• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Donald Trump nous montre la Lune, cessons de fixer le doigt

Donald Trump nous montre la Lune, cessons de fixer le doigt

Les Français sont pessimistes sur l’avenir de la France. Ils veulent croire que personnellement, ils « pourront s’en tirer » mais sentent bien que la société est malade. Leur diagnostic sur la maladie est correct mais la conviction de s’en tirer par ses propres moyens une illusion.

Prenons le taureau par les cornes. Nous vivons au sein d’un système qui produit de l’argent pour spéculer. Les banques « universelles », soutenues par les banques centrales, placent leurs liquidités sur les marchés financiers au lieu de soutenir l’investissement et la consommation.

Donald Trump a signé le 11 décembre dernier la « Space Policy Directive 1 » (« directive sur la politique spatiale »), visant à renvoyer des astronautes états-uniens sur la Lune et à préparer ainsi les prochaines missions habitées vers Mars.

Que l’on apprécie ou non Donald Trump, cette décision est cruciale car elle fait pleinement écho aux engagements déjà pris par la Chine, la Russie, l’Europe et d’autres pays du monde, de faire de la Lune le tremplin d’un programme spatial international plus ambitieux.

Un tel projet international est seul à même de rassembler des nations, avec pour base un projet d'infrastructures intégré au niveau mondial, comme les Nouvelles routes de la Soie. Le premier séminaire de l'Association du Village Lunaire de l'Agence spatiale européenne en atteste.

La décision de Trump a été prise au moment même où se déroulait, à Pékin, le dialogue sur l’espace civil entre la Chine et les États-Unis, réunissant autour d’une même table des fonctionnaires chinois et américains décidés à voir comment relancer la coopération spatiale entre les deux nations.

Quand on sait à quel point la Chine décuple aujourd’hui ses efforts pour atteindre notre satellite naturel et pour s’y installer de manière permanente, que l’ESA envisage l’établissement d’une base scientifique sur la surface lunaire, que les russes et les américains ont déjà signé un accord pour construire ensemble une station spatiale en orbite autour de la Lune afin de faciliter les missions futures vers Mars, il est évident que l’actuelle décision de Donald Trump de définir à nouveau l’astre lunaire comme étape vers des contrées plus lointaines ouvre définitivement la voie à une nouvelle ère d’exploration du système solaire et, avec elle, une ère de paix et de développement mutuel dont l’espace sera à la fois le moteur et l’horizon.

Or, ce sont exactement ces propositions que Jacques Cheminade a défendues durant les deux dernières campagnes présidentielles de 2012 et 2017, et depuis bien plus longtemps. Elles sont aujourd’hui promues par une grande partie de la communauté spatiale internationale, de même que par les dirigeants de certaines des plus grandes puissances mondiales.

Comme le dit l’adage, il n’y a que l’idiot pour ne voir que le doigt alors qu’on lui montre la Lune. Or, si c’est Donald Trump qui nous montre aujourd’hui la Lune, nous n’avons plus aucune excuse.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Choucas Choucas 15 décembre 2017 18:33

     
    TOUTE L’UE DES GLANDS REMPLACÉS SAIT SA FIN CIVILISATIONNELLE :
     
    « C’est une absence de sol abyssale qui a pris possession des européens. Une absence qui s’exprime dans l’obsession de faire bonne figure, en chute libre, et de maintenir avant une fin que l’on pressent comme imminente, l’apparence de la belle vie [la branlette du gogochon] »
     
    Peter Sloterdijk
     
    https://www.youtube.com/watch?v=2yi0S3lTP6M (Françoise Bonardel ; l’identité européenne)


    • Alren Alren 15 décembre 2017 18:52

      La présence d’un homme dans l’espace l’expose à l’action nocive des rayonnements x et gamma et des particules à haute énergie qui détruisent ses neurones et sa rétine en premier.

      Tant qu’il ne sera pas protégé par un bouclier efficace (hélas, celui-ci doit être constitué de métal très lourd, plomb ou mieux or) un long séjour dans l’espace ou à la surface de la Lune sera une mise en danger inacceptable.

      Ne pas se laisser impressionner par des surenchères verbales de pays rivalisant pour le prestige aux yeux des ignorants : l’avenir est aux robots spatiaux dont par ailleurs on nous annonce dans l’angoisse qu’ils vont supplanter l’homme sur Terre (ce qui en revanche n’est pas pour demain ni après-demain !)


      • mac 15 décembre 2017 19:09

        @Alren
        Pas pour demain ni après demain, certes mais ils vont juste permettre de mettre 70% de la population peu ou moyennement qualifiée au chômage...


      • Roosevelt_vs_Keynes 15 décembre 2017 20:33

        @mac

        C’est méconnaître le principe d’ascenseur social inhérent à un programme d’exploration spatiale. cf Kennedy ou de Gaulle.

        Mais certains français adorent être pessimistes, c’est vrai.


      • Christian Labrune Christian Labrune 15 décembre 2017 22:52

        l’avenir est aux robots spatiaux dont par ailleurs on nous annonce dans l’angoisse qu’ils vont supplanter l’homme sur Terre (ce qui en revanche n’est pas pour demain ni après-demain !)
        ==========================================
        @Alren
        Pour ce qui concerne l’IA faible qui permet de remplacer l’homme dans la plupart de ses activités même hautement spécialisées comme la médecine générale voire la chirurgie, il y a encore des mises au point nécessaires, mais plus la moindre difficulté théorique à résoudre : personne, dans 15 ans, ne conduira plus une bagnole ou un camion, le personnel des banques et de la grande distribution, par exemple, aura complètement disparu.

        De bons spécialistes prévoient une émergence de l’IA forte dans le courant de la troisième décennie de ce siècle. Il est en tout cas très probable que la machine parviendra à la parité avec l’homme sur le plan de la pensée générale avant le milieu de ce siècle. Les progrès qui ont été réalisés depuis cinq ans dans le domaine des algorithmes d’analyse des « big data » ont donné lieu à des avancées aussi spectaculaires qu’imprévues.


      • mac 16 décembre 2017 09:40

        @Roosevelt_vs_Keynes

        Il ne suffit pas d’être optimiste pour que les choses fonctionnent.

        Vous avez vu le niveau moyen des élèves qui sortent de notre système scolaire en 2017 ?

        On va se faire probablement laminer parce que nous sommes devenus plus nuls que les autres (les études internationales le prouvent et de nombreux profs vous le diront avec désolation).
        Elle est révolue l’époque où le système scolaire français faisait rêver le reste du monde, nous vivons dans le règne du nivellement par le bas et de l’amusement...


      • jjwaDal jjwaDal 16 décembre 2017 11:21
        @Alren
        L’homme n’a rien à faire dans l’espace. C’est juste un milieu dans lequel on se déplace pour aller d’ici à ailleurs. Sinon la meilleure protection contre les radiations est un réservoir d’ hydrogène (pas franchement lourd ni métallique de mémoire), donc en pratique de l’eau ou un réservoir de méthane par ex. Pour les robots c’est exact si l’alternative est humaine avec tout importé. Mais dès qu’on utilise les ressources locales le duo humains/robots in situ est cent fois préférable aux robots seuls.

      • Matlemat Matlemat 15 décembre 2017 23:18

        @Christian Labrune , n’y allez vous pas un peu fort ? Plus personne ne conduira une voiture ou un camion ? Les robots sont sans doute très efficaces mais ils ont un gros défaut c’est de consommer de l’électricité, peut être est ce rentable de remplacer un européen mais un travailleur du tiers monde à bas revenus sera toujours moins cher qu’un robot, pas d’investissement et un coût de fonctionnement bien moindre.


        • Choucas Choucas 15 décembre 2017 23:25

          @Matlemat
           
          Un colon consomme que 100W
           
          mais c’est sans compter le chômage, la surponte, le béton hlm, les kalachs, le deal, la caf, l’école des 6 rejetons, la retraite...
           
          et le robot c’est 24h/7j
           


        • Choucas Choucas 15 décembre 2017 23:29

           
           
          En réalité il a 150 « esclaves énergie » donc sa consommation est de 15kW
           
          170 fois plus que le soleil 800W/m3
           
          et bien plus qu’un robot
           


        • Christian Labrune Christian Labrune 16 décembre 2017 00:12

          @Matlemat
          La quantité d’électricité nécessaire pour faire fonctionner l’ordinateur d’un gros camion qui serait totalement autonome est ridiculement faible par rapport à ce qu’il faut consommer d’essence pour le faire rouler, et si vous remplacez la caissière d’un supermarché en mettant un peu d’IA dans le système qui permet de payer ce qu’on a pris dans les rayons, il est fort possible que la quantité d’électricité nécessaire soit moindre. Je suis entré tout à l’heure dans un Prisunic pour acheter des stylos. Il y avait bien encore des caissières mais aussi, et c’était nouveau dans ce magasin, six ou sept systèmes où l’on scanne soi-même les marchandises qu’on achète, et c’est la solution que j’ai choisie. Dans cinq ans, cela se sera complètement généralisé. Un système informatique de cette sorte est évidemment plus rentable qu’une ribambelle d’employés qui peuvent être malades ou arriver en retard. C’est dès maintenant qu’il faudrait mettre en place un moyen de faire en sorte que plus d’une moitié de la population bientôt sans travail ne soit pas réduite à une condition misérable, mais dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, nos actuels politiciens préfèrent ne pas voir ce qui va nécessairement arriver. Encore une minute, Monsieur le bourreau ! Encore quatre ou cinq ans, que j’aie au moins le temps d’aller jusqu’au bout de mon mandat ! Après moi, le déluge.


        • jjwaDal jjwaDal 16 décembre 2017 11:39

          Il n’y a aucun programme lunaire habité de la NASA et Trump peux signer tout ce qu’il veut, c’est juste de l’encre sur un papier et de bonnes intentions.
          La fusée utilisée (SLS) volera si rarement et à un coût si élevé (entièrement consommable à chaque vol) qu’ils ne sont pas près de poser un équipage sur le sol lunaire, a fortiori y construire une base permanente. La NASA ne dispose d’aucun atterrisseur et quand on voit que la fusée comme le « module de commande » ne sont pas finis quand ils sont en construction depuis plus de 10 ans, on voit bien que même un « crash programme » financé ne donne pas une seule empreinte sur sol lunaire d’ici 10 ans. Trump sera un souvenir d’ici là.
          Un non-évènement donc. Le seul espoir d’ici 10 ans est la fusée construite par Spacex en admettant que l’économie mondiale ne sombre pas avant dans sa montagne de dettes.
          On peut croire au père Noël, c’est de saison.


          • Roosevelt_vs_Keynes 18 décembre 2017 12:56

            @jjwaDal

            Et pourtant ce doigt appartient à Trump... :)
            Même les chinois saluent l’initiative.
            Mais les néo-conservateur français ont fait un sacré travail de sape depuis tant d’années... je vous comprends !


          • jjwaDal jjwaDal 18 décembre 2017 20:05

            @Roosevelt_vs_Keynes
            Les français n’ont absolument aucune influence sur les choix de politique spatiale des USA, donc rien compris à votre histoire de néo-conservateurs.


          • Matlemat Matlemat 16 décembre 2017 14:00

            @Christian Labrune , d’accord pour le pilotage du camion encore que ces systèmes seront encore très coûteux dans les premières années et vont mettre du temps avant de concurrencer le chauffeur lituanien. Pour le scan des les supermarchés il s’agit plus de « do it yourself » plus que d’automatisation, on fait le travail de la caissière c’est tout.


            • zygzornifle zygzornifle 16 décembre 2017 17:31

              faire de la Lune le tremplin d’un programme spatial international plus ambitieux...


              et Jupiter alors ? Macron va nous faire un caca nerveux .....

              • Roosevelt_vs_Keynes 18 décembre 2017 12:57

                @zygzornifle

                A lui de sortir de sa salle de cinéma et d’affronter la réalité des Nouvelles Routes de la Soie :)


              • troletbuse troletbuse 16 décembre 2017 17:36

                visant à renvoyer des astronautes états-uniens sur la Lune
                Y’a une erreur là :
                Vous avez mis un R de trop.


                • aimable 16 décembre 2017 18:36

                  @troletbuse
                  je suis de votre avis concernant le R
                  quant au doigt de Trump, je ne suis pas sur qu’il soit suivi pour ce qu’il montre , mais pour l’odeur qu’il dégage !


                • Paul Leleu 16 décembre 2017 20:13

                  au lieu de conquérir l’espace, il ferait mieux de sauver la Terre... c’est vraiment typique ! 


                  quant à la Lune et Mars, je préfère une société plus juste sur Terre, et du bonheur... à quoi bon cette frénésie ? C’est puéril ! ...on va simplement exporter nos problèmes au lieu de les résoudre. 

                  Mais en fait ces gros idiots impuissants qui nous dirigent sont totalement incapables de rien résoudre. Ce sont des bouffons. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->