• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Système financier : la Chine donne une leçon à l’occident (...)

Système financier : la Chine donne une leçon à l’occident !

Les dirigeants chinois semblent conscients du tsunami financier qui se prépare, et ils mettent en œuvre une série de régulations afin de s’en prémunir. Au contraire, chez nous, Bruno Le Maire affirme à des députés inquiets qu’il ne faut pas séparer les banques de dépôts des banques d’affaires, et assure que les activités spéculatives sont « aujourd’hui plus limitées qu’elles ne l’étaient à la veille de la crise », tandis que le gouvernement Macron-Philippe pratique une politique de saccage social s’inscrivant, en pire, dans la droite ligne de Sarkozy et Hollande.

Dans un entretien réalisé le 16 janvier avec le quotidien chinois du People’s Daily, le dirigeant de la Commission de régulation bancaire chinoise, Guo Shuqing, met en garde contre une possible panique bancaire – ce qu’il appelle un « événement cygne noir » – menaçant la stabilité financière de la Chine. Depuis qu’il a été nommé à la tête de la Commission début 2017, Guo a introduit une flopée de nouvelles mesures afin de réprimer les activités de « shadow banking », ainsi que les fraudes sur les prêts. « Nous devons nous concentrer sur la réduction du taux d’endettement des entreprises, restreindre l’effet de levier des ménages, contrôler strictement les produits du secteur inter-financier [c’est-à-dire, vendus par les banques de l’ombre aux banques et aux investisseurs], et continuer à démanteler le shadow banking ».

Le Wall Street Journal rapporte le 17 janvier que la bulle immobilière chinoise est en train de dégonfler, surtout dans les grandes villes comme Beijing et Shanghai (où l’augmentation des prix est passée de 40 % à zéro en un an), créant des problèmes de dettes toxiques entre les promoteurs immobiliers et les prêteurs hypothécaires. Le WSJ note néanmoins que « la Chine n’a pas le genre de produits financiers risqués qui ont provoqué le crash du marché immobilier américain et qui ont infecté l’économie mondiale il y a dix ans ».

À la fin de l’année dernière, lors de la conférence centrale de travail économique, le président Xi Jinping a souligné la nécessité de se prémunir contre les risques financiers. L’objectif est d’établir d’ici trois ans un « cercle vertueux » entre la finance et l’économie réelle. Et il ne s’agit pas seulement d’interdire le bitcoin : la Commission de régulation bancaire a établi une liste des mesures à prendre, pour « empêcher les banques d’acheminer des fonds vers le marché boursier, le secteur immobilier, les véhicules de financement des administrations locales, ou encore les industries hautement polluantes et surproductives ne respectant pas les politiques industrielles nationales ». Elle va également renforcer la surveillance des conseils d’administration des banques commerciales afin d’empêcher le transfert de bénéfices aux principaux actionnaires et d’empêcher un actionnaire unique de détenir une part excessive d’une participation dans une banque.

Mais par-dessus tout, c’est la régulation active sur les investissements chinois à l’étranger, telle qu’elle a été mise en œuvre en 2017, qui est la plus indicative de l’orientation actuelle de l’économie chinoise. Par rapport aux années précédentes, les investissements liés à l’initiative de la ceinture et la route (« Belt and Road Initiative », ou BRI) ont été relativement constants (14,7 milliards de dollars, par rapport à 18,5 milliards en 2015 et 14,4 milliards en 2016). Mais l’investissement global de la Chine à l’étranger a chuté de 30 % en 2017, pour s’établir à 120 milliards de dollars annuels, grâces aux mesures énergiques visant à décourager les investissements hautement spéculatifs, mises en place à partir de l’été 2017. Ainsi, la part de la BRI dans les investissements à l’étranger représente désormais près de 15 %. Autant pour Bruno Le Maire, qui est allé donner des leçons aux Chinois, lorsqu’il accompagnait Macron en Chine, sur les « investissements de pillage ».

Source : Solidarité & Progrès


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Axelle Hamilton 24 janvier 14:58

    Faut que je transfère çà à mes députés pour moraliser la vie bancaire en France ! J’en ai déjà rencontré.


    • Roosevelt_vs_Keynes 25 janvier 07:16

      @Axelle Hamilton

      Bravo ! On est déjà plusieurs centaines sur le coup avec des députés qui font sortir Bruno Le Maire et le Gvt du bois !


    • Esprit Critique 24 janvier 16:40

      « ..... Bruno Le Maire affirme à des députés inquiets qu’il ne faut pas séparer les banques de dépôts des banques d’affaires,... »

      Je ne comprends plus rien. En 2008 on m’a expliqué, les mêmes, qu’il fallait absolument séparer ces activités antinomiques et que ça allait être fait immédiatement.

      Sarkozy, Hollande et Macron nous prendraient ils pour des cons ?


      • Roosevelt_vs_Keynes 25 janvier 07:17

        @Esprit Critique

        « Sarkozy, Hollande et Macron nous prendraient ils pour des cons ? »

        C’est plutôt le peuple qui ne se prend pas au sérieux !

        Les fous n’ont besoin que d’une chose pour progresser : que les sages les laissent faire !


      • HELIOS HELIOS 24 janvier 16:43

        ... les chinois savent bien que l’argent n’est pas une marchandise comme une autre....


        • Alren Alren 24 janvier 19:02

          Les Chinois au sortir de la guerre ont instauré un « communisme » calqué sur le stalinisme, alors très prestigieux mâtiné d’un traditionnalisme à la Ghandi.

          Les excès de la Révolution Culturelle et l’inefficacité économique du repliement sur soi qu’a connu le pays liés à une hostilité envers les diplômés, conduisaient lentement la Chine à la stagnation après un incontestable progrès dans l’industrialisation, obtenus avec le sacrifice partiellement consenti de la population.

          C’était comme le premier étage d’une fusée ayant épuisé son combustible. Il fallait allumer un second étage.

          Les Chinois ont alors, sous le contrôle du parti communiste tâtés du capitalisme qui paraissait donner de meilleur résultats en libérant l’initiative privée, en redonnant aux diplômés une place essentielle dans la conduite du pays, et surtout en permettant à l’étranger d’investir en Chine et d’apporter des technologies que la Chine n’avait pas ainsi à retrouver.

          C’était le deuxième étage de la fusée qui lui aussi a épuisé sa capacité propulsive aujourd’hui.

          Il faut maintenant que la Chine invente toute seule le troisième étage pour une mise en orbite stable, une économie économe et écologique, et la réduction des inégalités excessives qui n’ont pas lieu d’être.

          C’est bien entendu une affaire financière qu’il faut régler en premier lieu, avec une lutte sans merci contre la corruption, la spéculation sur les produits financiers, les « bulles » financières, la fuite des capitaux (il en s’agit pas de faire la même erreur que les capitalistes qui ont investi en Chine et transféré leurs entreprises et leurs savoir-faire, en suscitant des concurrents moins cher à l’étranger !).


          • izarn izarn 25 janvier 11:54

            @Alren
            L’augmentation des inégalités n’est pas un indice de réussite du Système. Mais plutot le signe que cela va de plus en plus mal. En effet dans le Système, les premiers qui souffrent de la décrépitude capitaliste, ce sont les peuples.
            Le crétinisme de Macron et d’autres, est de ne pas voir cela...
            S’attaquer aux droits sociaux n’est pas un indice que le Système va mieux, mais plutot l’exact inverse !
            L’augmentation de PIB per capita est totalement pipo. L’argent qui devrait revenir aux salariés et à l’état disparait dans la poche des capitalistes internationaux, mais on fait semblant de l’inscrire à l’actif des pays....
            Mensonge et escroquerie du Système.
            Davos la réunion des crapules.


          • Alren Alren 25 janvier 12:45

            @izarn
            « L’augmentation des inégalités n’est pas un indice de réussite du Système. »

            Je suis bien d’accord, c’est pourquoi je suis France Insoumise !

            Les dirigeants chinois partagent ce point de vue et recherchent une troisième voie entre maoïsme et capitalisme débridé.

            Je gage qu’ils vont arriver à un modèle proche de celui de la France d’après-guerre avec des puissantes entreprises nationales comme la SNCF, EDF, la poste et en y ajoutant une fiscalité écrêtant les profits excessifs.

            Il leur faut aussi financer les innovations vraiment utiles en négligeant les hiérarchies : l’esprit souffle où il veut, et en récompensant à la hauteur de leur apport à la collectivité, les innovateurs.

            Je leur conseille également de réaliser des centrales nucléaires au thorium : s’ils sont le premiers à réussir, ils continueront de gagner des fortunes à l’exportation au nez et à la barbe des demeurés de l’uranium enrichi.


          • xantrius 26 janvier 16:08

            @Alren

            J’espère « les chinois » ont bien compris que cette histoire des centrales nucléaires à thorium est du pipo occidentaux, surtout des français, pour laisser encore une porte ouverte pour cette technologie devenu complétement discrédite et obsolète. Je bonne espérance pour cela, car la Chine est devenu le n°1 pas uniquement dans l’application, mais aussi dans le développement et la recherche des énergies renouvelables.


          • Alren Alren 28 janvier 13:50

            @xantrius

            "J’espère « les chinois » ont bien compris que cette histoire des centrales nucléaires à thorium est du pipo occidentaux, surtout des français, pour laisser encore une porte ouverte pour cette technologie devenu complétement discrédite et obsolète."

            Votre expression en français montre bien que vous n’avez pas le niveau pour parler de cette technologie !

            Je dois donc vous apprendre qu’une de telle centrale a fonctionné aux USA sous forme de prototype dans les années 1960 aux USA, laquelle a reçu la visite officielle du président Kennedy et sa femme.

            Malgré ses qualités extraordinaires, la filière a été abandonnée pour plusieurs raisons : le lobby des pétroliers texans voulant vendre son carburant, d’où des trains diesel polluant et lents plutôt qu’électriques et rapides et surtout parce que le thorium ne permettait pas de fabriquer des bombes atomiques, si indispensables (!) pour la guerre froide féroce contre l’URSS qui régnait alors, ce que permettait la filière uranium-plutonium.

            C’est aussi pour avoir du plutonium militaire que Messmer après le choc pétrolier de 1974 a choisi la filière uranium.

            Voilà, j’espère que vous avez appris quelque chose avec Agoravox !


          • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 25 janvier 00:34

            Vous croyez que l’occident n’a pas de contrôle de capitaux ?

            Faites un virement de 5000 euros en Grèce, et si vous essayez de le refaire dans l’autre sens : c’est impossible. Vous croyez que le contrôle du capital possède la moindre connotation anti-financière ou anti-capitaliste ?

            Vous êtes bien naïf.

            Durant des décennies, la Chine qui a piqué nos industries manufacturières notre recherche et développement ne souhaite pas voir ses bénéfices retourner chez nous sans contrôle.
            Là où vous voyez l’aubaine du contrôle du capital, j’y vois le énième petit pas d’une invasion économique minutieuse de la part de la Chine...

            Le contrôle du capital aujourd’hui n’est pas utilisé pour affaiblir la finance, le capital ou le mondialisme, il est exclusivement exercé pour les protéger !


            • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 25 janvier 01:31

              @La Voix De Ton Maître

              D’ailleurs si la Chine a interdit le bitcoin, elle s’y est vraiment mal pris, car elle réalise toujours 80% du minage dudit Bitcoin.


            • izarn izarn 25 janvier 12:09

              @La Voix De Ton Maître
              On parle du controle du capital par les états et non pas par les intérets privés.
              Bien entendu que les intéréts privés se protègent.
              Le controle de la Chine est étatique. Et on ne voit pas pourquoi ils auraient tord. Nous devrions au contraire faire la meme chose.
              Par contre celui (Le controle de la circulation du capital) de l’Occident reste d’ordre privé, financier, multinationaliste, et nos états (donc leurs peuples) sont sans défense, surtout en zone euro !


            • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 25 janvier 16:08

              @izarn

              Oui le contrôle du capital par les états au bénéfice d’intérêts privés, c’est bien cela


            • xantrius 26 janvier 16:23

              @La Voix De Ton Maître

              La Chine a « piqué nos industries manufacturières » ? Vous êtes donc un industriel ?

              Je trouve la Chine a utilisé une stratégie extrêmement intelligent et en effet centré sur les intérêts de son pays. Fait qu’on peux pas dire pour les pays des capitalistes avides qui dominent ici la politique. L’échange commercial avec la Chine se fait sur entre autres 2 conditions : Achat que avec un transfert de la technologie et si possible avec une production sur le sol chinois (voir Airbus) ou les usines deviennent propriété chinois après un certain temps ; joint ventures sous condition que la majorité reste chinois.

              Comme bonnes marxistes ils savent que :

              « Les capitalistes vendront la corde avec laquelle ils seront pendus »

            • Alren Alren 28 janvier 13:55

              @La Voix De Ton Maître

              « Durant des décennies, la Chine qui a piqué nos industries manufacturières notre recherche et développement. »

              À la différences des USA qui consacre toute sa puissance à nous espionner pour s’approprier notre technologie sans compter le système des amendes destinées à déstabiliser nos multinationales ou le rachat de nos « starts-up » que les patrons et capitalistes français laissent filer ainsi, la Chine n’a rien « piqué » : elle s’est contentée d’accueillir les investissements et le délocalisations.

              Pour le reste je suis d’accord avec votre commentaire.


            • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 28 janvier 15:51

              @xantrius

              La Chine a « piqué nos industries manufacturières » ? Vous êtes donc un industriel ?

              nos, comme françaises.

              Je trouve la Chine a utilisé une stratégie extrêmement intelligent et en effet centré sur les intérêts de son pays.

              Bien sûr que c’est intelligent, sauf comme on est pas chinois, c’est con pour nous. nous comme français.


            • Vraidrapo 29 janvier 07:01

              @Alren
              Aorès Alcatel, Alstom, Lafarge... il parait que les Yankee s’apprêtent à nous piquer Airbus et Sanofi : « too big european not to be US » je suppose que c’est ce qu’ils se disent.


            • bob14 bob14 25 janvier 05:55

              La Chine est un pays de géants, la France de nains ou vos politiciens sont des incompétents ayant fait largement depuis des dizaines d’années montre de bêtise dans leur manière de diriger le pays...Hier à Davos le président de Paris à encore donner une leçon d’incompétence sur l’économie mondiale !....pathétique.


              • chantecler chantecler 25 janvier 07:55

                @bob14
                C’est tout le système occidental néolibéral qui est gangréné, condamné , qui fonctionne dans le même système .
                Alors vos injures à répétition , vos crachats de soi disant américain ,vous pouvez vous les garder .
                D’autant que le pékin de base et même le moyen n’ont aucune possibilité d’agir contre et même de se faire entendre .
                Voir le verrouillage de l’ensemble des médias .
                Alors oui , sans doute souhaitez vous des soulèvements de masse , la sortie de fourches et autres accessoires utilisés dans les révoltes de masse , bref beaucoup de morts pour régler le compte à tous ces escrocs protégés par ledit système .
                Laquelle révolte déboucherait très probablement sur un nouveau totalitarisme , un nouveau fascisme , qui n’amélioreront certainement pas le sort de la majorité d’entre nous .
                D’autant que ce type de régime c’est automatiquement une militarisation absolue des sociétés et la guerre .
                Mais s’en prendre à notre pays et à ses habitants en permanence comme vous le faites est assez ignoble d’autant que vos imprécations et crachats sont parfaitement stériles .
                Que faites vous d’autre que de laisser quelques crottes verbeuses et nauséabondes sur ce site ?


              • bob14 bob14 25 janvier 08:04

                @chantecler......Touché...coulé !... smiley


              • izarn izarn 25 janvier 12:12

                @bob14
                Ne vous en faites pas, il n’est pas le seul !
                 smiley


              • zygzornifle zygzornifle 25 janvier 14:36

                en Europe et particulièrement en France on s’en fiche du tsunami financier des particuliers , je viens il y a peu de recevoir un courrier de ma banque me spécifiant qu’elle couvrait 100 000 € en cas de banqueroute tous comptes confondus ....


                j’ai pas beaucoup de thunes mais je les retire petit a petit , je préfère enterrer les cadavres au lieu de les laisser bouffer aux vautours .... 

                • Jonas 25 janvier 16:54

                  Cher ignorant , en Chine , les banques c’est l’Etat , c’est cet Etat qui décide où il faut investir et dans quel pays. Chinafrique ou Chinalgérie ne sont pas de la décision des banquiers. Les bilans des banques sont sujet à caution , d’ailleurs aucune banque ne mentionne les pertes de 65 milliards dollars au Venezuela. Quant aux 900 milliards budgétisés pour la nouvelle route de la soie, regardez les CV de ceux qui sont à la tête et leurs parcours politique. 



                  Juste un exemple , entre l’Inde et la Chine , dans le premier pays , les décisions mettent du temps pour se réaliser a cause de la lourdeur et des tracas administratifs , dans le second , une fois la décision prise par le sommet , tout est mis en oeuvre pour l’exécution, aucune opposition , aucune discussion n’est toléré. Si vous avez été en Chine , renseignez -vous auprès des familles qui ont été expulsées de leurs maisons où de leurs échoppes pour la préparation des jeux Olympiques. 
                  Vous êtes comme beaucoup un enfant gâté de la démocratie. Sortez de votre bulle hexagonale et parcourer un peu le monde 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->