• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La peau de chagrin Wauquiez

La peau de chagrin Wauquiez

Reprenant à la hussarde l'UMP à Chirac, le Sarkozy de 2004 (13 ans seulement) avait été élu avec plus de 85% des voix, sur fond d’adhésions en flèche et de montée d’un vrai mouvement populaire. Dans ses valises, une cohorte de jeunes loups aux dents bien affutées, loups et louves aussi, Dati, Lefebvre, Morano, Pécresse, Copé, tant d’autres …

Et ce cher Laurent Wauquiez…

Reconnaissons à Sarkozy version décennie précédente un certain charisme, une capacité à entrainer et, surtout, pour la période pré avènement en 2007 à l’Elysée, un authentique travail de fond ayant, à l’époque, marqué une rupture tant idéologique que programmatique avec l’ère Chirac, le tout mâtiné d’un rouleau compresseur auto promotionnel particulièrement efficace.

Il semble – il s’avère – que depuis ce titanesque travail rien à droite n’ait été fait, hormis des batailles d’ego et des guerres d’écuries, la quasi-totalité des vassaux de l’ex président l’ayant un a un quitté comme on abandonne une chaussette trouée, et lui-même ayant depuis belle lurette perdu sa baraka. La guerre de succession Fillon Copé fut un point d’orgue de cette absolue absence de cap sur fonds de magouilles, et la primaire de 2016 où l’on vit le candidat porté par les sondages écrasé par un petit chose de la Sarthe cerné par de vieilles casseroles un must de suicide collectif.

La tentacule Macron (cette clarification du jeu ou droite et gauche se confondent en leur centre depuis des lustres se sont faites aspirer par le plus parvenu d’entre tous) a eu pour effet salutaire la quasi disparition d’un PS moribond, ou pendant 5 ans on vit à quel point la division et les chicaneries des egos répondaientt à la tromperie des électeurs dupés par cette ennemie de façade, la finance. Un congrès dans une cabine téléphonique, le parti d’Epinay en prend le chemin.

La droite renommée Les Républicains en prend le même chemin, avec à sa tête ce Wauquiez qui, cheveux teints en gris depuis plus de dix ans s’en va prendre le cheval du cortège le plus réactionnaire de celle-ci, un peu comme s’il n’avait conservé de l’héritage du RPR que Versailles et jeté a la rivière le POPULAIRE du slogan UMP. Car quoi : que reste-t-il sinon une peau de chagrin au parfum Sens Commun dans ce futur groupuscule à la renverse ? Et quelle comédie que de voir ces petites peaux, AGIR et autres, quitter le navire sur la pointe des pieds ? Recroquevillé sur des questions rabougries qui le déportent parfois à la droite du FN, le patron de la région Rhône Alpes, arriviste chevronné et politicien old school, n’a toujours pas compris que l’odyssée à laquelle il promet son véhicule lui fera se prendre le même mur que celui que se sont mangés ses camarades socialistes. Se ratatiner sur soi, son milieu, son passé, son identité d’avant-hier : beau projet !

La ligne du gugusse, ultra-liberal quand ça l’arrange, vieux jeu sur toutes les questions sociétales et intransigeant avec les pauvres et les démunis sauf à l’heure de la messe, a de quoi séduire Marie Chantal à Lyon et désespérer Marcel partout ailleurs. Ce plus grand diviseur commun a donc bien perdu son sens, le commun mais aussi le politique, pour à ce point égarer le manuel de survie de tout mouvement : élargir, dit ce dernier en avant-propos, telle est la règle de quiconque veut un jour entrainer 50% plus une voix. Or Wauquiez ne cesse de cracher et de nettoyer la petite moquette qu’il foule de ses pas, et laisser derrière lui appuis et alliés. On peut légitimement se demander où ce mec a appris son métier … A la CGT sans doute …

Ce sarkozyste niveau CP n'a compris de son maitre que le bras de fer et ignore délibérément la phase dite de séduction où il convient d’aller monter sur des tréteaux pour convaincre le quidam. Avec son look bon gendre et sa verve belliqueuse, il ne prêche que les convaincus – rien que le mot devrait le mettre sur la voie.

Il finira sans doute exsangue et se livrera après deux ou trois ans d’un combat poussif aux sirènes de la petite Marion, laquelle a au moins l’avantage d’être enfant de son siècle. Anachronique fils spirituel sans autre spiritualité que le dogme d’un missel guère mis à jour, le futur patron des Républicains aura de toutes manières avantages et retraites garantis pour sa famille et pour lui jusqu’à la fin de ses jours. C’est déjà ça et cela suffit amplement. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.58/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Clark Joseph Kent Jeussey de Sourcesûre 9 décembre 2017 16:06

    « Il semble – il s’avère – que depuis ce titanesque travail rien à droite n’ait été fait »


    Vous savez, la conception, la réalisation et la mise au point du produit Macron, puis son lancement sur le marché ont mobilisé pas mal d’investissements et de savoir-faire. Les actionnaires ont préféré miser sur le développement de la start-up que d’engloutir inutilement des capitaux pour la remise à flot d’un vieux rafiot qui fait eau de toute part. L’UMP va prendre la place du FN, peut-être en fusionnant.

    • Gatling Gatling 9 décembre 2017 16:25

      @Jeussey de Sourcesûre
      ....euh non à bien y réfléchir l L’UMP et le FN continueront de s’envaser chacun dans son marigot .


    • Jean nemare Jean nemare 9 décembre 2017 18:28

      @Gatling Tant mieux, plus de PS, un FN moribond et une secte ripouxblicaine devenue groupuscule...ça fera de la place pour le seul mouvement qui veut sauver la France du nauffrage : l’UPR ! Le match se jouera sans doute en 2022 entre LREM et l’UPR. 


    • Le421 Le421 9 décembre 2017 18:34

      @Jean nemare
      Défense de rire...  smiley


    • Dzan 10 décembre 2017 16:07

      @Jean nemare
      Union Pour Rire


    • Gatling Gatling 9 décembre 2017 16:22

      Chez Vauquiez, le plus marquant, c’est son charisme ...


      • Jean nemare Jean nemare 9 décembre 2017 18:46

        @Gatling vous avez oublié une chose à la fin...de moule ! 


      •  C BARRATIER C BARRATIER 9 décembre 2017 16:32

        J’espère bien qu’il représentera les républicains (qui le sont de moins en moins) et qu’il s’opposera à LE PEN et MACRON aux prochaines présidentielles, assurant ainsi la victoire de MACRON


        • Gatling Gatling 9 décembre 2017 17:18

          @C BARRATIER
          Au moins ça à le mérite d’être clair ! MERCI * smiley


        • HELIOS HELIOS 9 décembre 2017 21:26

          @C BARRATIER


          Helas, Macron n’aura besoin de personne pour être elu.
          S’il ne fait pas de grandes fautes majeures, qu’il garde ses troupes au parlement (elles vont se sédimenter, et si la conjoncture independante de lui ne le defavorise pas, quel que soit son adversaire il gagnera car, ne l’oublions pas, les forces européennes et financières votent aussi pour lui.

          Wauquier, Marion, n’importe quel PS, Melenchon et a fortiori le gourou de l’UPR ne pourrons que constater...

          La seule raison de le virer, serait une grande catastrophe ecologique quelconque qui pousserait le peuple a envoyer a l’Elysée un bonimenteur vert ; a moins d’une guerre sur notre sol et là, tout est ouvert.

        • Fergus Fergus 9 décembre 2017 17:18

          Bonjour, christophecroshouplon

          « cheveux teints en gris depuis plus de dix ans »

          Effectivement, et cela pour se donner une apparence plus âgée, comprendre plus expérimentée. Un leurre ridicule que l’élection du non teint Macron rend encore plus ringard. Comme est ridicule et ringard son accoutrement : un anorak rouge dont la seule fonction est d’être remarqué sur les photos. Wauquiez ou la stratégie politique niveau CM2 !

          Wauquiez est un personnage pathétique dont le positionnement extrême-droitier est, comme l’a souligné C Barratier ci-dessus, du pain béni pour Macron dans l’optique de 2022.


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 9 décembre 2017 17:23

            @Fergus

            Wauquiez ou la stratégie politique niveau CM2 !

            Si Fergus le dit, c’est que ça doit être vrai.


          • waymel bernard waymel bernard 9 décembre 2017 17:43

            N’enterrez pas trop vite l’UMP. S’il est vrai que de nombreux élus de ce parti sont attirés par l’écurie macronienne dans laquelle les râteliers débordent de foin, la base électorale n’est pas du tout dans le même état d’esprit.


            • Clark Joseph Kent Jeussey de Sourcesûre 9 décembre 2017 17:52

              @waymel bernard

              La base électorale du PC n’était pas non plus dans le même état d’esprit que les élus de ce parti, et puis au fil du temps, tout ça s’effrite. On se fatigue, on finit par mourir, même, et on n’est pas remplacé. Les « partis », c’est fini, c’est pour ça que Bilderberg a lancé un « mouvement ». La mode est au marketing, pas aux motions, ni aux mots d’ordres, ni aux synthèses. On a changé de siècle.

            • Sparker Sparker 9 décembre 2017 22:59

              @Jeussey de Sourcesûre

              Je suis bien d’accord, il devrait y avoir des changements de formes, espéront quelles seront guidées par des changements de fond.


            • Le421 Le421 9 décembre 2017 18:39

              En attendant, il reste encore plus de députés UMP, heu, pardon, LR que de PS.
              Et LR, c’est pratique, c’est presque LREM.
              Et en plus, c’est la droite aussi.
              Du beurre je vous dis, du beurre !!

              Et le PS ? Les « ennemis de la phinance » ??
              ♪♫♪♪
              Et ils sont ouuu
              Et ils sont ouuu
              Et ils sont ou les socialistes
              Lalalalalère, lalalalèreu...♫♫♪

              P’tain, si j’étais de droite, je serais un homme comblé.
              PS, LREM, LR, FN... Juste l’embarras du choix !!  smiley

              J’ai pas cité le PCF, ils attendent que le PS se reconstruise pour exister à nouveau.


              • Attilax Attilax 10 décembre 2017 11:45

                @Le421

                C’est clair : on n’a plus que de la droite. Mais seulement parce que la gauche s’est vendue ! Quand vous parlez du PS qui se reconstruit, vous parlez de la FI, que rejoindra de toute façon le PCF ? Car on sait tous les deux que le PS historique est mort de chez mort, et que la seule force de gauche qui pèse encore est la FI et seulement la FI. C’est un peu le problème, ce leadership vous condamne à rester dans les clous pour espérer accéder au pouvoir, comme le PS à son époque... Un pas en avant, deux pas en arrière, c’est la spécialité de Méluche : il est capable d’enchaîner le discours de la Bastille qui le porte aux nues et celui de Marseille ou il chute de moitié, capable de prôner la sortie de l’UE puis de l’enterrer juste avant les élections, capable de fédérer des luttes sociales mais aussi d’essayer de les détruire s’il ne les contrôle pas, comme avec les bonnets rouges. Ces nombreuses incohérences font que pour l’instant, la FI n’est à mon avis pas crédible, en tout cas pas plus que les autres. Et ce n’est pas l’attitude de ses cadres dirigeants qui donne l’exemple, Ruffin excepté. Médaille d’or à Garrido qui quitte le parti pour rester chez Ardisson. C’est tellement symptomatique. L’étiquette certifiée « de gauche » ne suffit pas. Je dis ça car car la droite et Wauquiez, je m’en contrefous, je n’ai jamais voté pour eux. Qu’ils disparaissent ou non ne changera rien pour moi. En revanche, j’ai vraiment été très en colère de ne pouvoir décemment voter à gauche, car j’étais une fois de plus cocu. Vous comprenez ou toujours pas ? C’est pour ça que la gauche disparaît. Ça et l’exclusion systématique : malgré un discours « on est le peuple » vous pratiquez beaucoup l’entre-soi et avez tendance à classer à droite, voire de traiter de facho quiconque ne rentrant pas dans le cadre. Un peu comme Nuit Debout, mouvement censé se faire avec tout le monde, mais qui refusait l’accès à tous ceux qui ne plaisaient pas aux antifas de service. On voit où ça a mené, toute cette branlette : nulle part.
                La gauche doit être radicale. Ne pas viser l’idéal, ne pas rêver, c’est déjà accepter les règles qu’on nous impose et gérer au lieu d’inventer. Le plan B, ce n’est pas le plan A. Tant que la gauche restera dans les clous de la bien-pensance européenne en agitant la marionnette FN, la droite se régalera... Et quand je parle de la droite ici, je ne parle pas de LR mais de l’oligarchie qui nous gouverne en réalité, car les partis de droite vont aussi mal que ceux de gauche, peut-être l’avez-vous noté...


              • Le421 Le421 10 décembre 2017 14:35

                @Attilax
                Bonne analyse.
                Ceci dit, quand j’entends les commentaires se limiter à des problèmes de personne en évitant soigneusement le contenu dérangeant de L’Avenir en Commun, je me permets d’avoir un sourire en coin.
                D’ailleurs...
                Dans quelle émission a t-on réellement débattu de ce programme ?
                Je cherche.
                A part Lenglet qui a fait semblant de s’y connaître en débitant ânerie sur ânerie...
                Acheter son Espace « haut de gamme » (forcément !!) en Belgique.
                Et la TVA, cono, on la paye où ?
                A St Barth ?


              • Dzan 10 décembre 2017 16:11

                @Attilax

                « Les Benêts rouges » ou la catastrophe écologique
                Au faut 1 chemise arrachée, 10 ouvriers punis
                Des portiques, des portes de préfectures, des dégats par millions d’euros : aucun puni
                C’est con non ???


              • Dzan 10 décembre 2017 16:12

                @Dzan
                Au fait.


              • Attilax Attilax 10 décembre 2017 21:31

                @Le421

                Je partage, évidemment. S’il ne va pas assez loin à mon goût, c’est évident qu’il va trop loin pour eux.
                Perso je me suis plongé dans le programme de la FI dès le début. j’y ai vu des choses qui m’ont plu, d’autres moins, et quelques incohérences tout à fait pardonnables. J’ai regretté certains pans des projets de 2012 qui avaient disparu, dommage. Mais plus que ça, et en dehors de la profonde déception qu’a été l’annonce du maintien dans l’UE quoi qu’il arrive, j’ai trouvé que ce programme ne tranchait pas suffisamment et se contentait d’arranger la société plutôt que d’en inventer une nouvelle. C’est mieux que rien, me direz-vous ? Je n’en suis pas sûr, puisque je pense que le rôle de la gauche est d’inventer et pas de gérer. Je ne crois pas à la politique des petits pas, on a vu ce que ça donnait. On n’a plus le temps, ils sont en train de nous dépecer.

              • Attilax Attilax 10 décembre 2017 23:11

                @Dzan

                Moi, voir tous ces gars de bords différents voire opposés s’unir pour envoyer chier le gouvernement (et indirectement Bruxelles) j’ai trouvé ça énorme. C’est la seule fois où j’ai vu des trotskars et des anars défiler dans le même cortège que des FN, du jamais vu ! Ils ont obtenu gain de cause et n’ont pas été punis, tant mieux pour eux.

                Et franchement, organiser une contre manif à Caraix avec 600 pékins en traitant les 50000 autres de benêts tout en pleurnichant parce qu’on en était pas, c’était pathétique.

              • zygzornifle zygzornifle 10 décembre 2017 12:40

                bientôt le veauquiez se transformera en boeufquiez ....


                • izarn izarn 10 décembre 2017 23:25

                  Ca fait depuis 2002 que UMP et PS s’écroulent...Le seul truc bizarre c’est l’élèction de Sarkosy face à Ségolène Royal...Etrange. Non moins étrange la bronca universelle contre Sarkosy en 2012...
                  Je ne vois pas désormais, hors propagande, la difference majeure entre Sarkosy et Hollande , malgrés le vote inconditionnel de Mélenchon, fameux pseudo extremiste de gauche, pour Hollande. Le meme qui appelle à votrer contre le FN...Nuance, pas pour Macron ! smiley
                  L’enfoiré !
                  Bref, l’UMPS ne doit sa survivance que dans une union cachée (sacrée ?) entre la pseudo droite et la pseudo gauche du Système, en la personne du jeune Macron.
                  Pourquoi jeune ? Ben parcequ’au niveau générationel, le Système doit capter la jeunesse pour survivre...Il y aura moins en moins de vieux pro UMPS...L’hémorragie a commencé en 2002, 15 ans plus tard ça empire ! Plus personne au second tour !
                  Hé oui, Marion, peut-etre, hein ?
                  Macron anti-Marion ? Surtout si tous les connards des merdias cherchent à la diaboliser...
                  C’est pour ça que la fille, finaude, s’est trissé...
                  Parceque les cons, ça ose tout, c’est meme à ça qu’on les reconnait...
                  Ainsi, écrire ce post est trés facile !
                   smiley


                  • TSS 11 décembre 2017 08:58

                     Comme son veritable objectif est la presidentielle de 2022 , si les

                     conditions sont reunies,elles le seront vraisemblablement et qu’il aura

                     avalé entre temps le FN ,les français auront le plaisir ,à l’instar

                    de certaines republiques européennes ,d’être dirigés par

                     un president d’extrême droite.... !!

                     De toute façon Macron elu par les banquiers ou Wauquiez fils

                     de l’ex PDG d’Indo-Suez quelle difference.... !!


                    • bob de lyon 11 décembre 2017 13:40

                      Gaffe parce que et quoi qu’on en pense :

                      Un physique, une intelligence suffisante, des appuis financiers, une doctrine affirmée « je suis de droite », un vocabulaire accessible, un antisystème affiché (mais démagogique : tout le monde s’en fout !), un anti parisianisme bienvenu… et nous voilà trumpfisés… Donc à prendre au sérieux.

                      Le sous-estimer ? Une erreur fatale !

                      Peut-il récupérer une majorité des voix du Front national déçue par Mme Le Pen : certainement.

                      Donc l’addition sera simple, pour le premier tour : 25 %.

                      Il est dans la course.

                      Qu’est-ce qu’on va rigoler.


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 11 décembre 2017 13:52

                        @bob de lyon
                        et nous voilà trumpfisés… Donc à prendre au sérieux.

                        Non. Trump prend des chemins de traverse, remet en cause la mondialisation libérale, se prend la tête avec les pays mercantilistes (Allemagne, Chine), ne limite surtout pas son registre à une critique de l’immigration.

                        Au final c’est une sorte d’anarchiste de droite, pas un type qui lit des boniments déjà lus par d’autres depuis 10 ans.

                        Je suis d’accord avec l’auteur : quel a été l’apport idéologique à droite depuis 2007 ? Aucun.


                      • bob de lyon 11 décembre 2017 18:21
                        @Olivier Perriet

                        Bonsoir, 

                        Trump colle à son électorat Redneck hillbillies, Juifs orthodoxes, Évangélistes de l’Apocalypse et tout ce qui peut être antisystème… et cela fait du monde.

                        Je souhaite me tromper – mais ce que j’ai entendu (dans la propre famille de ma femme, établie aux USA) et vu – me convainc qu’il sera réélu…

                        Quant à Wauquiez, il pompe le même discours... province contre Paris, souveraineté nationale, préférence nationale, etc.

                        L’idéologie de droite est conservatrice qu’à t-elle besoin d’avoir quelque chose de nouveau, elle mouline les idées et les valeurs de Barrès depuis un siècle, son socle est en béton, et cela lui suffit.

                        Et je n’y puis rien, même si mes élans sont à gauche… mais je fais tout faire pour enrayer cette mécanique.


                      • jeanpiètre jeanpiètre 11 décembre 2017 22:35

                        @bob de lyon

                        Oui dans la course tout le monde est à 25% de votants, c est amusant quand on sait que ça représente moitie moins d électeurs réels, la moitie préférant ne plus se prononcer dans un jeu de dupe qui ne rime à rien


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 décembre 2017 23:15

                        @bob de lyon

                        Vous imaginez Wauquiez être réellement dérangeant, en dehors d’une posture anti système ?

                        Les valeurs de Barrès à elles toutes seules n’ont jamais suffit pour trouver une majorité. On ne vit pas (du moins pas que) du discours sur l’identité sauf si on est Eric Zemmour.


                      • canard54 canard54 11 décembre 2017 20:49

                        Ce guignol de Wauquiez aussi faux que la couleur de ses cheveux, tiens Bertrand quitte LR annoncé ce soir des chacals sur un cadavre ces politiques toujours prompts a donner des leçons,ils ne méritent que du mépris

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires