• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > De Gaulle - Farage : d’un patriote à l’autre

De Gaulle - Farage : d’un patriote à l’autre

Mauvais mois de juin pour la construction nommée UE. Des inondations, des manifestations, un temps pluvieux .. Et pas de chance, les anglais qui torpillent l'UE. Les fonctionnaires européens sont douchés et c'est un réel plaisir naturel que de voir leur mine déconfite dans leur beau costume à 1000 € ou plus. Le Royaume-encore-Uni qui part, ce sont des sous en moins pour s'acheter la belle vie de nomenklaturiste. Il faudra faire payer plus les français. Ils râlent mais ils finissent toujours par payer. Le marketing c'est fait pour ça non ? 

La douche écossaise n'est probablement pas terminée. L'Angleterre avec son flair ancestral quitte le navire la première mais il n'y a aucune raison pour que d'autres ne la suivent pas ou ne monnayent au prix fort leur non-départ. Après tout les turcs ont compris comment ça marche. Pourquoi se gêner ? 

La personnalité qui ressort de ce mois de juin est incontestablement le "populiste" Nigel Farage dont les discours aussi brillants qu'isolés ne cessent de perturber le "soit-disant" parlement européen. Génie du verbe, inflexibilité, charisme. Puisqu'on est en juin et bien que le style soit moins pompeux, il y aurait presque un trait gaullien. Deux incarnations différentes d'un même principe. 

 

De Gaulle : Cette incarnation du principe des vertus militaires, de la hauteur de vue politique et de l'indépendance nationale, statue du commandeur-mauvaise conscience qui fixe les 68ards du dedans de sa tombe, nous parle encore au moment où ce principe s'exprime sans ambiguïté en Angleterre et au pays de Galles. 

Si certains peuples ont abdiqué leur souveraineté et acceptent comme de la pâtée pour chien, le prêt-à-penser pré-maché déversé par l'oligarchie européiste via les journaux, ondes et écrans, d'autres, n'en déplaise à certains, ne se soumettent pas et cherchent vaille que vaille à maîtriser leur destin, pour le meilleur ou pour le pire car la punition peut être sévère. "On" a essayé de se débarrasser physiquement de Farage comme de Gaulle. 

Le Brexit a eu lieu. Le vainqueur est Nigel Farage, un homme qui lutte depuis 20 ans contre ce système arachnéen européen qui tisse inlassablement la toile dans laquelle les peuples s'engluent l'un après l'autre avant d'être digérés (Grèce).. Patriote, populiste (s'adresse au peuple) mais qui a refusé de s'allier au Front National français. 

A 40 ans de distance, on peut imaginer que cette personnalité n'aurait pas déplu à un autre patriote populiste, français celui-là, général deux étoiles, liquidé par la première révolution de couleur téléguidée par la CIA. On veut parler de de Gaulle. 

On voudrait faire connaître à l'honorable lecteur un livre bien oublié de Lucien Nachin. Charles de Gaulle, général de France, qui a la particularité d'avoir été écrit juste avant 1939 et donc avant le 18 juin 1940. 

On a l'habitude de considérer Charles de Gaulle comme l'"homme du destin", l'homme providentiel qui sur un coup de tête rejoint Londres et parle aux français. 

Or il n'en est rien, et ce livre montre un homme compétent qui se fait ses opinions dès les années 20 et qui se heurte pendant 20 ans à une hiérarchie haineuse et jalouse d'un côté, ignoré par un peuple de dupes inconsistant d'autre part. L'homme de caractère est seul. 

Il existe toujours des personnes qui pressentent les menaces, les défis à relever, qui comprennent mieux que d'autres les moyens pour y parvenir et les nécessaires sacrifices pour en éviter d'autres bien plus immenses si on refuse de les faire à temps. 

Ces personnes se heurtent trop souvent à une caste dont les idées et les valeurs sont d'un autre âge et dont les haines sont en acier trempé. Toute leur énergie, leur pouvoir, passe à écarter le trublion, saboter ses expériences, calomnier son caractère, limiter autant que possible la diffusion de ses idées. Il faut reconnaître qu'elle y parviennent souvent. 

Le de Gaulle de la trentaine et de la quarantaine (celui de ses écrits) a dû supporter la bétise au pouvoir. 

Citons : "Très tôt et très vite, il s'est rendu compte de la médiocrité d'esprit des professionnels militaires qu'il fréquentait" On parle de "scepticisme narquois", de "malveillance hargneuse", "d'hostilité non dissimulée" (p.10). De Gaulle n'a pas tardé à percevoir "l'extraordinaire difficulté qu'il y a de vivre lorsqu'on sort de la moyenne". 

[cette moyenne et ce nivellement par le bas que Tocqueville entrevoit avec appréhension - voir un article précédent]

1929 : Au temps où tous les ajustements nécessaires sont encore possibles. "Ah toute l’amertume qu'il y a de nos jours à porter le harnais ! il le faut pourtant : dans quelques années on s'accrochera à mes basques pour sauver la patrie". 1929. Il a déjà compris que le peuple allemand n'a accepté ni sa défaite ni le traité de Versailles et que ceci n'a rien à voir avec Hitler qui n'est pas au pouvoir. 

De Gaulle ne sort par d'une boite en 1940 mais son geste de 1940 découle logiquement de toute la période où il a été relativement obscur. Ce n'est pas un coup de dé. Les appels du 18 et 22 juin ne sont pas des prophéties exactes mais la réaffirmation, la réitération d'une pensée longuement mûrie que l'élite a tout fait pour étouffer. 

Un article doit être aussi bref que possible. Retrouvons de Gaulle en 1939 pendant la "drôle de guerre". "the phony war", "la guerre de cons" pour d'autres qui furent sévèrement punis pour avoir osé l'exprimer. A cette date, il a écrit "le fil de l'épée", "vers l'armée de métier", "la France et son armée". En Allemagne on s'arrache ses idées, en France on concède qu'il écrit bien. Le résultat de ces différences se retrouve en mai 1940. 

De Gaulle prévoit, quand l'heure est au slogan "nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts", qu'attendre que l'adversaire vous surprenne là où il le voudra et au moment le plus favorable pour lui est de l'anti-stratégie. 

Politique de l'autruche sauce Maginot dont les effets se feront sentir en mai 1940 sur les routes de France. 

Le 26 janvier 1940 de Gaulle rédige un mémorandum polycopié dans lequel il persiste et signe : "il n'y a plus dans la guerre moderne d'entreprise active que par le moyen et la mesure de la force mécanique". 

"La ligne Maginot ?" : " Le défenseur qui s'en tiendrait à la résistance sur place des éléments anciens serait voué au désastre"... ou "Dans le conflit présent comme dans ceux qui l'ont précédé, être inerte c'est être battu". 

La hauteur de vue (pour qui se prenait-il celui-là ?) de de Gaulle se déploie en suite jusqu'à en humilier le haut Etat-Major : "Ce conflit pourrait être le plus étendu, le plus complexe, le plus violent de tous. La ceux qui ravagèrent la terre. La crise politique, économique, sociale, morale dont il est issu revêt une telle profondeur et présente un tel caractère d'ubiquité qu'elle aboutira fatalement à un bouleversement complet de la situation des peuples et de la structure des états." P 107

Son étude tombe à plat, au tiroir, enterrée. Selon le Général Gamelin : "esprit dangereux". 

Ceci est à méditer parce qu'aujourd'hui, ce n'est pas très différent. 

En mai 1940, ce qui avait été prédit-prévu se passe : l'écrasement d'un système mauvais ; Waffen sprachen (les armes parlent) et là, les mots et slogans ne valent rien. 

On fait appel à lui en urgence pour repousser les allemands (bataille de Montcornet). Le succès est incontestable, mais avec quoi exploiter la victoire ? 

L'arrivée du Maréchal Pétain et de l'armistice sort du cadre de cet article. Il se borne à rappeler l'attitude des élites envers une personnalité gênante. 

Aujourd'hui le général de Gaulle serait un "populiste d'extrème-droite" si on comprend la façon de penser des eurocrates.

La guerre n'est pas moins imminente. Les français pas moins à côté de la plaque. Le style est différent. Les images noir et blanc sont remplacées par du couleur 3D réalité augmentée. 

La Grande-Bretagne est sur le chemin de retrouver les instruments de son indépendance. Le Brexit et la personnalité de Farage ont déjà fait buger le système. La Russie le fait aussi de son côté. Si la France se reprend et y arrive aussi, les machinations de ceux qui fomentent une troisième guerre mondiale peuvent éventuellement être déjouées. Inutile de dire que cette guerre serait encore " le plus étendu, le plus complexe, le plus violent de tous (les conflits) qui ravagèrent la terre". 

A l'ère atomique et des armes électromagnétique de style HAARP, laser, bombes thermobariques, mitrailleuses à 2000 coups par minute et de 160 Tchernobyls potentiels sur le territoire de l'Europe, cette guerre qui couve et qui a déjà commencé par endroits est de la démence ou du suicide collectif. 

On est pas contre l'euro de football ni contre le tour de France loin de là, mais pendant que dans ce monde faussaire où le bavardage insignifiant est roi, le français s'identifie à ses héros musclés, une bière dans une main et une pizza dans l'autre devant un écran plat fabriqué par des esclaves chinois, d'autres ne restent pas inactifs loin de là.

On espère au moins que certains en seront conscients. "Dans le conflit présent comme dans ceux qui l'ont précédé, être inerte c'est être battu". 

  

               


Moyenne des avis sur cet article :  3.06/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 27 juin 2016 11:11

    Bonjour, Mefrange

    Soyons sérieux :

    De Gaulle était un véritable homme d’Etat dont on pouvait ne pas approuver la ligne politique ;

    Farage n’est quant à lui qu’un populiste opportuniste et manipulateur prêt à raconter n’importe quel bobard pour enfumer les électeurs. Au lendemain de la victoire du Brexit, il a d’ailleurs dû reconnaître des mensonges - qualifiés d’« erreurs de campagne » - et se montre incapable d’assumer les conséquences de cette sortie de l’UE.


    • Paul Leleu 27 juin 2016 20:30

      @Fergus



      oui... d’ailleurs Nigel Farrage n’est qu’un ancien trader.... un homme qui pendant des années a créé sa fortune par la finance apatride... il s’est enrichi sur le dos des travailleurs... il est le parangon de cette « caste apatride » qui a détruit l’Europe, exploité les pays pauvres, jeté les immigrés sur les routes, fait venir l’islam chez nous, nié la démocratie, attaqué les droits sociaux et politiques des européens... par son culte de l’Argent, Nigel Farrage a en outre détruit la religion chrétienne, les valeurs traditionnelles, la culture gréco-latine, ouvert les frontières et propagé la pornographie dans la publicité qui envahit nos vies... 

      Mais à part cela, il va « sauver » l’Angleterre blanche et éternelle et bla bla bla... On se marre. Un cas d’école de « politichien » enrichi sur le dos des bons anglais, un membre de l’establishment... il ne lui manque plus qu’un château à Saint Cloud ....

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 juin 2016 11:20

      « Patriote, populiste (s’adresse au peuple) mais qui a refusé de s’allier au Front National français. »

      Oui, ce fut bien étrange, il a préféré faire une alliance de fort à faible, avec DLR (qui n’a d’ailleurs eu aucun élu !), plutôt qu’une alliance égalitaire avec le FN, qui aurait permis de constituer un groupe.

      Bizarre, bizarre cette méthode qui consiste à se soustraire plutôt qu’à se réunir.

      Le tout sur des arguments biens vaseux - le FN serait infréquentable - surtout après cette campagne du brexit fondée sur l’immigration, comme au bon temps de Le Pen père :
      si Le Pen c’est antisémite, on a vu que Farage avec sa colonne de réfugiés, était aussi renvoyé à la 2nde guerre mondiale.

      Je subodore un truc pas très clair là dessous :
      pitié que les souverainistes français ne se mettent pas ainsi à la remorque des angliches, qui poursuivent aussi leurs propres buts. Ne soyons pas naïfs.


      • Paul Leleu 27 juin 2016 20:43

        @Olivier Perriet



        Nigel Farrage est un ancien trader... un « politichien » enrichi dans la « finance apatride »... et pour lui le FN de Florian Philippot est un parti trotskiste et soviétique... 

        Typique des nationalistes qui parlent « d’Europe boréale » le dimanche pour les élections, mais qui t’envoient dare-dare le « petit-blanc » trimer le lundi pour le patron... 

        Quant au FN, il suffit de voir la façon dont la famille Le Pen fait de la politique politicienne pour voir la façon dont ils vont gérer notre France quand ils auront obtenus le pouvoir à force de démagogie. 

        Dans ce parti, le patron s’approprie l’argent de la « cause nationale » pour s’acheter un château à Saint Cloud... puis il propulse sa « petite bourgeoise » (dixit JMLP) de filles aux manettes au nez et à la barbe de tous les militants compétents et fidèles. Et maintenant c’est la petite fille qui a trusté la place de député à 25 ans dans une circonscription gagnable... quelle éthique ! 

        Ces gens vivent de mandats depuis des décennies... Le Pen père s’est enrichi dans la poltiique depuis 1956 ! Il est le doyen de nos « politichiens » amis de Mitterrand. 
        Sa fille collectionne les mandats européens (eh oui, miam miam les bons salaires) depuis des années, et elle fait « embaucher » ses petits-copains aux frais du contribuable.
        Et maintenant, c’est la petite dernières qui vient de commencer à 25 ans la carrière de politicienne professionnelle !!!! 

        Et à part ça ça veut changer le système ? Avec Collard, l’ancien avocat médiatique rentier ? Ménard, l’ancien trostkiste devenu raciste ? et je ne vous parle pas de la collection d’anciennes vedettes de la télé-poubelle qui gravient autour de cette maison sinistre (Dieudonné, Soral, Delon, Bardot, etc.) 

      • Alpo47 Alpo47 27 juin 2016 11:37

        Je n’ai vraiment pas souvent dit ça, mais je vais me lancer « Chapeau les Anglais ».


        • Fergus Fergus 27 juin 2016 11:58

          Bonjour, Alpo47

          En tant qu’Européen convaincu de la nécessité d’une Union continentale, j’étais... pour le Brexit, manière de mettre le couteau sous la gorge des dirigeants de l’UE. Le résultat du référendum me convient donc parfaitement.

          Cela dit, il ne faut pas se leurrer, les électeurs du Brexit ont souvent voté pour de très mauvaises raisons, et notamment sur des thèmes d’immigration d’autant plus aberrants que la sortie du Royaume-Uni ne réglerait rien, et pourrait même accentuer le problème en cas de remise en cause - assez logique - des Accords du Touquet.

          Qui plus est, les partisans du Brexit donnent l’impression de poules qui ont trouvé un couteau tant ils se montrent décontenancés par le résultat et incapables d’en assumer les conséquences. A croire que les Farage ou Johnson ont joué un rôle - potentiellement favorable pour eux-mêmes - en escomptant une victoire du Bremain. Etrange, non ?


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 juin 2016 12:29

          @Fergus
          Cela dit, il ne faut pas se leurrer, les électeurs du Brexit ont souvent voté pour de très mauvaises raisons, et notamment sur des thèmes d’immigration d’autant plus aberrants que la sortie du Royaume-Uni ne réglerait rien, et pourrait même accentuer le problème en cas de remise en cause - assez logique - des Accords du Touquet.

          il faudrait savoir, « ça ne changera rien » ou « ça remettra en cause », mais pas les deux à la fois smiley ...


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juin 2016 18:09

          @ L’auteur,
          La récupération fait rage à l’ extrême-droite pour essayer de redorer un blason terni par la collaboration....
          Vous savez que Farage a l’intention de privatiser la santé en Angleterre ?


          Ecoutez plutôt les 2 discours de de Gaulle pour les 2 veto à l’entrée de la GB dans la CEE.
          C’est d’un autre niveau que les blabla de Marion Le Pen, ou de Philippot...

        • Paul Leleu 27 juin 2016 20:49

          @Fifi Brind_acier



          oui... Nigel Farrage est un ancien trader ... ça en dit long sur le personnage. 

          Quant à Boris Johnson, l’autre leader du Brexit, il est l’ancien maire de Londre.... personne n’a souvenance de sa lutte héroïque en faveur des classes populaires délaissées de la Capitale du Royaume. 


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juin 2016 22:03

          @Paul Leleu
          Il pourrait être un ancien tradeur repenti, j’en connais.
          Voici l’analyse des différences entre le FN et Farage, c’est un vrai libéral de droite.
          (anti impôt, anti services publics, anti Etat, toussa, toussa)


          Il veut supprimer le service public de santé, et trouve que le FN est sur le plan économique d’extrême-gauche ... En France, ce serait Alain Madelin..., la droite de la droite.

        • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 juin 2016 22:57

          @Fifi Brind_acier

          Fifi à cette différence que Alain Madelin lui-même trouve que les candidats à la primaire des Républicains vont trop loin dans « les purges », c’est dire où on en est !


        • mac 27 juin 2016 12:03

          Encore un peu tôt pour savoir qui est Farage et ce qu’il veut vraiment.
          Un peu tôt donc pour le comparer à de Gaulle, cet immense homme d’état qui a ramené la France dans le concert des grands alors que ses successeurs n’ont fait que l’affaiblir voire même la vendre.

          Même s’il est difficile de faire parler les morts, il est certain que de Gaulle vivant, l’Europe et le monde ne seraient pas où ils en sont et l’Amérique roulerait un peu moins des mécaniques avec lui à mi chemin entre eux et la Russie. Mais des hommes politiques de cette envergure, l’occident n’en a pas vu depuis 50 ans.


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 juin 2016 12:26

            @mac
            « Encore un peu tôt pour savoir qui est Farage et ce qu’il veut vraiment.
            Un peu tôt donc pour le comparer à de Gaulle, »

            on ne peut pas dire mieux


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juin 2016 22:05

            @Olivier Perriet
            Farage est un Libertarien, anti services publics, et anti Etat.
            Tout le contraire de de Gaulle, mais plus c’est gros et plus ça passe ...


          • Milla (---.---.1.10) 27 juin 2016 14:40

            Moins de 24 heures apres la victoire du oui au Brexit, le menteur Nigel Farage retire sa promesse de 350 million pour la NHS.

            Le National Health Service (NHS) est le système de la santé publique du Royaume-Uni. Cette organisation fournit l’essentiel des soins depuis la médecine générale aux salles d’urgence des hôpitaux, les soins longue durée aux soins dentaires. Il a été fondé en 1948 et est devenu une partie intégrale de la société et de la culture britannique au point d’être décrit par un ancien ministre de l’économie, Nigel Lawson, comme la « religion nationale[1] ».


            • Xenozoid Xenozoid 27 juin 2016 15:07

              @Milla

              moi j’ai vu l’ancien maire de londres sortir d’un bus de campagne,avec ce slogan,que le farage le suive oui,mais c’était le maire de londres qui faisait campagne avec ce slogan....

            • Milla (---.---.1.10) 27 juin 2016 14:46

              21h57 19 juin 2016

              Les Souverainistes, des traîtres à leurs pays respectifs

              Nigel Farage est le libertarien de service britannique, étant entendu que la ligne Thatcher elle-même, s’alignait sur les écoles économiques américaines, Farage prend ses idées à la source de la Boston Tea Party, ce qui est pathétiquement admirable, God n’y retrouverait pas sa queen.

              Les libertariens pensent que l’UE n’est encore pas assez libérale, ils l’appellent l’Union Soviétique Européenne.

              Les règles et les règlements, ce n’est leur « liberté ».

              Ils rajoutent naturellement à leur libéralisme, l’islamophobie qui va bien et qui vient également directement des think tanks états-uniens.

              Et évidemment, comme les « souverainistes »français, sont alignés sur les souverainistes anglo saxons, parce qu’ils ne comprennent rien à la France, ils suivent et répètent la propagande d’Albion.

              On peut être contre l’UE, mais pour de mauvaises ou pour de bonnes raisons.

              C’est comme pour la Loi Travail, Marion Maréchal Le Pen est des suiveurs anglo-saxons, elle va être contre parce que cette loi n’est pas assez libérale encore à son goût, alors qu’elle remet en cause les principes fondateurs français de hiérarchie des normes, ce dont la Maréchal n’a cure, car elle ne connaît pas plus la France, la propagande libérale patronale la plus extrémiste est son alpha et son oméga.

              MMLP est « souverainiste » étrangère à la France, qu’elle ne connaît pas plus que le monde du travail.

              Le souverainisme est d’ailleurs une idéologie anglo saxonne qui n’a rien à voir avec notre souveraineté qui se caractérise par les attributs de souveraineté de notre Etat et ses principes fondateurs d’unité que MMLP veut faire imploser avec ses camarades Identitaires et de l’AF.

              R


              • Mefrange 27 juin 2016 15:01

                Il faut avouer que Farage dans cet article a plus pour but de faire refréquenter de Gaulle par le lecteur et surtout de continuer à attirer son attention sur la possibilité réelle de reprendre son destin collectif en main. C’est possible : les anglais l’ont fait. On attend les américains puis les français. Merci d’avoir pris le temps de lire cet article. 


                • tf1Groupie 27 juin 2016 17:03

                  @Mefrange

                  Non : on attend d’abord les écossais, les écossais et les gallois.

                  Ensuite les Bretons, les Corses, les Basques et les Occitans.

                  le maire de mon patelin aussi est un degaulle qui s’ignore : il veut sortir de la France par patriotisme pour son village.


                • Milla (---.---.1.10) 27 juin 2016 15:03

                  https://youtu.be/ioZ-KCpz2tE

                  L’argent trouble du Brexit.

                  A visionner absolument !

                  Il faut être complètement naïf pour croire que le Brexit va améliorer la situation du petit peuple anglais. Je vous poste une vidéo extrêmement importante que je vous recommande d’écouter. Vous comprendrez qui est derrière le Brexit et quels intérêts il sert réellement. En bref, le Brexit est soutenu par des hommes d’affaires (Nigel Farage, le chef de UKIP, est lui-même un ancien homme d’affaires) et des fonds d’investissement qui estiment que les règles de l’UE sont un frein à leurs affaires et qui, par conséquent vont faire affaire dans des paradis fiscaux. Justement, 200 milliards se sont volatilisés des marchés financiers hier. Pour aller où ? Dans les paradis fiscaux, pardi ! Le Brexit va changer la vie du peuple anglais, oui, mais pas en bien ! Qu’un pays soit dans l’UE ou en-dehors, son peuple n’y gagnera jamais rien !

                  Nous allons vers une ère dictatoriale : nazisme, austérité, islamophobie, attentats fomentés par les services secrets, rafles de musulmans, meurtres de jeunes arabes de cités par des groupes d’extrême-droite liés à Israël (comme aujourd’hui à Marseille) maquillés en « règlement de comptes »... Un avenir sombre nous attend ! 


                  • Milla (---.---.1.10) 27 juin 2016 15:04

                    https://youtu.be/ioZ-KCpz2tE

                    L’argent trouble du Brexit.

                    A visionner absolument !

                    Il faut être complètement naïf pour croire que le Brexit va améliorer la situation du petit peuple anglais. Je vous poste une vidéo extrêmement importante que je vous recommande d’écouter. Vous comprendrez qui est derrière le Brexit et quels intérêts il sert réellement. En bref, le Brexit est soutenu par des hommes d’affaires (Nigel Farage, le chef de UKIP, est lui-même un ancien homme d’affaires) et des fonds d’investissement qui estiment que les règles de l’UE sont un frein à leurs affaires et qui, par conséquent vont faire affaire dans des paradis fiscaux. Justement, 200 milliards se sont volatilisés des marchés financiers hier. Pour aller où ? Dans les paradis fiscaux, pardi ! Le Brexit va changer la vie du peuple anglais, oui, mais pas en bien ! Qu’un pays soit dans l’UE ou en-dehors, son peuple n’y gagnera jamais rien !

                    Nous allons vers une ère dictatoriale : nazisme, austérité, islamophobie, attentats fomentés par les services secrets, rafles de musulmans, meurtres de jeunes arabes de cités par des groupes d’extrême-droite liés à Israël (comme à Marseille) maquillés en « règlement de comptes »... Un avenir sombre nous attend ! 


                    • Ouallonsnous ? 27 juin 2016 16:36

                      @Milla

                      Arrêtes de troller pour le no Brexit et les enfumeurs qui nient la validité du vote des anglais !


                    • tf1Groupie 27 juin 2016 17:00

                      Le pire en ce moment n’est pas le Brexit ou même l’UE, mais ce sont les analyses surréalistes qui se bousculent ici et ailleurs (mais surtout ici).

                      Farage= DeGaulle ?
                      Bientôt Lepen= DeGaulle.... et jusqu’à quel Everest va-t-on aller ensuite ?


                      • Mefrange 27 juin 2016 20:34

                        @tf1Groupie


                        7554 commentaires pour 0 article écrit ? smiley Que ne profitez-vous pas de la liberté d’expression qui vous est offerte pour faire valoir vos idées ? Avec une moyenne de 10 commentaires par jour, ne seriez-vous pas un troll payé au commentaire pour « promouvoir les valeurs européennes » ? L’UE a clairement dit qu’elle allait payer des gens pour contrer la dissidence sur la toile. Au plaisir de lire vos analyses profondes et documentées écrites dans les règles de l’art de la langue de Molière

                        L’inscription0755401 mois028505 jours0400

                      • covadonga*722 covadonga*722 27 juin 2016 22:59

                        @Mefrange


                        profondes et documentées écrites dans les règles de l’art de la langue de Molière

                        voila qui suinte bon le mépris de l’éduqué pour la populace hein , quel regret mon cher
                        nous ne sommes plus dans les salons propret ou l’on devisait entre soi.
                        je suis a mille coudées des idées de votre interlocuteur mais votre mépris de petit privilégié statutaire est a gerber !


                         yep tel le paon faisant la roue vous ne résistez guère a l’envie de poser votre ego sur la commode.
                        Jusqu’a plus ample informé il n’est nul besoin d’avoir publié pour commenter.



                        ah bon avoir publié vous donne le droit de donner des leçons vous ? 
                        cher plumitif exhibitionniste,
                         linda de souza a été publiée
                         rikai zarai aussi ,sur ce site il y a même eu des articles sur l’homme qui mangeait ses déjections , sur les petits hommes verts , sur la nano-thermite du 11 septembre 
                        ect....... et vous êtes la a vous rengorger , c’est un drôle de fumet que vous trouvez plaisant 
                        hé hé adolphe Hitler a publié ,bhl publie 
                         vous voulez la liste des crapules qui ont publiés 
                        et votre défense serait vos publications ?

                        Ici sur le net c’est exactement comme sur les places publiques d’antan vos publications vos titres vos diplômes ne sont pas un bouclier pour les lazzis les quolibets par chance pour vous le virtuel vous épargne plumes et goudron. Si haut que se boursoufle votre ego de publié vous n’étes assis que sur votre séant quoi qu’a voir votre béatitude il me vient un doute .
                        aucune formule de politesse ne me venant a l’esprit....


                      • Mefrange 28 juin 2016 02:40

                        @covadonga*722En général je ne réponds pas aux critiques bonnes comme mauvaises. Je rectifie les malentendus quand ils sont trop forts. Nul mépris dans mes propos. Je n’irai pas expliquer à un agriculteur comment gérer son exploitation ou à un taxi comment éviter les embouteillages. Un lieu ou on écrit et on pense est un lieu où on tâche de le faire bien. Je demande aussi au taxi de bien conduire et à l’agriculteur de me donner de bons produits. Pas de mépris mais une conception du travail bien fait. C’est mon droit. Je ne conçois pas un journal comme un défouloir ou un dépotoir et n’ai jamais été troller les articles des autres dont je respecte entièrement la libre expression confirmée par la validation des modérateurs. Allez troller ailleurs, il y a de la place. Il est évident que nous ne sommes pas du même monde quand on lit vos commentaires. du genre « ben par exemple ça lui donne le droit de pas se faire chier a chercher des arguments ». On ne dit pas « se faire chier » mais « se donner du mal ». 

                        La leçon de français est gratuite ne me remerciez pas smiley 

                      • covadonga*722 covadonga*722 28 juin 2016 06:49

                        @Mefrange
                        et ton boulot a toi serais de penser , de dire le vrai n’est ce pas ?Un peu comme tes collègues de l’EN

                        qui depuis 50 ans dispensent « le bien penser » .Qui invitent le populo a partager l’espace les cité et les job.Quand les crapules intellectuelles de ton acabit ont bloqué l’ascenseur républicain a l’usage exclusif de leur progéniture. Grace au netnous vous voyons chéres crapules de gauches écologistes nous voyons vos quartiers , vos coucheries morales , les bons lycées ou vous envoyez vos gosses, chers partageurs du paliers des autres nous vous voyons vous coopter vous et vos descendants.Vous êtes la nouvelle
                        noblesse donneuse de leçon.Mais le gouffre s’approche vous rejoindrez les tinettes de l’histoire ..Grace a votre collaboration de classe mon monde prolétaire a disparu , mais votre statut de petite classe privilégiée n’a plus raison d’être vous nous suivez dans le trou .Votre classe éduquée et donneuse de
                        leçon est la démonstration que l’on peu entrer en putréfaction de son vivant.
                        Quand a vos leçons de Français votre morgue vous fait oublier que ce savoir vous l’avez obtenu gratuitement aux frais des prolos comme moi que vous avez la prétention de défendre ..
                        Et je n’irais pas troller « vous cracher mon mépris a la gueule » ailleurs .Vos leçons de français gratuites , vous en vaudront tôt ou tard d’autre qui croyez vous laisseront coi !


                        Asinus : ne varietur


                      • Mefrange 28 juin 2016 12:28

                        @covadonga*722
                        Vos grands parents qui allaient à l’école gratuite, laïque et républicaine parlaient et écrivaient mieux que vous. Tirez-en les conséquence personnelles. 


                        On en est maintenant à l’analphabétisme de masse (case « impossibilité de signer »). L’école républicaine était exigeante et elle a donné des gens comme Jaurès. « les crapules intellectuelles de ton acabit ». 1 : Il existe en français le vous. Dans l’espace public il est de règle. Le tutoiement est réservé aux amis. Le terme « crapule » me fait juste rire et justifieraient de replier ce commentaire qui ne respecte pas la charte de bonne conduite d’AgoraVox. Vous me me connaissez pas et projetez des fantasmes ou des stéréotypes.Je suis le premier à me battre contre la société du passe-droit et des « relations » dont la bourgeoisie se sert pour pervertir les règles du jeu républicain. Je suis même dur envers la bourgeoisie (et les petits bourgeois) et leur Dieu argent. 

                        Il n’en reste pas moins que dans les règles du jeu, il y a l’effort, l’instruction et le respect. Que chacun fasse ce qu’il a à faire et le fasse du mieux qu’il peut. La haine ni le mépris ne sont pas de mon côté. L’exigence, oui je le concède. 

                      • covadonga*722 covadonga*722 28 juin 2016 12:42

                        @Mefrange
                        comme vous l’avez si bien noté le vous est une forme de respect , nonobstant il s’acquiert , tirez les conclusions que vous voudrez.Je réitère a vous et vos pareils s’applique rigoureusement la définition qu’avait Napoléon 1er de Talleyrand ....


                      • Mefrange 28 juin 2016 13:35

                        @covadonga*722
                        C’est flatteur de me comparer à Talleyrand. Malheureusement il n’en est rien smiley « C’est dommage que vous soyez aussi mal élevé ». 


                      • Paul Leleu 27 juin 2016 21:23

                        ah.... la de-gaulle-stalgie... ! c’est très à la mode en ce moment ! 


                        parlez-vous du De Gaulle qui a détruit la paysannerie française et la ruralité au profit des grosses exploitations subventionnées par Bruxelles ? Et qui ont répandu tellement de pesticides américains dans la Terre de France qu’il faudra des générations pour retrouver la glaise de nos ancêtres ? 

                        Ou bien parlez-vous du De Gaulle qui nous a plongé dans le nucléaire jusqu’au cou ? Ce qui nous oblige à faire la guerre au Mali et au Niger (mines d’uranium) pour défendre notre soi-disant « indépendance énergétique » ? (sans compter les risques d’attentat)

                        Ou peut-être est-ce le De Gaulle des supermarchés et des grands-ensembles ? Le De Gaulle de la société de consommation qui a détruit la dignité de notre peuple ? Le De Gaulle sous le mandat duquel l’américanisation culturelle atteignait des sommets... 

                        Peut-être est-ce le De Gaulle qui a fait tirer sur des français rue d’isly à Alger ? Ou le De Gaulle qui voulait envoyer l’armée tirer sur les parisiens en 68 ? Ou le De Gaulle qui a laissé les français se faire massacrer à Oran sans intervenir... Peut-être est-ce le De Gaulle qui a donné son feu vert aux bombardement de Sétif... 

                        Est-ce le De Gaulle qui a légué la France à Pompidou et Giscard, qui ont ouvert les vannes de la financiarisation ? 

                        Est-ce le De Gaulle qui a donné l’Algérie aux factions les plus racistes du FLN pour éviter toute « fraternisation » possible entre blancs et arabes après l’indépendance ? Parce-que tout cela fleurait bon le « socialisme » ? Ce De Gaulle finalement aligné sur la politique de la CIA, qui a consisté à favoriser l’islamisme pour contrer le socialisme... avec le succès que l’on connait maintenant...

                        C’est ce De Gaulle qui a fait sa constitution soi-disant souverainiste... mais avec laquelle nous sommes entrés à pieds-joints dans le libéralisme et la bureaucratie européenne.

                        Est-ce le De Gaulle qui a laissé enlever et assassiner Ben Barka (« socialiste ») sur notre territoire par des services étrangers ? Dans cette optique constante de propager l’islamisme au Magreb, de favoriser le capitalisme, les futurs délocalisations, et l’immigration de masse ? Et surtout empêcher les « fraternisations » entre « blancs » et « arabes » ? 

                        Est-ce enfin ce De Gaulle qui a soutenu de l’agitation putschiste à Alger pour se faire rappeler au pouvoir à Paris en 1958, avant de se retourner contre ses supporters dupés (« je vous ai compris »). 

                        De Gaulle a certainenement eu des qualités personnelles et politiques... mais il est assez douteux de lui tresser des lauriers inconsidérés... Loin d’impliquer les français dans la construction sociale, il a continué un système rigide qui nous a conduit dans la société actuelle. Les « 30 glorieuses » furent aussi une occasion manquée de construire quelque chose... on a échangé la dignité contre la consommation... Et De Gaulle était bien aux manettes... 

                        • Mefrange 28 juin 2016 03:33

                          @Paul Leleu L’article ne traite que de Gaulle d’avant 1939 période pendant laquelle son seul pouvoir était d’officier et d’écrivain. L’article ne traite justement pas de ce dont vous parlez. Il n’y a donc pas de débat possible. Ce serait dévier du thème de l’article qui traite de l’incarnation d’un principe (ici l’indépendance nationale) et de l’attitude des élites face à une personnalité d’exception. 


                          Merci d’avoir pris le temps de lire cet article. 













                        • Allexandre 28 juin 2016 12:02

                          N’est pas de Gaulle qui veut !! Le général était méfiant à l’égard d’une Europe supranationale, et il avait ô combien raison, mais ne s’y opposait pas sous certaines conditions. Farage est un ultra nationaliste qui veut un repli du RU alors que de Gaulle voulait une ouverture de la France, mais sous son seul contrôle. C’est très différent. Arrêtez de mettre de Gaulle à toutes les sauces, si vous ne comprenez pas sa pensée !


                          • Mefrange 28 juin 2016 12:48

                            Un repli sur le RU ??? Où avez vous été chercher cette idiotie ? Farage veut reprendre la politique traditionnelle à l’échelle du Monde de l’UK et sortir du bourbier UE. Il y a un mélange d’ignorance de l’histoire anglaise et de mauvaise foi dans vos propos qui étonne. Ou peut-être n’êtes vous que la caisse de résonance des médias asservis. Vous ne connaissez rien aux invariants du Royaume Uni. 


                            Cette censure (arrêtez d’écrire) viole le principe démocratique de la publication d’un article par les modérateurs. et est du pur terrorisme intellectuel. Cela montre votre degré de tolérance. On comprend pourquoi tant de français s’expatrient pour échapper à cette chape de bêtise. . 
                             
                            Merci de le montrer en tout cas (involontairement peut-être). . 







                            • Allexandre 28 juin 2016 21:51

                              @Mefrange
                              L’idiotie M. le professeur, c’est de se prendre pour ce que l’on n’est pas !!. Par ailleurs, vous répondez à côté et hors sujet, ce n’est pas très convaincant.. Quant à l’histoire britannique, je la connais au moins aussi bien que vous. Mais vous ne comprenez pas les propos, je n’y suis pour rien. Quand je parle de « repli sur le RU » il va de soi que ce n’est que par rapports à l’UE. A force de prendre les autres pour des ignares, on finit par se ridiculiser soi-même, mais cela ne tue pas au moins. Quant à votre parallèle avec de Gaulle, il n’est pas du meilleurs effet. Vous ne connaissez pas très bien la pensée gaullienne à ce que je constate !Vous pourriez vous expatrier d’ailleurs ;; ;

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->