoin ne s’écroulera pas demain et qu’il est solution plus concurentielle et dynamique que des monnaies d’état.
      Le seul risque étant les états qui lutteront pour en cartel et monopole de la monnaie...

      L’avenir est aux monnaies privée..
      C’est pas demain la faillite. Rassurez vous.


    • izarn izarn 23 décembre 2017 02:20

      @Spartacus
      Vous lisez trop Blythe Masters !
       smiley
      Mais faites attention quand meme, parcequ’ avec les CDS aussi...Hum ?
       smiley


    • Le421 Le421 23 décembre 2017 09:08

      @Spartacus
      Aujourd’hui chacun d’eux a 13000€ de valeur grâce à papa qu’ils vendrons quand ils auront besoin.

      Si vous n’avez que des gens « pragmatiques » comme moi en face de vous, vos bitcoins, je pense qu’on vous proposera d’en faire un usage bien particulier, avec ou sans préservatif autour !!

      Le reste...


    • Le421 Le421 23 décembre 2017 09:13

      @Roosevelt_vs_Keynes
      Plutôt que des bitcoins, les chinois achètent de l’or et des terres agricoles...
      Pas besoin de chercher loin, regardez près de chez vous !!

      L’argent n’a de véritable valeur que par la contrepartie matérielle qu’elle procure.
      Pour des gens comme Cartapus, ce que je dis, c’est du chinois.

      Parce que moi, pauvre imbécile, et lui, génie de la finance... Sans bouillir, bien sûr !!  smiley


    • Pere Plexe Pere Plexe 23 décembre 2017 09:51

      @Spartacus
      ...ça me fait mal au c.. mais pour la première fois je suis (presque) d’accord avec vous.
      Le Bitcoin à de beau jour devant lui.
      La demande sera durablement plus élevé que l’offre et le cours restera élevé
      Même si son extrême volatilité garantie de beau soubresauts.

      Le « presque » c’est pour Keynes et les Keynesiens qui ma fois ont bien peu à voir dans l’histoire.


    • Spartacus Spartacus 23 décembre 2017 12:08

      @Pere Plexe
      Au moins un qui a compris que c’était une « monnaie » et pas un placement...


      Mais voyez encore plus loin sur les politiques monétaires....

      Les Keynésiens ont une idéologie qui prétend que l’état peut dépenser sans compter sur le compte des générations futures sur la base de manipulation de la monnaie en monopole...

      Cette idéologie est en vogue car les conséquences de la manipulation monétaire ne sont pas sur ceux qui les décrètent mais sur leurs enfants qui supportent eux la dette réelle...

      Toute cette idéologie ne peut exister que si les gens ne sont pas libres et avec une monnaie en monopole...
      A partir du moment ou le Bitcoin ou d’autres monnaies privées vont apparaître, et existent en concurrence, les politiques Keynésiennes qui favorisent la dépense sur l’emprunt d’état vont les obliger a ne plus pratiquer les politiques Keynésienne, sous peine de ne plus trouver preneur des obligations d’état.

      C’est comme l’arrivée de UBER face aux taxis.....
      Toute une politique de mépris des clients à cause d’un monopole remis en cause par une innovation.
      Les nouvelles monnaies vont remettre en cause les politiques monétaires Keynésiennes, puisque les état ne pourront pas cautionner leurs dépenses sur des gens prisonniers du monopole d’émission de la monnaie.

    • Pere Plexe Pere Plexe 23 décembre 2017 12:32

      @Spartacus
      Au moins un qui a compris que c’était une « monnaie » et pas un placement...
      Une monnaie est un placement plus ou moins transitoires, plus ou moins liquide.
      Et comme tout placement elle inspire plus ou moins confiance, est plus ou moins recherchée.
      Dans le cas du Btc son usage est beaucoup plus proche d’une valeur que d’une monnaie.
      Alors même que par nature il est bien question d’une monnaie dont la valeur intrinsèque et celle de billets de banque, c’est à dire proche de zéro.

      Les Keynésiens ont une idéologie qui prétend que l’état peut dépenser sans compter
      NON
      Les Keynésiens affirment que le libre marché ne mène pas automatiquement à « l’optimum économique » et en particulier au plein emploi.
      Et que l’État par sa politique monétaire notamment à un rôle à jouer.
      Bien loin de votre caricature.


    • Alren Alren 24 décembre 2017 17:18

      @Spartacus

      « Aujourd’hui chacun d’eux a 13000€ de valeur grâce à papa qu’ils vendront quand ils auront besoin. »

      13 000 € de valeur virtuelle !

      La valeur du bitcoin comme celle d’une action en Bourse est réelle quand on veut l’acheter mais virtuelle quand on la possède. Elle ne redevient réelle que si on la vend.

      Aujourd’hui pour vendre un bitcoin 13 000 €, il faut trouver quelqu’un acceptant de payer 13 000 € réels un unique bitcoin et de posséder ensuite un bien dont la valeur n’est plus que virtuelle.
      Évidemment le cours (qui semble-t-il n’est pas déterminé de manière transparente) peut donc baisser ... ou monter encore, sans que quiconque puisse le prévoir puisque ce cours est basé sur la psychologie, irrationnelle dans ce cas, du grand public !

      Si on conserve une action, on reçoit des dividendes. Si on conserve un bitcoin on ne reçoit rien.
       
      Si on possède de l’or non plus on ne reçoit rien, mais comme personne ne sait pas fabriquer ce métal et comme on sait qu’on ne trouvera pas un filon avec des dizaines de tonnes de ce métal (!), on peut prévoir que la valeur d’un lingot d’or ne s’effondrera pas jamais.
      Les variations de son cours ne pourront rester longtemps à la baisse si cela se produisait d’autant plus que face à la situation financière incertaine, les États en accumulent le plus possible et en raréfie la disponibilité pour les particuliers.

      Les États ne se font pas de réserves en bitcoins !

      Ceci dit les pionniers qui ont acheté le bitcoin à moins à de 500 €, sont à peu près assurés surtout s’ils n’en ont pas de grosses quantités à vendre, de le faire avec bénéfice.

      Ce qui est risqué, c’est de l’acheter aujourd’hui 13 000 €.
       


    • Spartacus Spartacus 26 décembre 2017 09:07

      @Pere Plexe
      13 000 € de valeur virtuelle...

      C’est même plus que 13000€ si on suit au jour le jour les taux de change...

      Ce qui est risqué, c’est de l’acheter aujourd’hui 13 000 €
      C’est comme si vous disiez à ceux qui utilisent la lampe torche, qu’il il a plus de risque que d’utiliser une bougie... 

      Avoir des Euros a en une journée réduit de 20% la valeur avec du Franc Suisse il y a 2 ans. 

      Comme acheter des Bolivars ou des dollars ou des zlotys, sterling ou n’importe quelle d’autre monnaie. Il y a des risques de variations de taux de change....Mais loin que vous croyez.
      En fait dans une loi de l’offre et la demande, il y a peu de risques puisque en concurrence qu’avec quasi que des monnaies Keynésiennes.
      Les avantages d’universalité, de mondialité de non d’interventionnisme d’état et l’absence d’être cautionnaire de politiques monétaire de quantitative easing n’offre que des avantages aux possesseurs.
      On est largement encore sur une monnaie en marché d’acquisition de sur une monnaie en marché de fond de roulement....

      Le vrai risque sont les états, et leur jalousie a ne plus faire partie du jeu et qui ont seuls les droits coercitifs de vous priver de votre liberté.... 

    • Jean-Yves TROTARD Jean-Yves TROTARD 22 décembre 2017 16:22

                  


                Ce Noel le SpartaGus va acheter 1 bitcoin pour chacun de ses enfants . Si il a deux enfants cela lui reviendra à 26000 Euros et ils seront des enfants riches et confiants .

      • Robert Lavigue Robert Lavigue 22 décembre 2017 18:10

        @Jean-Yves TROTARD

        Mais non !
        En début de semaine, Spartacus a acheté 1 bitcoin à 17 000 $ à chacun de ses enfants.
        Ça ne lui a rien coûté, il les a achetés à crédit !

        Depuis, il se sent de plus en plus riche et de plus en plus confiant...


      • Spartacus Spartacus 23 décembre 2017 12:19

        @Jean-Yves Tocar


        C’est sur que le Jean Yves Tocar méprisant n’en achètera pas. Il croit que le droit d’entrée est un entier....
        Le tocar n’a pas compris que c’est une monnaie et qu’on peut toujours en acheter pour 125€ des millièmes....

        Triste France de la peur de l’inconnu.


      • Jean-Yves TROTARD Jean-Yves TROTARD 23 décembre 2017 13:55

        @Spartacus
                        


                     Cette année SpartaGus va acheter des millièmes de bit coins.

      • Spartacus Spartacus 24 décembre 2017 10:16

        @Jean-Yves TROTARD

        On change de la monnaie...Et on achète des poireaux.....

      • pemile pemile 24 décembre 2017 10:41

        @Spartacus « On change de la monnaie...Et on achète des poireaux..... »

        Le btc c’est maxi 10 transactions par seconde dans le monde !


      • sleeping-zombie 22 décembre 2017 18:02

        Un jour de 1929, un riche contrebandier du nom de Joseph Kennedy (...)
        C’est marrant, c’est la première fois que j’entends cette histoire associée à Kennedy. En général, c’est Rockfeller et son chauffeur qui en sont les personnages...


        • izarn izarn 23 décembre 2017 02:25

          @sleeping-zombie
          Oui Kennedy, l’ambassadeur auprés d’Adolph Hitler, vous ne saviez pas ?


        • sleeping-zombie 23 décembre 2017 13:40

          @izarn
          C’est quoi le propos ? encenser ou condamner Kennedy, ou remarquer l’anecdote racontée par l’auteur a tout d’une légende moderne ?


        • séraphim 22 décembre 2017 20:28

          La valeur du BitCoin est simple à comprendre : c’est un moyen de transporter de la valeur facilement, de manière (presque) sure, transportable, de n’importe quel partie de la planète vers n’importe quelle autre.

          En effet, cette monnaie est convertible depuis et vers à peu près toutes les monnaies du monde, il suffit pour cela d’être propriétaire de quelques octets (clé privée : 32 octets).

          Maintenant, concernant son prix d’échange stratosphérique, complètement décorrélé de son utilité, il y a un parallèle intéressant à faire : faites un tour dans une galerie d’art contemporain, regardez ce que ça vaut, à quoi ça sert et le prix d’une oeuvre ... et là on se rend compte que c’est un actif financier spéculatif comme un autre, avec des « petits » à plumer et des « gros » qui font la pluie et le beau temps.

          Enfin, il y a la technologie sous-jacente, qui en elle même est totalement neutre : la chaîne de bloc, un livre de compte (quasi) infalsifiable. Et là, de toute évidence, si on étudie un minimum les choses, on se rend compte que nous sommes face à un changement de paradigme : les structures centralisées, pyramidales ou hiérarchiques n’ont plus lieu d’être.
          Le bitcoin dans sa forme actuelle n’est pas viable plus de quelques années, par son système POW qui nécessite une énergie considérable, par ses capacités de transaction très limitées et par sa communauté fanatisée et toxique au point de rendre toute évolution impossible. Cependant, il ouvre la voie à des milliers de projets basés sur la blockchain aux perspectives intéressantes.
           


          • pemile pemile 22 décembre 2017 20:45

            @séraphim « Cependant, il ouvre la voie à des milliers de projets basés sur la blockchain aux perspectives intéressantes. »

            Exact ! Pas forcément bon pour les spéculateurs genre Spartacus, mais modèle de monnaie(s) décentralisée(s) intéressant.


          • izarn izarn 23 décembre 2017 02:30

            @séraphim
            C’est ce que dit Blythe Masters, l’inventeuse des CDS ; vous devriez vous méfier !
             smiley
            Citation :
            -Merdia : Pourquoi les blockchains ?
            -B.M : « La peur et la cupidité »

            No comment.


          • izarn izarn 23 décembre 2017 02:35

            @pemile
            je disais (mon commentaire à disparu) que c’est Blythe Masters, l’inventeuse des CDS qui s’occupe des Blockchains....
            La motivation des blockchains ?
            Réponse de Blythe Masters : « La peur et la cupidité »
            La peur de l’effondrement du dollar, de l’euro, du yen...


          • Pere Plexe Pere Plexe 23 décembre 2017 10:16

            @séraphim
            Le bitcoin dans sa forme actuelle n’est pas viable plus de quelques années, par son système POW qui nécessite une énergie considérable

            Vous faite un grave contresens
            Ce qui est énergivore donc compliqué c’est le « minage » c’est à dire la création du Btc.
            Ce qui garantie, contrairement à d’autres monnaies, que ses volumes ne vont pas exploser.
            Pour le Btc il est impossible de faire « tourner la planche à billet »
            C’est donc une des garanties de sa viabilité.
            La rareté étant une des conditions principales à son cours élevé.


          • pemile pemile 23 décembre 2017 10:30

            @Pere Plexe « Vous faite un grave contresens. Ce qui est énergivore donc compliqué c’est le « minage » c’est à dire la création du Btc. »

            Le minage, c’est pas la création, c’est la validation des transactions, énergivore, qui est rétribuée par la création de btc (de moins en moins importante au fil du temps, la moitié pour les 4 premières années, puis divisée par deux chaque 4 années, en 2018, 3/4 des btc sont déjà créés !)


          • Pere Plexe Pere Plexe 23 décembre 2017 10:39

            @pemile
            Vous avez raison.
            Mais l’évolution de la masse de Btc en circulation est bien limité
            Et corrélée au seul minage

            D’ou ma simplification hasardeuse.


          • pemile pemile 23 décembre 2017 10:55

            @Pere Plexe

            Oui, mais le minage n’en resta pas moins effroyablement énergivore et de moins en moins rémunéré au fil du temps smiley


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 décembre 2017 22:05

            Bonjour,
            .
            « Le bitcoin présente les mêmes symptômes ... »
            .
            Victime d’un krach, le bitcoin plonge de plus de 20 %
            https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0301060127251-le-cours-du-bitcoin-chute-a-nouveau-brutalement-2140656.php
            .


            • Pere Plexe Pere Plexe 23 décembre 2017 10:04

               @eau-du-robinet
              La notion même de Krach est à revoir concernant le Btc
              Une perte de 20% en 3 ou 4 jours c’est effectivement la définition du krach.

              Sauf que ça s’applique à des valeurs qui varient généralement de plus ou moins 20%/an
              Dans le cas du bitcoin on est sur du 1600% an !
              Les situations sont difficilement comparable.


            • coinfinger 23 décembre 2017 09:09

              Déjà , y a un truc que personne ne remet en cause là : le kach c’est une catastrophe !
              Mais non çà peut étre une formidable aubaine . C’est ce qui fait la différence entre Kennedy/Rockfeller et le cireur/chauffeur , ces derniers jouent à un jeu qu’ils ne connaissent pas , ils seront nécessairement perdants face à des professionnels .
              J’en vois aucun non plus qui sache qu’on peut gagner plus dans une descente que dans une montée et d’autant plus qu’elle est raide , que c’est panique et desespoir .
              Le papa Spartacus , il aurait du conseiller à ses enfants , vivement , de vendre avant Noel . Ce que j’ai fait . Là c’est pas excessivement compliqué , de comprendre que tout le monde souhaite de belles fétes , où simplement de constater la régularté du krach , à cette occasion , et son sempiternel concert de pleureuses  : « je vous l’avait bien dit ! » . Ben , non fallait le dire , avant ,pas une fois que c’est fait .


              • Le421 Le421 23 décembre 2017 09:19

                @coinfinger
                N’en reste qu’une grande partie de la population terrestre se fout des blockchain, du bitcoin et tout le reste comme de l’an 40.
                Ce sont des préoccupations de gens qui ont les mains blanches...

                Quand on n’a rien à perdre, les soucis de nantis... Voyez ce que je veux dire.

                Allez, bon Bitcoin et Joyeux Nobel !!


              • Pere Plexe Pere Plexe 23 décembre 2017 10:32

                @coinfinger
                Vendre ?
                Une valeur qui finira l’année avec une performance de 1600% ?
                Vous pouvez bien entendu.
                Mais avouez que rien ne vous y oblige.
                Et parler de krack du Btc est franchement ridicule.

                Concernant la forte baisse des 19 et 20 /12 j’aimerai connaitre vos analyses.
                Puisque vous l’auriez vu venir.

                La proximité de Noël n’étant pas recevable.
                40% des Btc sont détenus par moins de milles personnes
                Personnes à l’abri du besoins qui n’ont pas besoin de vendre pour remplir la hotte du vieux messieurs à barbe Blanche.
                Les 60 autres % detenus par de petits spéculateurs je serais surpris qu’ils aient massivement décider de vendre alors que le BTC est clairement sur une dynamique haussière.
                Surtout sur deux ou trois jours...


              • coinfinger 23 décembre 2017 11:11

                @Pere Plexe
                DItes donc , vous me cherchez des poux dans la tonsure . J’ai pas évoqué seulement Noel , mais la constatation d’une régularité et y a pas que celle là , pour l’été aussi y a une baisse : les départs en vacances . Certes çà s’est quelque peu brouillé , cette année , peut étre définitivement par l’emballement euphorique , ou ( je crois que çà pése lourd ) la fin annoncée du qantitativ easing et remontée des taux .
                La baisse là , 2 ou 3 jours , non ce serait petit joueur , sur une si petite période , y a les bots qui sont bp plus rapides et rusés que moi . Non là je la vois sur 3 mois et puis bp plus bas , pour tout avouer 8000 e , si c est pas 6000 ., passé çà c’est la folie vers le haut , d’autant que le serrage de boulons sur le dollar , va ce faire sentir , méme aux plus quiets . Pour l’instant c’est dormez braves gens .


              • Spartacus Spartacus 23 décembre 2017 12:29

                @coinfinger
                « Le papa Spartacus , il aurait du conseiller à ses enfants , vivement , de vendre avant Noel »

                Non je conseille juste d’en faire ce qu’ils en veulent et qu’ils considèrent que c’est une monnaie et pas un placement.



              • coinfinger 23 décembre 2017 09:28

                Encore un mot sur le couplet : le bon Keynes et l’horrible Hayek .
                Cette énorme bulle financiére , là , elle à rien à voir avec la création monétaire Keynesienne et ses évangéliques intentions : l’euthanasie des rentiers !
                Quand à Hayek on oublie opportunément de le replacer dans son utopie libérale , de la concurrence partout surtout pour les puissants qui de par le fait y résiste obstnément .


                • coinfinger 23 décembre 2017 09:51

                  Encore un mot , désolé . C’est à propos du joker qui va sauver le monde  ; les infrastructures .
                  Y a encore un autre mot pour désigner çà , péjoratif il est vrai : les éléphants blancs , des infrastructures trés couteuses qui servent à rien , sauf à quelques uns .
                  Source de spéculation immobiliére dans laquelle on s’est vautré comme dans les années 20 .
                  çà personne n’en parle pour les années 20 et méme pour la reçente de 2008 .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->